Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Les Patriots gagnent sans convaincre face aux TexansHouston Texans 16 - 34 New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Brady a été secoué par la défense adverse
Brady a été secoué par la défense adverse (Charles Krupa, AP)
le 15/01/2017 à 10:09 par Rémy Lecomte

Beaucoup l'annonçaient comme un match à sens unique et sans intérêt mais finalement la confrontation entre les Texans et les Patriots a tenu les spectateurs en haleine plus d'une mi-temps. Et ce grâce à une pression sur Tom Brady qui l'a contraint à lancer deux interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. De quoi garder les visiteurs dans le match. Malheureusement pour Houston, l'attaque n'a pas été en mesure de se sublimer. 

Dion Lewis à la fête et à l'erreur 

Le début de match est pris en main par les Patriots qui s'appuient sur Dion Lewis, absent lors de la première rencontre entre ces équipes. Le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
a utilisé toute sa vivacité pour tout d'abord trouver la endzone sur une passe de Tom Brady. Quelques minutes plus tard, il retourne un kick pour un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. Entre ces deux touchdowns, les Patriots ont offert trois points aux visiteurs. En troisième tentative, ils stoppent les Texans mais Rowe est coupable d'une faute après le play. Les Texans ne se font pas prier et Nick Novak offre trois points aux siens et récidive quelques minutes plus tard suite à une interception de A.J. Bouye sur une passe déviée de Brady vers Michael Floyd

Mais Lewis subira un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
forcé par Akeem Dent sur un kick return lors du deuxième quart temps. Les Texans capitalisent, Brock Osweiler trouve C.J. Fiedorowicz isolé en endzone. C'est donc 14 - 13 pour les Patriots qui doutent malgré tout. 

Des ajustements nécessaires 

Les Patriots semblent se diriger vers un touchdown en fin de mi-temps mais les Texans les stoppent à un petit yard de la endzone. Les Patriots se contentent donc d'un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Stephen Gostkowski et retournent au vestiaire sur le score de 17 - 13. Une première mi-temps durant laquelle Jadeveon Clowney et Whitney Mercilus ont solidement secoué le célèbre #12. 

On pouvait s'y attendre, Bill Belichick réalise quelques ajustements qui paient dès le troisième quart temps. Les Patriots parviennent à multiplier les big plays de plus de 20 yards. Et Brady trouvent une nouvelle fois un running back en endzone, cette fois c'est James White qui prend le dessus sur Benardrick McKinney

Osweiler s'effondrent

Après une première mi-temps correcte, Osweiler est finalement intercepté... trois fois en deuxième mi-temps. Il est intercepté par Devin McCourty mais les Patriots n'en profitent pas. C'est au tour de Brady de balancer une nouvelle interception, Andre Hal profite de la déviation de Benardrick McKinney. Et une nouvelle fois, les Texans inscrivent trois points suite au turnover. C'est 16 - 24, mais les Texans n'inscriront plus le moindre point. 

Osweiler cherche DeAndre Hopkins mais la balle est déviée vers Logan Ryan qui la retourne à cinq yard de la endzone adverse. Lewis trouve la endzone, cette fois à la course. Il termine donc la rencontre avec un touchdown de reception, un touchdown sur kick return et finalement un touchdown à la course pour le running back. 

Les Patriots ajouteront trois points avant que Duron Harmon intercepte le quarterback de Houston en fin de rencontre. Score final 34 - 16. 

En bref

Les Patriots ont douté en première mi-temps, réalisant des erreurs peu habituelles pour une équipe emmenée par Bill Belichick. La défense des Patriots a de nouveau réalisé un gros match. 13 des 16 points adverses arrivent suite à des turnovers, les trois points suivants sont amenés suite à une faute inutile de Rowe qui a maintenu le drive des visiteurs en vie. 

Brady, qui a subi la pression du pass rush, termine la rencontre avec un 18/38 pour 287 yards, 2 touchdowns et deux interceptions. Deux interceptions en un match, autant qu'en douze matchs de saison régulière ! Edelman termine la rencontre avec 8 réceptions pour 137 yards et Hogan 4 réceptions pour 95 yards. Le running game des Patriots n'a pas été décisif alors que Lamar Miller ramène 73 yards en 19 portées pour les Texans. Osweiler a craqué en deuxième mi-temps et termine la rencontre avec une fiche de 23/40, 198 yards, 1 touchdown et 3 interceptions. 

Les Patriots participeront à leur sixième finale de conférence consécutive, un record ! Ils accueilleront le vainqueur du match entre les Chiefs et les Steelers. Ce qui nous promet une finale de conférence passionnante. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 14 3 7 10 0 34
Houston 3 10 0 3 0 16
... chargement de la zone de commentaire ...

 Personne dans le football ne devrait être appelé un génie. Un génie est un type comme Norman Einstein.  – Joe Theisman, ancien QB des Washington Redskins

En VO :  Nobody in football should be called a genius. A genius is a guy like Norman Einstein. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !