Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Deux monstres sacrés de l'AFC s'affrontent pour le titreAFC Championship Preview : Pittsburgh Steelers @ New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Big Ben vs Brady, un duel explosif en vue !
Big Ben vs Brady, un duel explosif en vue ! (Jared Wickerham, Getty Images )
le 19/01/2017 à 08:55 par Rémy Lecomte

La finale de l'American Football Conference s'annonce passionnante entre deux des équipes qui dominent la conférence depuis plus de 15 ans. Les Steelers iront à leur sixième finale de conférence depuis 2000, pour les Patriots ce sera la onzième. Pas moins de 17 finales combinées en 17 ans, des statistiques hallucinantes qui nous promettent du grand spectacle dimanche soir. 

Deux équipes en forme 

Avec une saison régulière terminée avec sept victoires consécutives, les deux franchises sont celles qui détiennent la plus longue série de victoires en cours. Les Steelers ajoutent deux victoires en playoffs alors que les Patriots était exempt de premier tour et se sont donc contentés d'une victoire face aux Texans pour arriver à ce stade de la compétition. Cependant, les deux équipes n'ont pas particulièrement brillé lors du Divisional Round. Les Patriots ont souffert face à la défense des Texans dans un match qu'on annonçait comme gagné d'avance pour New England. Les Steelers l'ont emporté en déplacement à Kansas City, ce qui est un bel exploit. Mais ils n'ont pas trouvé la endzone durant cette rencontre, se contentant de six field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Chris Boswell, cela ne suffira pas ce dimanche à Foxborough. Alors que Brady et Belichick disputeront leur onzième finale de conférence, soulignons que les trois dernières fois que les Steelers ont atteint ce stade de la compétition, ils ont remporté ce match (2005, 2008 et 2010).

Big Ben vs TB12 

Ce match est aussi un duel entre deux futurs Hall of Fame quarterbacks qu'on ne présente plus. Ensemble, ils représentent pas moins de neuf présences au Super Bowl et six bagues de champion. Ils se sont déjà rencontrés une fois à ce stade de la compétition. C'était en 2004, Big Ben était alors un rookie et les Patriots l'avaient emporté 41 - 27. Cette année, les deux QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
réalisent une nouvelle fois une saison impressionnante. Ils ne sont pas étrangers à la réussite de leur franchise respective. Que du contraire. 

Des Steelers qui réussissent à Brady

Tom Brady affrontera pour la douzième fois de sa carrière les Pittsburgh Steelers. Il a remporté neuf de ces onze confrontations, et a eu raison des hommes de fer lors des deux affrontements en playoffs (2001, match durant lequel il était sorti sur blessure, et 2004). Brady n'a jamais perdu à domicile face aux Steelers et n'a pas été intercepté depuis 2005 face à la franchise de Pittsburgh. Mais cette année, Mike Tomlin et ses hommes comptent bien faire mentir ces statistiques. 

Ils se sont affrontés cette saison, mais Big Ben était absent pour blessure. Les Patriots l'avaient logiquement emporté 27 - 16 au Heinz Field face à des Steelers emmenés par Landry Jones. Blount avait parcouru 127 yards en 24 portées alors que Brady balançait deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
et aucune interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Brown avait malgré tout dépassé la barre des 100 yards et Bell cumulait 149 yards (81 au sol et 68 par les airs).

Des défenses sous estimées 

Lorsqu'on parle de ces équipes, on ne parle souvent que des multiples stars offensives comme Antonio BrownTom BradyLe'Veon Bell ou encore Ben Roethlisberger. Mais leurs défenses se sont montrées très efficaces cette saison. New England est l'équipe ayant concédé le moins de points cette saison (à peine plus 15 en moyenne), ils sont aussi huitième en yards concédés, quatrième face à la course et douzième face à la passe. Des stats souvent oubliées, comme c'est le cas du côté de Pittsburgh. Les Steelers peuvent remercier leur défense qui a été solide lors du divisional round. Tout comme leurs adversaires du jour, les hommes de fer trustent les le top 10-15 dans toutes les catégories, accrochant même une dixième place en points concédés avec à peine 20 points. Quand on connaît la force offensive de Pittsburgh, cette barre des 20 points est souvent largement dépassée par l'attaque. Soulignons les 2,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de James Harrison en playoffs cette saison, il est l'un des hommes en forme en défense. 

Démonstration offensive ?

Bien entendu, on ne peut parler de ce duel sans parler des différentes prouesses offensives de ces équipes. Un monstre à trois tête composé de Big Ben, Bell et Brown face à Brady, Edelman, Blount. Des joueurs qui sont parmi les meilleurs à leur poste cette saison. Bell et Brown combinés représentent pas moins de 3000 yards ! Le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
a parcouru plus de 1200 yards au sol, mais il est le deuxième meilleur "receveur" de son équipe avec 75 réceptions pour 616 yards en saison régulière. Des stats encore gonflées lors des deux matchs de playoffs. Antonio Brown aussi réalise une saison hors du commun dépassant les 1500 yards de réceptions, saison régulière et playoffs confondus. 

Pour répondre à cette attaque de feu, les Patriots disposent eux aussi d'armes de destruction massive avec un Julian Edelman plus fort que jamais (137 yards en 8 réceptions face aux Texans), un Brady toujours au sommet de son art et un Blount qui réalise de loin sa plus belle saison. Mais il sera intéressant de suivre Martellus Bennett en l'absence de Rob Gronkowski, on sait que Josh McDaniels aime solliciter ses tight ends face aux troupes de Mike Tomlin.

Les éléments clés 

Un déplacement au Gillette Stadium, de surcroit en janvier, n'est jamais un cadeau. Les Patriots ont un bilan impressionnant à domicile en playoffs : 16 victoires pour 3 défaites. Mais qui d'autre que Bill Belichick pour calmer les optimistes ? Le coach répond "Allez demander à Dallas et à Kansas City " lorsqu'on lui demande l'importance de jouer à domicile. N'en déplaise à Belichick, l'avantage du terrain pourrait jouer son rôle dans ce match. 

Le'Veon Bell a été décisif avec ses 337 yards lors de ces playoffs (170 face aux Chiefs et 167 face aux Dolphins). Il jouera un rôle important dans ce match, la défense des Patriots ne concède en moyenne que 88 yards à la course, ils sont quatrième dans cette catégorie. On assistera à un duel entre deux pro bowlers, à savoir Bell et Dont'a Hightower qui tentera de l'arrêter. Le running back fait preuve d'une patience unique, laissant le temps aux linemensLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snap donné.
de se mettre en place. C'est le premier matchup qui sera à suivre de très près, le running back s'appuie également sur une ligne offensive composée de pro bowlers comme Maurkice Pouncey ou David DeCastro

Autre élément important, l'absence de Gronkowski. Il avait réalisé des matchs canons face aux Steelers dernièrement. Keith Butler, le coordinateur défensif de Pittsburgh, doit s'en réjouir. Il devra cependant se méfier de Martellus Bennett qui reste un sérieux client au poste de tight end. Ryan Shazier sera à suivre de près, il réalise une superbe saison mais aura du pain sur la planche ce dimanche. Bud Dupree sera aussi l'un des éléments clés de la défense de Pittsburgh, il pourrait inquiéter Brady et le faire déjouer comme les Texans l'ont fait la semaine passée. 

On a parlé des linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
des visiteurs, ils devront tenter d'empêcher Dion Lewis de réaliser un match similaire à celui de la semaine passée, trouvant à trois reprises la endzone. Le petit running back pourrait être le facteur X pour cette rencontre. Les locaux me manqueront d'utiliser sa vitesse pour prendre le dessus sur des linebackers souvent plus lourds et moins vifs. 

En bref 

À l'entame de ces playoffs, de nombreux spécialistes voyaient les Patriots se qualifier pour le Super Bowl sans trop de difficulté. Mais les Steelers semblent être l'équipe la mieux armée pour arrêter le parcours des Bostoniens. Et l'histoire de Brown enregistrant Tomlin qui insulte ses futurs adversaires n'est qu'une tempête dans un verre d'eau. Le match ne se jouera pas sur Facebook mais bien sur la pelouse du Gillette Stadium dans la nuit de dimanche à lundi, à 00H40 heure française. Les attentes sont grandes pour cette rencontre, et les experts sont unanimes : on devrait assister à un spectacle passionnant ! 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 10 7 16 3 0 36
Pittsburgh 0 9 0 8 0 17
... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand tu gagnes, ne dis rien. Quand tu perds, dis-en encore moins.  – Paul Brown

En VO :  When you win, say nothing. When you lose, say less. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !