Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Des Patriots revanchards l’emportent à BuffaloBuffalo Bills 25 – 41 New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Retour gagnant pour Hogan à Buffalo
Retour gagnant pour Hogan à Buffalo (Adrian Kraus, AP Photo)
le 31/10/2016 à 17:46 par Rémy Lecomte

Quelques semaines après l’humiliation 16 - 0 subie à Foxborough, les Patriots se déplaçaient à Buffalo pour faire oublier leur seule défaite de la saison. Privés de LeSean McCoy et Sammy Watkins, les Bills ont souffert face à une attaque toujours aussi efficace et percutante. Un match déjà décisif dans l’AFC East. Les Patriots pouvaient prendre le large alors que les Bills avaient l’occasion de se relancer après une défaite face à Miami.

Mais comme ces dernières semaines, les hommes de Bill Belichick n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires.

Inarrêtable ?

Malgré une pression conséquente sur Tom Brady, la défense des Bills n’a rien su faire face aux assauts des visiteurs. Les statistiques et le score reflètent parfaitement ce qu’on a pu voir ce dimanche soir à Buffalo.

Les armes ne manquent pas chez les Patriots. Gronk est au-dessus du lot, mais les stats montrent que les cibles sont variées : 5 réceptions pour Rob Gronkowski, 4 pour Chris Hogan, Julian Edelman et Martellus Bennett, 3 pour Danny Amendola et deux pour James White

Un scénario connu

Pour les Patriots, les matchs se suivent et ressemblent depuis quelques semaines. Cette fois encore, les Pats prennent les devants rapidement. Sur leurs deux premiers drives, les hommes de Belichick vont chercher deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, c’est rapidement 14 à 3. Les locaux semblent déjà au pied du mur. Un mur insurmontable pour les Bills ce dimanche. Le deuxième touchdowns, de 53 yards, est offert par Brady à Hogan qui réussit son retour au New Era Field.

Quelques puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
plus tard, les Bills percent enfin la muraille dressée par Matt Patricia (et surtout diminuent les drops trop nombreux en début de match), et c’est Mike Gillislee qui trouve la endzone pour redonner de l’espoir aux siens. Mais l’espoir sera de courte durée. Sur le drive suivant, Brady trouve Gronk pour son 69ème touchdown sous le maillot des Patriots, un record.

Juste avant la pause, Dan Carpenter ne profite pas du beau drive des siens et manque un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
à 30 secondes de la mi-temps. Il n’en faut pas plus à Tom Brady pour donner une possibilité à Gostkowski de creuser l'écart. Le kicker se redonne confiance après un début de saison en demi-teinte avec un field goal de 51 yards dans des mauvaises conditions météorologiques. 24 – 10 à la pause.

L’histoire se répète (encore et encore)

Sur le retour de kick off, Amendola trouve la faille et permet à la franchise de Nouvelle Angleterre de repartir aux portes de la redzone. Edelman en profite pour ouvrir son compteur touchdown grâce notamment à un joli block de Danny Amendola. 31 – 10. La messe est dite.

Le match est plié et continuera dans cette voie malgré une réponse des Bills sur le drive suivant. Tyrod Taylor montre l’étendue de son talent et trouve la endzone à la course pour revenir à 14 points.

Mais la défense des Bills n’est toujours pas en mesure de stopper l’invincible armada. Et la réponse ne se fait pas attendre. LeGarrette Blount, qui n’atteindra pas la marque des 50 yards cette semaine, trouve malgré le chemin de la endzone pour sa neuvième rose de la saison.

La fin de match sera simplement marquée par un field goal de Gostkowski et un touchdown dans les dernières secondes pour des Bills pas résiliés à l’idée de scorer quelques points de plus face au rival de Boston. Suite à un drive emmené par… EJ Manuel, Jonathan Williams va chercher son petit touchdown du jour avant une conversion à deux points de Manuel vers Nick O'Leary : 41 – 25.

En bref

Les Bills tombent à 4 – 4 avant d’affronter les Seahawks alors que les Patriots atteignent la bye weekBye week
journée de repos en NFL, soit celle forcée pendant la saison régulière, soit celle obtenue en se qualifiant directement pour le deuxième tour des playoffs.
seuls en tête de l’AFC avec un bilan de 7 – 1. Rex Ryan a déclaré que les Patriots étaient d’ores et déjà hors de portée. Un aveu qui veut dire beaucoup.

Tom Brady termine la rencontre avec 4 TD et aucune interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, ses statistiques depuis son retour sont dignes d’un MVP. Mais l’objectif n’est pas là pour la franchise de Robert Kraft qui semble déjà bien en route vers une saison pleine. Du côté des Bills, soulignons la bonne performance de Gillislee qui termine la rencontre avec 85 yards en 12 portées. Un bien maigre lot de consolation pour les locaux qui voient une fois de plus Brady repartir avec une victoire.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Buffalo 3 7 7 8 0 25
New England 14 10 14 3 0 41
... chargement de la zone de commentaire ...

 Messieurs, nous sommes devant, mais on ne sait jamais ce que ces joueurs de Cumberland ont dans leurs tripes. Donc dans la deuxième mi-temps, cognez les proprement et cognez les fort, ne baissez pas de régime.  – John Heisman, coach, Georgia Tech son équipe menait 120-0 à le mi-temps, score final 222-0.

En VO :  Men, we're in front, but you never know what those Cumberland players have up their sleeves. So, in the second half, go out and hit 'em clean and hit 'em hard. Don't let up. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !