Fin de saison pour les Packers ; les Panthers maitres de leur destin

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Cam Newton et Greg Olsen célèbrent leur premier TD cette saison
Cam Newton et Greg Olsen célèbrent leur premier TD cette saison (Bob Leverone, AP Photo)
le 17/12/2017 à 22:57 par Pierre-François Flores

Cinquième de la NFC avant ce match, les Panthers (10-5) accueillaient les Packers (7-6) dans un match crucial en vu des playoffs. Les premiers sont au coude à coude avec les Saints dans la division sud. Les seconds ont déjà commencé leurs playoffs. En effet, la moindre défaite serait synonyme de fin de saison. Trois victoires au contraire pourraient les qualifier car, en cas d'égalité, ils seraient devant Seattle, Dallas et donc... Carolina !

Pour l'occasion, les Packers enregistraient le retour de leur quarterback star Aaron Rodgers après 7 semaines d'absence pour un bilan de 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
. Même s'il s'en défendait, il était bien attendu comme le Messie par les fans de Green Bay. La question était de savoir s'il serait en mesure de jouer à son meilleur niveau après une si longue absence.

Rodgers logiquement rouillé

Même Aaron Rodgers ne peut pas tout. S'il a pu avoir quelques fulgurances dans le match, notamment ses 2 TDs en première mi-temps qui ont permis aux Packers de virer en tête à la mi-temps (14-10), il a manqué un certain nombre de ses passes et est coupable de 3 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
sur un mauvais choix et 2 lancers trop courts.

En face, Cam Newton a fait du Cam Newton avec ses jeux à option mais aussi ses 4 passes de touchdown dont 2 pour Damiere Byrd et le premier de sa saison pour Greg Olsen, excellent cet après-midi. Une semaine après avoir transpercé la défense contre la course des VikingsJonathan Stewart n'a pas eu la même réussite. Mais qu'importe, Christian McCaffrey a parfaitement rempli sa mission avec 63 yards au sol et 73 sur réception et 1 TD.

La D des Packers pas au niveau

Le hall of famer Troy Aikman sur la Fox se posait la question : Rodgers est de retour mais le problème ne vient-il pas de la défense ? Au vu du match, la réponse est surement. Incapable de forcer un turnover, elle a concédé 31 points dont 21 en 2e mi-temps.

Green Bay pas loin de revenir

A 31-17 et moins de 4 minutes à jouer, les Packers ont une dernière chance. Rodgers pour Richard Rodgers, une combinaison qui fait encore cauchemarder les fans des Cowboys, ramène les Verts et Jaunes à 7 points et 2:47 à l'horloge.
Le onside kick obligatoire est cafouillé par McCaffrey, impeccable jusque-là, et récupéré par la franchise du Wisconsin ! Aussi incroyable que cela puisse paraitre, elle aurait une dernière chance dans ce match. Les Packers avancent rapidement et atteignent les 40 yards adverses derrière le two-minute warningTwo-Minute Warning
temps mort institutionnel demandé par les arbitres quand il ne reste plus que 2 minutes à jouer dans chaque mi-temps.
mais sur l'action, Geronimo Allison se fait arracher le ballon, récupéré par les Panthers. Game Over.

Encore une geste que l'on ne veut plus voir !

Thomas Davis Sr a littéralement sorti Davante Adams pour le compte sur un bloc aveugle dont il sera sanctionné de 15 yards. Victime d'une commotion cérébrale, le WR auteur du 1er TD de GB, a beaucoup manqué en 2e mi-temps aux Packers.

Avec cette 7e défaite de l'année, les Packers disent donc adieu à leurs espoirs de playoffs. Les Panthers restent quant à eux à égalité avec les Saints. La NFC Sud demeure passionnante 3 équipes à la lutte ; la NFC Nord n'a plus que les Vikings et les Lions en lice.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Carolina 7 3 14 7 0 31
Green Bay 7 7 3 7 0 24
... chargement de la zone de commentaire ...

 Personne dans le football ne devrait être appelé un génie. Un génie est un type comme Norman Einstein.  – Joe Theisman, ancien QB des Washington Redskins

En VO :  Nobody in football should be called a genius. A genius is a guy like Norman Einstein. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !