Les Patriots sans (trop) tremblerNew England Patriots 27 - 20 Houston Texans

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

41 ans mais tout son talent
41 ans mais tout son talent (Getty Images)
le 09/09/2018 à 22:47 par Rémy Lecomte

Pour cette première semaine, les Patriots accueillaient des Texans plein d’ambition. À 41 ans, le MVP en titre voyait le jeune Deshaun Watson faire son retour après sa blessure de l’an passé. Une fois de plus, Tom Brady & compagnie ont pris la mesure des Texans dans un match relativement contrôlé par la franchise de Nouvelle Angleterre.

Un départ poussif

Le jeune quarterback offre un premier cadeau avec un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
dont profitera rapidement Brady en trouvant Rob Gronkowski pour son premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de la saison ! De quoi galvaniser une défense qui n’en demandait pas tant. Mais Brady ne tarde pas à subir sa première interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de la saison. Et c’est Tyrann Mathieu qui l’intercepte pour son premier match face au quintuple champion.

Malheureusement, les Texans pataugent un peu dans la soupe en ce début de rencontre et doivent se contenter de deux fields goal lors de la première mi-temps. En plus ce manque d’efficacité en redzone, Watson est intercepté par Stephon Gilmore. Alors qu’en face, Brady trouve à trois reprises la endzone. Notamment un premier touchdown pour James White qui reste précieux dans les airs. C’est Phillip Dorsett qui ponctue ce premier acte avec une réception pour enfoncer les visiteurs. 21 – 6 à la pause, cela s’annonce plus que compliqué pour les hommes de Billy O’brien.

Une deuxième mi-temps sur un faux rythme

Pour ce début de saison, Gronk se montre généreux et perd son premier fumble depuis plusieurs années. Mais une fois de plus, les Texans se cassent les dents sur un front seven qui se montre pressant et une secondary en forme. En quatrième tentative, les visiteurs se privent d’un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
et sont stoppés, rien ne tourne en faveur de Houston. Heureusement pour eux, c’est au tour des Patriots de ralentir le rythme et de se contenter d’envoyer Gostkowski pour ajouter 3 points au marquoir.

C’est alors que le jeu au sol des Texans se solidifie et après un drive rondement mené, Alfred Blue trouve la endzone pour offrir le premier touchdown de la saison à son équipe. C’est 24 – 13, le match reste ouvert même si les Patriots ajoutent trois points de plus à leu total. Deux possessions d’écart à moins de 10 minutes du coup de sifflet final.

Un dernier cadeau sans conséquence

Le match semble plié lorsque les Texans sont contraints au puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
à moins de 5 minutes du terme mais Riley McCarron ne parvient pas à réceptionner la balle et Johnson Bademosi, l’ex Patriot, recouvre la balle. Malgré un ultime touchdown vers Bruce Ellington, Watson perd de longues secondes durant les derniers plays et les Texans échouent à 7 points de leurs adversaires du jour.

Ce que l’on retiendra

Les Texans ont déçu, particulièrement en première mi-temps. Le réveil fut trop tardif. La défense des Patriots a été très intéressante. Un front seven très pressant et une secondary qui a tenu la route face à DeAndre Hopkins. Offensivement, les Patriots ont varié leur jeu sous la houlette de McDaniels. Il sera intéressant de voir comment l’absence d’Edelman sera gérée face aux Jaguars la semaine prochaine.

Quelques stats.

Brady remporte haut la main son duel à distance avec Watson : 26/39 pour 277 yards, 3 TD et une interception alors que le jeune QB termine la rencontre avec 17/34 pour 176 yards, 1 TD et une interception. Lamar Miller réalise une belle rencontre avec 20 portées pour 98 yards. En l’absence d’Edelman, Gronk cumule 7 réceptions pour 123 yards et un TD. Soulignons les deux sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de D.J. Reader et le sack et demi de Trey Flowers et Deatrich Wise

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 7 14 3 3 0 27
Houston 3 3 7 7 0 20
... chargement de la zone de commentaire ...

 Personne dans le football ne devrait être appelé un génie. Un génie est un type comme Norman Einstein.  – Joe Theisman, ancien QB des Washington Redskins

En VO :  Nobody in football should be called a genius. A genius is a guy like Norman Einstein. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !