Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Philly fait chuter les Giants et fait roi les Cowboys !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Malcolm Jenkins réussit le pick-6 d'entrée !
Malcolm Jenkins réussit le pick-6 d'entrée ! (Michael Perez, AP Photo)
le 23/12/2016 à 23:50 par Pierre-François Flores

La nuit dernière les Eagles (6-9) ont joué un sale tour à leur meilleur ennemi, les Giants, en les battant 24 à 19 à domicile. Non seulement ils les empêchent de valider leur ticket pour les playoffs, mais en plus, ils offrent aux Cowboys un coup double, le titre dans la NFC Est et l'avantage du terrain pendant les playoffs, avant même d'avoir joué leur Monday Night face à Detroit.

Un début de match calamiteux des Giants...

New York ne pouvait pas rêver pire entame de match. Après un 3-and-out, les Eagles sortent un drive de 78 yards en 7 jeux conclu par le TD de Darren Sproles sur une course de 25 yards. Trois jeux plus loin, Eli Manning est intercepté par Malcolm Jenkins qui relance 34 yards et le 2e touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
en 88 secondes. 14-0 Eagles @QT1 9:48.

Sur la série, Ryan Mathews fait des misères à la défense new-yorkaises notamment grâce au travail du RT Lane Johnson, de retour après 10 matchs de suspension.

...avant le réveil

Les Géants se reprennent. En 3 séries défensives, ils infligent deux 3-and-out et Dominique Rodgers-Cromartie intercepte Carson Wentz. En attaque, la protection de Manning s'améliore ce qui lui permet de trouver ses receveurs. Mais s'ils progressent bien sur 2 de leurs 3 séries, ils doivent se contenter de deux field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Robbie Gould (35 yards à chaque fois) pour réduire l'écart. 14-6 Eagles @QT2 7:28.

Le match est relancé et le momentum a changé de camp. Mais une faute ou plutôt une décision arbitrale contestable va porter un sale coup à New York.  Sur une 3-et-5, Wentz échappe aux linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snap donné.
, gagne 7 yards et glisse pour se rendre. Pris par son élan, Eli Apple percute légèrement le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
et est pénalisé pour faute personnel de 15 yards. Sur le jeu suivant, Nelson Agholor est à la réception de la passe de 40 yards de Wentz, touchdown ! 21-6 Eagles @QT2 4:59.

Contraint d'accélérer, les Giants mènent un nouveau drive long (84 yards), qui se solde cette fois par le TD, leur premier de la soirée. (Manning pour Sterling Shepard, 14 yards). 21-13 Eagles @QT2 0:33.

On est reparti sur les bases du 2e quart-temps avec des Giants qui ont pris la mesure de leur adversaire mais qui n'arrivent pas à entrer dans la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
. Odell Beckham Jr. est le grand pourvoyeur de yards pour son équipe (11 réceptions pour 150 yards) qui doit toutefois se contenter encore du coup de pied de Gould (29 yards). 21-16 Eagles @QT3 9:09.

Les défenses prennent l'ascendant

Sur la série suivante, il ne manque qu'un yard aux Eagles pour tuer le match. Mais face à la meilleure défense de la NFL dans la zone rouge, Mathews ne passe pas sur la 4e tentative et ils doivent rentre le ballon à leur adversaire.
Qu'à cela ne tienne, 9 jeux plus loin, Jenkins intercepte pour la 2e fois de la soirée Manning et si les Eagles ont manqué l'occasion de porter leur avance à 8 points un peu plus tôt, ils ne s'en privent pas cette fois-ci. Caleb Sturgis passe le FG de 41 yards. 24-16 Eagles @QT4 8:47.

New York jette ses dernières forces dans la bataille

De ces 8 dernières minutes, on retiendra l'attaque tous azimuths des Giants par Manning, Beckham et Victor Cruz et la gestion de l'horloge pas loin d'être catastrophique pour les Eagles.
La série de New York avance bien mais cale encore. Gould passe son 4e field goal de la soirée (41 yards) et ramène son équipe. 24-19 Eagles @QT4 5:17.

Philly doit maintenant manger le chrono et forcer New York à consommer ses temps-morts. Au lieu de cela, ils rendent la possession en 3 jeux et 62 secondes !

New York aura même encore 2 chances pour l'emporter. Au 2-Minute Warning, ils font face à une 4e et quelques centimètres à gagner. Manning joue le hard count pour provoquer un hors-jeu mais c'est son guard John Jerry qui bouge. La tentative devient une 4e-et-6 et échoue.

Avec 1:54 à jouer, il faut un first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
aux Aigles pour gagner. Deux courses et une passe incomplète plus tard, Donnie Jones punte. New York a encore un temps mort et 1:31 pour arracher sa qualification. La progression est rapide mais 85 yards est trop de terrain à remonter en si peu de temps. La dernière tentative de Manning depuis les 34 yards des Eagles est interceptée par Terrence Brooks. Game Over.

Manning a lancé 63 passes pour à peine 38 de réussies, 356 yards, 1 TD et 3 Int., soit un QB rating de 61.3. Le rookie Carson Wentz a certes était moins sollicité (13/24, 152 yards, 1 TD et 1 Int., rating 70.1) mais il a commis moins d'erreur et a apporté de précieux yards par sa mobilité. 

Les impacts de cette victoire des Eagles

Amusant de voir comment la victoire d'une équipe éliminée sur une "presque" qualifiée peut jouer sur le tableau des playoffs. En effet, les Cowboys étant d'ores et déjà n°1 NFC, ils auront tout loisir de faire jouer leurs remplaçants (Tony Romo par exemple) afin de protéger les Ezekiel Elliott ou autres Dak Prescott, Sean Lee... Cela ferait 3 semaines entre leur dernier match et le Divisional Round, un luxe !
Si tel était le cas, les Lions qui se rendent à Dallas lundi auraient de meilleures chances de gagner et donc de se rapprocher du titre au Nord ; ils reçoivent les Packers lors du dernier match dans une potentielle finale de division.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Philadelphia 14 7 0 3 0 24
New York 3 10 3 3 0 19
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je vous l'échange contre un pack de bière et elles n'ont même pas à être fraiche.  – Le coach des Eagles Buddy Ryan à propos de son coureur Earnest Jackson.

En VO :  Trade him for a six pack ; it doesn't even have to be cold. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !