Super Bowl XXX : 5ème titre pour les Cowboys

background
background
le 28/01/1996 à 00:00 par Pierre-François Flores
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
Les Dallas Cowboys remportent leur 3ème Super Bowl en 4 saisons et égalent les San Francisco 49ers au palmarès avec 5 trophées. Ils s'imposent 27 à 17 face aux Pittsburgh Steelers au terme d'un match palpitant.

Dallas marque sur ses 3 premières possessions, prenant un avantage de 13 points grâce à une touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 3 yards de Troy Aikman pour Jay Novacek et deux field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Chris Boniol (13-0).
Les Steelers reprennent espoir à 13 secondes de la mi-temps quand Neil O'Donnell se connecte avec Yancey Thigpen pour un touchdown de 6 yards : 13-7 à la pause.
Mais, vers la moitié du 3ème quart-temps, O'Donnell joue la passe sur une 3ème tentative. Malheureusement pour lui, Larry Brown passe par là et l'intercepte sur les 38 yards des Cowboys. Il relance sur 44 yards avant d'être repris. Mais ce n'est qu'un sursis pour Pittsburgh qui voit Aikman compléter pour Michael Irvin et 17 yards, avant qu'Emmitt Smith ajoute un second touchdown sur course (1 yard). L'écart est de nouveau de 13 points : 20 à 7.

Les Hommes d'Acier n'abdiquent pas et recollent grâce au field goal de Norm Johnson (46 yards) : 20-10. Bill Cowher, qui est le plus jeune coach à atteindre le Super Bowl, a plus d'un tour dans son sac et sort un onside kick surprise sur le kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
suivant. Pari gagné ! La série se conclut par un touchdown d'un yard de Byron "Bam" Morris avec 6:36 à jouer : 20-17.

Les Steelers dressent ensuite leur fameux rideau de fer contre la puissante attaque texane qui doit punter. Il reste 4:15 à l'horloge, Neil O'Donnell débute le drive sur ses propres 32 yards. Un field goal suffit pour emmener tout le monde en prolongation.

Mais, sur le 2ème down, Brown récidive et intercepte pour la seconde fois le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
qui a le meilleur ratio d'interceptions/passes tentées de l'histoire de la ligue. Il remonte 33 yards jusqu'aux 6 yards de Pittsburgh. Deux jeux plus tard, Smith termine le travail : 4 yards et son second touchdown de la soirée. Il ne reste que 3:43 et l'écart est repassé à 10 points : 27-17. Le dernier espoir (bien que mince) disparait finalement sur une troisième interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de O'Donnell.

Pittsburgh a limité les Cowboys à 56 petits yards et gagnent 150 yards de plus en 2ème mi-temps (201-61). Mais, les trois interceptions leur sont fatales. Le QB des Steelers terminent avec 28/49 pour 239 yards tandis que Morris cavalent pour 73 yards en 19 portés. Côté Cowboys, Aikman n'est pas décisif mais propre avec un 15/23 pour 209 yards et un touchdown.

Pour la 12ème année de suite, la NFC remporte le Super Bowl.

Le cornerback Larry Brown est désigné MVP de la recontre grâce à ses 2 interceptions cruciales en deuxième mi-temps.
... chargement de la zone de commentaire ...

 Le football est un sport invraisemblable. Parfois c'est tellement invraisemblable que c'est incroyable.  – Tom Landry, coach légendaire des Dallas Cowboys

En VO :  Football is an incredible game. Sometimes it's so incredible, it's unbelievable. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !