Peyton Manning : Comment va se terminer l'histoire ?

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Manning : 1/4 ou 2/4 au Super Bowl ?
Manning : 1/4 ou 2/4 au Super Bowl ? (Jack Dempsey, AP Photo)
le 07/02/2016 à 08:44 par La Rédaction

Par Elliot O'Sullivan

C'est l'intrigue d'un western classique. Un vieux shérif (Peyton Manning) revient pour sa dernière fusillade. Il a l'occasion de briller sur la grande scène et de donner tort aux critiques. Ceux qui disent qu'il est trop vieux, qu'il tend à échouer dans les moments difficiles. Le grand héritage de Peyton Manning est en jeux mais son équipe n'a pas besoin d'un héros.

En matière de statistiques le numéro 18 est le meilleur quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de tous les temps. Sauf dans les deux catégories qui comptent le plus : en playoffs où il perd plus qu'il ne gagne et au Super Bowl qu'il n'a décroché qu'une fois en 3 participations.

Oui, c'est un sport d'équipe, oui on ne peut pas lui mettre sur le dos toutes les défaites de ses équipes. Cependant les Colts des années 2000 et plus tard les Broncos étaient construits afin de maximiser les talents de Manning – la priorité donnée aux receveurs et la ligne offensive, la défense construite pour jouer avec un avantage. Jusque cette saison Peyton était l'acteur principal et tout le monde comptait sur lui.

Il a échoué trop souvent en essayant de joueur le héros. En général les interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et la prise de décisions dans les matchs clés de sa carrière ont mal tourné pour Manning. L'interception contre les Ravens dans les playoffs de saison 2012, le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de Tracy Porter sur l'interception de Manning dans Super Bowl XLIV. N'oublions pas l'embarras du Super Bowl XLVIII où Manning a lancé deux interceptions et faisait grande partie de la capitulation offensive. Dans ce match le quarterback qui a eu l'une des meilleures saisons régulières de l'histoire, n'a marqué qu'un seul TD de consolation, le match étant déjà perdu. Voilà le problème. Il est un quarterback si remarquable en saison régulière et pourtant sujet à des erreurs désastreuses en playoffs.

Manning est habitué à des normes exceptionnellement élevées. Au cours de ses 18 saisons Manning a vraiment révolutionné la position de quarterback d'une façon remarquable. Il est un entraineur sur le champ, changeant des jeux sur la ligne, déchiffrant la défense pour marquer autant de points que possible. Peut-être est-ce trop de pression pour un seul joueur même si l'on s'appelle Peyton Manning. Son succès a engendré de grandes attentes. Le Super Bowl est l'unique but, tout le reste est échec. Alors 1 titre sur 18 années constitue un échec considérable.

Mais voilà, les Broncos 2015 n'ont pas besoin d'un héros qui joue quarterback. Pour la première fois dans sa carrière le succès ne pèse pas entièrement sur ses épaules. C'est sans doute une bonne chose et la défense des Broncos cette saison est une nouveauté pour le Shérif. La défense a battu les Patriots et les Steelers et Peyton a évité des grandes erreurs (0 INT contre 17 en saison régulière).

Le 7 février le Shérif peut réécrire son héritage. Il peut changer ce sentiment qui tend à dire qu'il s'effondre dans les moments difficiles et qu'il manque de mental pour réussir sur la grande scène. Mais parfois, point trop n’en faut. Peyton, ne jouez plus le héros, au risque que cela ne tourne mal pour vous et votre équipe.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 10 3 3 8 0 24
Carolina 0 7 0 3 0 10
... chargement de la zone de commentaire ...

 Le football est comme la vie, il requiert de la persévérance, de l'abnégation, un sacrifice au travail, du dévouement et le respect de l'autorité.  – Vince Lombardi

En VO :  Football is like life, it requires perseverance, self-denial, hard work sacrifice, dedication and respect for authority. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !