Super Bowl XXXII : Enfin un titre pour les Broncos et John ElwaySuccès face à Favre et aux Packers 31-24

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

background
background
le 31/01/2014 à 00:20 par Pierre-François Flores

Plus que 3 jours avant Super Bowl XLVIII et donc pour passer en revue les 7 finales déjà disputées par les Seattle Seahawks et les Denver Broncos. Après 4 échecs Denver et son QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
légendaire John Elway conquièrent enfin leur premier titre. Voici l'avant dernier volet de notre série "Les Super Bowls des Finalistes".

La première bague des Broncos
La première bague des Broncos
Le 25 janvier 1998 a lieu le 32ème Super Bowl qui oppose les Denver Broncos (12-4) aux champions en titre, les Green Bay Packers (13-3). C'est la deuxième fois que le Big Game a lieu dans ce stade de San Diego et ce n'est pas franchement un bon souvenir pour John Elway et les Broncos puisqu'ils avaient pris un sévère 42-10 (dont 35-0 en 2ème quart-temps) face aux Redskins 10 ans plus tôt. Mais les choses ont changé. Hormis le nouvel uniforme plus moderne, les Broncos ont d'autres armes à faire valoir qu'à l'époque de leurs 3 défaites en 4 saisons. Aux côtés du désormais vétéran John Elway se tient le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Terrell Davis, surnommé "TD", le receveur Rod Smith ou encore le tight end Shannon Sharpe.
Malgré tout, les bookmarkers de Las Vegas donnent les Packers vainqueurs avec 11 points d'avance. Il faut dire que les hommes de Mike Holmgren ont dominé la conférence nationale et abordent cette finale avec l'expérience du champion. Derrière leur QB Brett Favre, ils paraissent intouchables d'autant qu'une statistique parle pour eux : la NFC n'a plus perdu un Super Bowl depuis 13 ans (Raiders vs Redskins, Super Bowl XVIII).
Mais au terme d'un match passionnant jusqu'au bout, ce sont finalement les Broncos qui décrochent le Graal 31 à 24. Les Packers sont les 3èmes champions en titre à échouer dans leur tentative de doublé après les Cowboys (gagnèrent le XII puis perdirent le XIII) et les Redskins (gagnèrent le XVII puis perdirent le XVIII).

Sur le podium, leur propriétaire Pat Bowlen, trophée Lombardi en main, dit « Celui-là est pour John ! » en hommage à la longue quête du passeur qui vient de prendre fin.

Le match

Le match démarre sur les chapeaux de roues pour les Packers qui inscrivent un TD sur la première série. Brett Favre se connecte avec sa cible préférée pour 22 yards. 0-7. Sur la série suivante, les Broncos répondent notamment par l'intermédiaire de leur coureur Terrell Davis qui gagne 27 yards puis conclut par une course de 1 yard. 7-7. C'est l'unique fois dans l'histoire de la finale que les deux équipes marquent un TD sur leur première série.

Un premier tournant à lieu sur le drive suivant quant le DB Tyrone Braxton intercepte Brett Favre. Toujours principalement par la voie terrestre, les Broncos remontenent les 55 yards restants et John Elway marque un TD d'un yard pour donner le premier avantage de son équipe dans ce match. 14-7.

Le programme du Super Bowl XXXII
Le programme du Super Bowl XXXII

La migraine de Davis

La séquence qui se déroule avant ce TD est absolument incroyable. Davis, sujet aux migraines depuis toujours, en est victime en plein Super Bowl. La douleur est telle qu'elle affecte sa vision et le dit à son coach Mike Shanahan : « Je ne vois rien ». Mais sur la 3ème tentative et 1 yard pour marquer, Shanahan envoie quand même Davis pour faire croire aux Packers qu'il va courir. La feinte fonctionne et John Elway marque le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. Nous venons d'entrer dans le 2ème quart-temps du match et Davis n'ira pas mieux avant la deuxième mi-temps.

Le momentum est pour les Broncos. Sur la série suivante, le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Steve Atwater sacke et force un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
à Favre et Neil Smith (DE) recouvre la possession sur les 33 yards des Packers. Inefficace en attaque, ils doivent se contenter du field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 51 yards de Jason Elam qui leur donne 10 points d'avance. 17-7.
Après un échange de puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
, les Packers sont sur leurs 5 yards à quelques minutes de la mi-temps. Méthodiquement, ils construisent un drive qui couvre la distance (95 yards) en 7:38 et est conclu par le TD du tight end Mark Chmura sur une passe de 6 yards de Favre à 12 secondes de la fin du 2ème quart-temps. 17-14.

4 three-and-out de suite mais 2 pénalités pour la D de Denver

Denver mène et récupère le kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
de la 2ème mi-temps. Sur le premier jeu, Davis commet un fumble forcé et récupéré par le défenseur Tyrone Williams sur les 26 yards des Broncos. Mais la défense 1998 de Denver est nettement supérieure à celles du passé et réalise deux 3-and-out consécutifs (le 1er étant annulé pour un hors-jeu). Ryan Longwell est donc appelé pour égaliser à 17-17, chose qu'il réussit aisément de 27 yards. Comme 10 ans auparavant, les Broncos voient leur avance de 10 points s'évanouir et sachant ce qu'il est advenu à l'époque, l'inquiétude est de mise.

Denver, qui récupère le cuir après le kickoff, n'arrive pas à progresser et doit punter. Encore une fois, la D des Broncos est redoutable. Elle inflige un 3ème 3-and-out d'affilée aux Packers qui sont une nouvelle fois sauvé par une pénalité pour hors jeu sur le punt ! Mais la défense fait face et passe un 4ème 3-and-out de rang à Favre. Où est passée l'attaque du Wisconsin ? A ce stade, on l'ignore et les Packers puntent.

L'image du match : Elway fait l'hélicoptère pour le first down
L'image du match : Elway fait l'hélicoptère pour le first down

L'action du match : l'hélicoptère de John Elway

Nous approchons de la fin du 3ème acte quand les Packers, par l'intermédiaire de leur punter Craig Hentrich, mettent les Broncos dos à leur end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
(sur les 8 yards). Doucement mais surement, la bande à John Elway remonte le terrain. Le WR Ed McCaffrey gagne notamment 36 yards sur réception qui met son équipe sur les 12 yards de Green Bay. Trois jeux plus tard, elle fait face à une 3ème-et-7 yards à gagner. John Elway improvise une course sur la droite, voit qu'il est trop court mais, déterminé à gagner son premier Super Bowl, il plonge la tête en avant pour le first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
. Sur l'impact avec les deux défenseurs, Elway fait un tour sur lui-même rappelant la rotation des pales d'un hélicoptère. Sur le jeu suivant, le 13ème du drive, Davis gagne le 92ème yard qui redonne l'avantage aux Broncos  : 24-17.

L'estocade manquée

Complètement survoltés par le sacrifice de leur QB, les Broncos, par l'intermédiaire de Detron Smith, frappent Antonio Freeman sur le retour de coup de pied et lui font commettre un fumble, recouvert par le DB Tim McKyer. A 22 yards de la end zone, la tentation est trop grande de porter un coup mortel à son adversaire. Elway tente la passe dans la end zone pour Rod Smith qu'intercepte Eugene Robinson.
Stoppé sur ses 15 yards, Brett Favre lache son bras et il ne faut que 4 jeux aux Packers, dont 3 réceptions de Freeman, pour égaliser. Favre et Freeman combinent pour 13 yards. Il reste 13:32 à jouer dans le dernier quart-temps. 24-24.

Débute alors une bataille de gagne terrain. A ce petit jeu, ce sont les Broncos qui réalisent la bonne opération. Accumulés à 10 yards de leur end zone, Hentrich manque son punt et Denver débute à 49 yards de la end zone avec 3:27 à jouer. 1 minute 40 plus tard, elle est sur la ligne de 1 yard de Green Bay grâce notamment à une pénalité pour Face Mask et une passe de 23 yards de John Elway pour le fullback Howard Griffith. Denver demande un temps-mort avec 1:47 à l'horloge. Green Bay en a encore deux en réserve.

L'erreur de Mike Holmgren

Sur l'action suivante, Terrell Davis marque son 3ème TD du match et les Broncos mènent désormais 31-24 à 1:45 de la fin. On apprendra plus tard que Holmgren a demandé à son équipe de laisser marquer le TD pour avoir plus de temps pour égaliser. Mais il pensait que les Broncos avait une 1ère-et-goal et non une 2ème ! Cette erreur coûte excessivement chère à son équipe. En effet, supposons que Denver ne marque pas sur les 2ème et 3ème tentatives, Green Bay aurait utilisé ses deux derniers temps-morts pour arrêter l'horloge après 1:35 environ à jouer. Le temps du field goal et du kickoff qui suit décompté, Favre aurait eu 1:20 minimum pour mettre son équipe en position d'égaliser à 27 partout. Mais avec de si...

La réalité est bien que les Packers ont 105 secondes et 2 time outsTime Out
quand le temps s'arrête à la suite d'une demande faite par l'une des 2 équipes. Elles disposent de 3 temps-morts par mi-temps de 90 sec.
pour arracher une prolongation. En 41 secondes, ils sont sur les 35 yards des Broncos. Puis Favre complète une passe de 4 yards pour Levens (sa 3ème réception de la série) avant de chercher Freeman largement ouvert mais qui droppe le ballon. Après une nouvelle passe manquée, Favre joue la saison de son équipe sur une 4ème et 6. Il cherche dans l'axe Mark Chmura mais le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
John Mobley coupe la trajectoire et donne le titre aux Broncos.

Le ticket du Super Bowl XXXII
Le ticket du Super Bowl XXXII

MVP : Terrell Davis, running back

John Elway n'aurait certainement jamais gagné un Super Bowl sans lui. Dans cette 32ème finale, la 4ème pour le QB, c'est "TD" qui a affolé la défense de Green Bay, inscrivant 3 TD (record) et gagnant 157 yards en 30 courses (5,2 ypc). Frappé par une migraine terrible au point de troubler sa vue, Davis reste sur le terrain pour tromper la défense adverse sur le TD au sol de son passeur. Ce MVP est l'apothéose de superbes playoffs durant lesquels il a marqué 8 TD (48 points), un record NFL.

Score & Statistiques

Denver
  • John Elway : 12/22, 123 yards et 1 INT. 6ème joueur à marquer un TD (au sol) dans 3 Super Bowls différent après Lynn Swann, Franco Harris, Thurman Thomas, Jerry Rice et Emmitt Smith.
  • Terrell Davis : 157 yards en 30 courses et 3 TD, record. 4ème joueur à 3 TD dans un Super Bowl et le premier qui n'est pas un 49ers : Jerry Rice (2x), Roger Craig et Ricky Watters.
Green Bay
  • Dorsey Levens : 90 yards en 19 courses et 56 yards sur 6 réceptions.
  • Brett Favre : 25/42 pour 256 yards, 3 TD et 1 INT.
  • Antonio Freeman : 9 réceptions pour 126 yards, 2 TD et 104 yards sur 6 retour de kickoff (total 230y). Seulement le 3ème joueur avec deux Super Bowls consécutifs avec au moins 100 yards après John Stallworth et Rice.

 

1er quart-temps

  • GB – TD: Antonio Freeman 22 sur passes de Brett Favre (Ryan Longwell PATExtra Point
    (PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
    7–0 GB
  • DEN – TD: Terrell Davis 1 yard à la course (Jason Elam PAT) 7–7 égalité

2ème quart-temps

  • DEN – TD: John Elway 1 yard à la course (Jason Elam PAT) 14–7 DEN
  • DEN – FG: Jason Elam 51 yards 17–7 DEN
  • GB – TD: Mark Chmura 6 sur passes de Brett Favre (Ryan Longwell PAT) 17–14 DEN

3ème quart-temps

  • GB – FG: Ryan Longwell 27 yards 17–17 égalité
  • DEN – TD: Terrell Davis 1 yard à la course (Jason Elam PAT) 24–17 DEN

4ème quart-temps

  • GB – TD: Antonio Freeman 13 sur passes de Brett Favre (Ryan Longwell PAT) 24–24 égalité
  • DEN – TD: Terrell Davis 1 yard à la course (Jason Elam PAT) 31–24 DEN

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 7 10 7 7 0 31
Green Bay 7 7 3 7 0 24
... chargement de la zone de commentaire ...

 Football n'est pas un sport de contact, c'est un sport de collision. La danse est un sport de contact.  – Vince Lombardi et Duffy Daugherty

En VO :  Football isn't a contact sport, it's a collision sport. Dancing is a contact sport. 

Citation réelle proposée par Julien pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !