Comment sont-ils arrivés là ?New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Blount ira à son deuxième Super Bowl
Blount ira à son deuxième Super Bowl (Matt Slocum, AP)
le 01/02/2017 à 20:44 par Rémy Lecomte

Avec une septième apparition en 17 ans sur la scène ultime du football américain, on pourrait croire que la recette des Patriots est connue. Mais cette année, des éléments sont venus perturber le déroulement « habituel » des choses en Nouvelle Angleterre. Il n'empêche. Ils sont là et si vous êtes fans de pronostics, sachez qu'il sont donnés favoris de 3 points face aux Falcons. Retour sur une saison animée mais contrôlée de bout en bout par les Patriots.

No Brady, No Problem

Suite à l’épisode du Deflategate, les Patriots étaient privés de Tom Brady durant les quatre premiers matchs de la saison. Pour ne rien arranger, la franchise de Robert Kraft se déplaçait chez les Cards pour entamer la saison, l’un des favoris de la NFC. Mais Jimmy Garoppolo n’a pas tremblé et, bien aidé par ce field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
manqué de Chandler Catanzaro en fin de match, il ramène une victoire inespérée aux siens. Le back up de Brady semble prendre ses aises en dominant une équipe de Miami impuissante en deuxième semaine mais il se blesse en cours de match. C’est donc Jacoby Brissett qui devra prendre le relais pour les deux matchs suivants. Face aux Texans, on annonce une débâcle et pourtant Brissett l’emporte… 27 – 0 ! Mais les Patriots resteront muets la semaine suivante face aux Bills. Sur ces quatre matchs, soulignons que les Patriots n’ont pas subi la moindre interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Brady revient donc avec un bilan de 3 – 1 pour ses Patriots. Il n’en demandait pas tant. Déjà beaucoup de sites de paris sportifs voient les Patriots au Super Bowl. Ils avaient vu juste.

Un retour fracassant

Tous les yeux étaient rivés sur lui, et le #12 n’a pas déçu. Commençant sa saison avec quatre victoires consécutives. Durant ces confrontations, le QB de 39 ans compte pas moins de 12 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
pour aucune interception. Les Browns, les Bengals, les Steelers privés de Big Ben et les Bills sont impuissants face à la force offensive des hommes de Bill Belichick. S’en suit une bye weekBye week
journée de repos en NFL, soit celle forcée pendant la saison régulière, soit celle obtenue en se qualifiant directement pour le deuxième tour des playoffs.
qui précède le remake du Super Bowl 49 face aux Seahawks !

Une défaite et une blessure

Dans un match magnifique, les Seahawks prennent le dessus sur les Patriots à Foxborough. La défense des Seahawks résiste à l’ultime attaque des locaux et l’emporte finalement 31 – 24. Match durant lequel Brady ne trouve pas la endzone et est intercepté pour la première fois de la saison. Rob Gronkowski, blessé durant ce match, jouera encore deux matchs avant de mettre un terme à sa saison à cause de blessures récurrentes. Un coup dur qui ne semble pas affecter les hommes de Bill Belichick.

La machine est en route

Mais New England semble accepter l’absence de Gronk sans problème. Ils terminent la saison avec sept victoires consécutives. Les spectateurs avaient pu constater que la défense pouvait rendre service à l’attaque en cas de problème. Comme ce fut le cas face à Houston en début de saison. Et en fin de saison, les hommes de Matt Patricia ont confirmé leur solidité défensive en ne concédant que trois points chez les Broncos et face aux Jets. Toujours au coude à coude avec les Raiders en tête de l’AFC, les Patriots s’assurent la première place après une victoire à Miami. Les Raiders s’effondrent suite à la blessure de Derek Carr et cèdent la deuxième place aux Chiefs d'Andy Reid.

Le bilan d’une saison presque parfaite

Avec une entame idéale (3 -1) sans Brady, les Patriots ont continué de dominer leur division et leur conférence avec un bilan final de 14 – 2, le meilleur de la ligue. En plus de disposer d’une armada offensive impressionnante (troisième meilleure équipe de la ligue en points marqués), les Pats s’appuient sur une défense solide en redzone. Ils bouclent la saison avec une moyenne de 15 points concédés par match, ils sont donc… premiers dans cette catégorie !

Offensivement, Brady termine la saison avec 28 TD pour 2 interceptions. Tout cela en à peine 12 matchs. Des statistiques hallucinantes pour le vétéran. Julian Edelman reste sa cible favorite, dépassant la barre des 1100 yards parcourus. Mais le running game des Pats a été plus efficace que jamais. Blount bat le record de touchdowns inscrits par un RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
des Patriots en une saison avec ses 18 roses. Martellus Bennett, qui supplée de bien belle manière le Gronk, termine la saison régulière avec 7 touchdowns. Chris Hogan et Malcolm Mitchell ont été deux ajouts importants dans le secteur offensif avec chacun 4 touchdowns et respectivement 680 et 401 yards de réceptions. On le sait, Belichick et McDaniels ont cette capacité d’obtenir le meilleur de chacun de leurs joueurs.

Des playoffs contrôlés

Les Patriots n’ont pas convaincu face aux Texans lors du Divisional Round, Brady se faisant intercepter à deux reprises. Mais les bostoniens l’emportent malgré tout 34 – 16 face à un Osweiler trop imprécis et incapable d’élever son niveau de jeu en deuxième mi-temps.

Pour la finale de l’AFC, ils étaient opposés aux Steelers de Big Ben, Bell et Brown. Mais comme c’est le cas depuis quelques années, Pittsburgh fût impuissant face au jeu de passe de Tom Brady. Rapidement privés de Bell, les visiteurs n’ont pas su se montrer décisifs dans les moments importants. Les Patriots mènent de bout en bout et l’emportent finalement 36 à 17 grâce à un Brady irréprochable et un Hogan intenable avec ses 9 réceptions pour 180 yards et deux touchdowns.

Et de 5 ?

Les Patriots participeront à leur neuvième Super Bowl, un record. Brady lui aussi ajoute un record à sa collection avec cette septième participation.  L’expérience peut jouer un rôle important mais on sait que face à eux, ils auront la meilleure attaque de la ligue. Un duel explosif est d’ores et déjà annoncé à Houston !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Atlanta 0 21 7 0 0 28
New England 0 3 6 19 6 34
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les équipes dont on se souvient jouent en décembre.  – 'Expression' dans le milieu du foot lycéen et universitaire

En VO :  Teams to remember plays in december. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !