Preview du Super Bowl XLVII : 49ers-Ravens

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Super Bowl XLVII : 49ers - Ravens
Super Bowl XLVII : 49ers - Ravens
le 31/01/2013 à 23:02 par Pierre-François Flores

Dans un peu plus de 72 heures sera donné le coup d'envoi du 47ème Super Bowl. C'est évidemment le moment que tous les fans de foot US attendent. Qui des San Francisco 49ers ou des Baltimore Ravens seront champions NFL, champions du Monde comme les américaines aiment s'appeler ? C'est une grande question et la réponse est indécise.

Nous avions présenté les deux équipes dès le début des playoffs dans notre séquence "Au crible". Or à les relire, on a l'impression que des années se sont écoulées. Que ce soit pour celle des Niners ou celle des Ravens, leurs victoires en playoffs (2 pour les premiers et 3 pour les seconds) ont dissipé toutes les craintes que nous pouvions avoir.

Baltimore : Flacco au top derrière une ligne rémaniée

Joe Flacco était présenté comme un bon QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
mais ayant des difficultés en playoffs. Aujourd'hui, il est à 28 ans le recordman des matchs de playoffs gagnés à l'extérieur avec 6. Il est en 2012 le meilleur passeur des phases finales avec un rating de 114,7, 8 passes de touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
et aucune interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. En 3 matchs, il a dominé Andrew Luck mais surtout Peyton Manning et Tom Brady qui jouaient dans leur antre.
Aux USA, le débat fait rage : Flacco est-il un QB de l'élite ? Est-il dans le top 5 ? Une victoire dimanche l'y mettra probablement.
Irrégulière, sa liaison avec Anquan Boldin et surtout Torrey Smith s'est grandement améliorée et les TDs longues distances n'ont pas manqué en ce mois de janvier.
L'attaque moribonde a pris un nouvel élan avec la nomination de Jim Caldwell au poste de coordinateur offensif, chargé qui plus est d'appeler les jeux. L'une des principales nouveautés a été le positionnement en tackle gauche de Bryant McKinnie. Du coup, Michael Oher est passé tackle droit. Depuis, Flacco n'a été sacké que 4 fois. L'attaque a marqué 90 points, gagné plus de 400 yards par matchs et marqué 8 TDs en 10 voyages dans la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
.

N'oublions pas non plus le changement de philosophie au niveau du jeu de course. Sous Cam Cameron, les Ravens jouaient 25,7 jeux de course par match. Aujourd'hui, Caldwell appelle 35,7 jeux par match pour 155,3 yards gagnés.

Côté défense, le retour de Ray Lewis a clairement apporté quelque chose et l'absence de Lardarius Webb n'est plus si problématique. Ngata, Reed, Suggs et Lewis le quatuor a pas mal d'arguments pour contre-carrer la Pistol OffenseOffense
escouade spécialisée dans l'attaque.
des Niners.

San Francisco : Colin Kaepernick est au rendez-vous

Surprenant contre les Packers, Colin Kaepernick a été parfait contre les Falcons, annonçant les jeux sous un dome hostile à sa cause. S'il n'a que 3 TDs pour un pick-6, il signe un rating 105,9 soit le deuxième meilleur derrière les 114,7 de Flacco.
Bien sûr sa force vient au moins autant de la menace que représentent ses jambes, qui lui ont fait gagner 202 yards durant ces playoffs.
Sa cible favorite a été Michael Crabtree qui totalise 172 yards en 2 matchs. Vernon Davis est derrière et le "meilleur receveur de l'histoire" (selon ses dires) Randy Moss reste un expert du jeu long. Au sol, Frank Gore est le deuxième meilleur coureur de la postseason avec 209 yards et 4,8 yards par porté.

Défensivement, les Niners restent sur 2 quart-temps vierges de tout point à Atlanta. Patrick Willis et Aldon Smith tenteront de bloquer Ray Rice et de mettre la pression sur Flacco, jusqu'ici dans un fauteuil. L'inconnu vient de l'état de santé de Justin Smith qui jouera malgré un tendon du triceps partiellement arraché. Son importance est telle qu'Harbaugh prend le risque de l'aligner diminué plutôt que de le remplacer.
Mais attention toutefois à la défense longue ! Contre les Falcons, le secondary des Niners a pris le bouillon part Julio Jones notamment. Sur ces playoffs, ils ont l'avant dernière défense aérienne. Quand on sait l'habileté des Ravens sur les passes "up the seam" en ce moment, on est en droit d'avoir quelques inquiétudes à San Francisco. 

6-0 ou 2-0

L'une des deux équipes sera encore invaincue au Super Bowl lundi au petit matin. Les Niners tenteront de rattraper les Steelers comme il l'avait déjà fait en 1990 (avec 4 titres à cette époque). Les Ravens veulent gagner leur second.
Le match s'annonce indécis mais la polyvalence offensive ainsi que la régularité et l'équilibre défensif (malgré quelques soucis face à Atlanta) donnent l'avantage à Frisco. Au jeu risqué des pronostics, je dirais 21-17 pour les Rouge et Or.
A noter que depuis son arrivée dans la Bay, Jim Harbaugh a gagné 22 matchs sur 23 quand son attaque marque plus de 20 points. A vérifier.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
San Francisco 3 3 17 8 0 31
Baltimore 7 14 7 6 0 34
... chargement de la zone de commentaire ...

 Le football n'est qu'un jeu, ce qui compte c'est ce qui vous pousse à jouer. Vous vous retrouvez seul contre votre adversaire et vous devez être meilleur que lui ; c'est ce que j'aime dans le jeu !  – Ernie Davis, joueur des Browns de Cleveland, décédé à 23 ans

Citation réelle proposée par Alistair. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !