[Preview] Super Bowl LII : une revanche 13 ans plus tardNew England Patriots - Philadelphie Eagles

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Une bataille des tranchées en vue ?
Une bataille des tranchées en vue ? (Stew Milne, USA Today Sports Images)
le 31/01/2018 à 19:10 par Rémy Lecomte

À quatre jours du coup d'envoi du Super Bowl à Minneapolis, les spéculations vont bon train pour cette grande finale qui opposera les Patriots et les Eagles. C'est la deuxième fois que ces franchises se défieront durant le big game. Un match qui verra s'affronter une franchise menée par son quarterback remplaçant, Nick Foles, et la franchise qui a dominé ce début de siècle emmenée par Tom Brady  et Bill Belichick. Les Patriots partent favoris mais sur papier l'écart semble bien moindre que celui annoncé par les bookmakers.

Les meilleurs bilans s'affrontent

On le sait, les Eagles et les Patriots ont terminé la saison en tête de leur conférence respective avec 13 victoires pour 3 défaites. Les leaders de conférence ont eu la bonne habitude d'atteindre le Super Bowl ces dernières années. Mais ce sera la première fois que deux TOP 5 défenses et offensesOffense
escouade spécialisée dans l'attaque.
en points concédés/inscrits s'affrontent. Il est vrai qu'en yards concédés les Patriots sont 29ème de la ligue, mais cela ne les empêche pas de pointer à la cinquième place en points concédés par match (18,5). Les Eagles ont une place d'avance dans ce classement avec 18,4 points concédés par match. Offensivement, la tendance s'inverse, les Eagles pointent à la troisième place avec 28,6 points et les Patriots à la deuxième avec 28,7 points. Preuve de plus que ces équipes ne sont pas arrivées par hasard au Super Bowl. 

Nick Foles / Tom Brady

Tous les regards sont tournés vers Nick Foles qui remplace Carson Wentz, blessé depuis plus d'un mois. Entre temps, Foles a enchaîné les victoires sans convaincre avant de réaliser un match fantastique face aux redoutables Vikings en finale de conférence. Durant ce match, le super sub a rendu une fiche hallucinante de 26/33 pour 352 yards et trois touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
face à la défense la plus redoutée de la ligue. Quel visage montrera Nick Foles dimanche ? La réponse à cette question sera un bel indice pour trouver le vainqueur final. 

En face, Tom Brady réalise une bonne saison si on se base sur ses standards, une excellente selon les standards de la ligue. Il est pressenti par beaucoup pour être élu MVP de cette saison. Wentz aurait sans doute pu prétendre à ce prix sans sa blessure à quelques semaines de la fin de la saison. Brady a terminé la saison régulière avec 32 touchdowns pour 8 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et pas moins de 4577 yards, il a ajouté 5 touchdowns et 627 yards durant ses deux matchs de playoffs. Pour son huitième Super Bowl, Brady espère bien arracher sa sixième bague de champion.  

Parole à la défense ?

Une défense complète

Les deux défenses qui s'affronteront figurent donc dans le TOP 5 en matière de points concédés, mais incontestablement, c'est la défense des Eagles qui a impressionné cette saison. En effet, les Eagles sont premiers face à la course, concédant moins de 80 yards au sol par match ! Cette défense affrontera sans doute son plus gros challenge de la saison face à Brady et compagnie. Mais avec 21 interceptions cette saison, la défense de passe représente une grosse menace pour Tom Brady ! Ronald DarbyPatrick RobinsonJalen Mills ou encore Rodney McLeod comptent chacun au moins trois interceptions cette année. Autant dire que la secondary des Eagles est prête à relever le défi. Autre gros challenge, stopper Rob Gronkowski ! On se demande comment Doug Pederson va organiser sa défense pour stopper le tight end. Les Eagles seront-ils capable de rester en man to man là où on sait que les Patriots se régalent souvent face à la zone ? Ce sera sans doute la clé pour la franchise de Philadelphie défensivement. 

Mais le match pourrait se jouer dans les lignes. Domaine où les Eagles disposent d'armes de destructions massives comme Fletcher Cox (5,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
) ou encore Brandon Graham (9,5 sacks). Il ne sera pas aisé pour Dion Lewis de transpercer cette muraille. Mais avant toute chose, les Eagles devront être capable de mettre une pression constante sur la ligne offensive avec quatre joueurs. Ils ne peuvent pas laisser Brady sans pression et disposent de toutes les armes nécessaires pour faire trembler le futur hall of famer. 

Une défense qui monte en puissance

Quand on parle des New England Patriots, c'est rarement la défense qui vient à l'esprit. Pourtant cette défense a su gérer la perte de son meilleur joueur et capitaine : Dont'a Hightower. Après un début de saison catastrophique, Matt Patricia a réalisé les ajustements nécessaires pour faire de sa défense l'une des meilleures en redzone. Les Patriots concèdent énormément de yards (366 par match) mais peu de points (18,5 par match). S'appuyant sur un front seven capable de limiter les runnings backs adverses aux moments importants, les Pats n'ont pas encore été capable de se sublimer dans la secondary malgré l'arrivée de Stephon Gilmore. Cependant, comme toujours, ces joueurs sont présents dans les moments cruciaux comme l'a démontré ce même Gilmore lors du match face aux Jaguars. Avec les blessures, certains joueurs ont pris le leadership comme Kyle Van Noy ou encore le jeune Trey Flowers qui jouent un rôle prépondérant au coeur de cette défense. 

Il sera intéressant de voir comment les Patriots abordent cette rencontre au niveau défensif. En effet, on sait que Bill Belichick a pour habitude d'éteindre la grosse menace adverse pour mettre la pression sur d'autres joueurs adverses. Leonard Fournette avait été cadenassé la semaine passée, mettant la pression sur les épaules de Bortles et des receveurs des Jaguars. Cependant, les Eagles n'ont pas une arme particulière mais des dangers à tous les niveaux. Jay AjayiLeGarrette Blount et Corey Clement ont été très complémentaires cette saison et les receveurs comme Zach ErtzNelson AgholorAlshon Jeffery ont tous les trois dépassés la barre des 750 yards en saison régulière et sont donc des menaces permanentes dans cette attaque qui est aussi variée que dangereuse. Les Patriots devront donc changer de méthode tant l'attaque des Eagles est variée et pas concentrée sur un seul homme. 

Feu d'artifice offensif

Impossible d'aborder cette rencontre sans parler du niveau offensif des équipes. Malgré des bonnes défenses, les attaques devraient avoir leur mot à dire. Les Patriots caracolent en tête en total de yards alors que les Eagles pointent à une belle septième place dans cette catégorie.

RPO

L'absence de Wentz risque de faire mal mais Nick Foles a prouvé qu'il était armé pour réaliser de magnifiques performances quand cela comptait ! De plus il pourra s'appuyer sur une attaque qui lui convient à merveille. Cette attaque utilise la RPO, comprenez Run-Pass Option, qui permet à Foles d'être plus confortable dans sa position. Blount, l'ancien Patriots, fera tout pour trouer la défense adverse alors que son quarterback aura l'embarras du choix dans ses cibles avec les joueurs cités précédemment. Jay Ajayi a apporté un nouveau dynamisme au jeu au sol et est le genre de joueur qui peut faire mal au front seven des Pats, tout comme Corey Clement qui peut peser dans le jeu de passe également. 

Brady - Gronk - Amendola

En face, on sait que les Patriots tenteront d'instaurer un running game avec Dion Lewis. Mais face à cette défense, difficile d'imaginer que le jeu course puisse être efficace. Mais Belichick n'hésitera pas à switcher vers une attaque uni-dimensionnelle, laissant à Brady les clés de l'attaque comme ce fût le cas en fin de match face aux Falcons ou aux Seahawks lors des derniers Super Bowl des Patriots. 

Brady devrait pouvoir compter sur Rob Gronkowski qui devrait être opérationnel après sa commotion face aux Jags. le tight end sera gardé de près mais on sait que cela ne suffit pour arrêter ce monstre de 2 mètres. Mais en cette période de playoffs, c'est Danny Amendola qui devient l'homme providentiel. Il en tire son surnom de Danny Playoffs Amendola, pas très original mais très représentatif de ses performances durant le mois de janvier. 

En plus de ses cibles favorites, Brady s'appuiera sans doute sur James White  qui sera son passing back pour la rencontre. On se rappelle de la belle performance de White (14 réceptions pour 110 yards) l'an passé au Super Bowl et de celle de Shane Vereen face aux Seahawks (11 réceptions). Les linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
des Eagles devront absolument suivre White, Lewis et Burkhead, sans quoi Brady se régalera et sera intouchable. La ligne offensive des Patriots a été la cible de nombreuses critiques mais elle semble se porter de mieux en mieux à l'approche de leur plus challenge de la saison ! Il sera intéressant de voir comment Cooks et Hogan sont utilisés dans cette rencontre. Cooks a été très présent dans le play calling de New England. Ce fût moins le cas de Hogan, longuement blessé. Mais Josh McDaniels, le coordinateur offensif des Patriots, sera le premier à nous surprendre, quel que ce soit l'enjeu. 

Une expérience inégalable 

Un point sur lequel les Patriots ont un avantage non négligeable, c'est bien l'expérience. En effet, les Patriots se sont qualifiés 10 fois pour le Super Bowl, et c'est la huitième fois en seize ans pour Brady et Belichick ! Cette expérience s'est ressentie dès l'Opening Night. À l'inverse des Eagles, les Patriots ne semblaient pas impressionnés par l'ampleur de l'événement. C'est un facteur important mais le plus important se passera sur le terrain. 

Des retrouvailles

Les leaders des Eagles comme Malcolm Jenkins ou LeGarrette Blount ont joué un rôle important dans la préparation de leurs coéquipiers à cette semaine particulière. Profitant de leur expérience pour rassurer et conseiller les plus jeunes. Blount et Chris Long participent donc à leur deuxième Super Bowl consécutif, mais cette fois ils seront face à Tom Brady ! Une situation qui ne semblent pas déranger les deux joueurs qui perçoivent cela comme un avantage pour eux de connaître l'adversaire. 

En face, Danny Amendola n'oublie pas que les Eagles ne lui ont pas laissé sa chance au début de sa carrière. Au même titre que Dion Lewis qui est également passé par la franchise de Philadelphie. 

Le facteur X

Enfin, on parle souvent de X factor dans ce genre de rencontre. Dans ce cas-ci, les special teams pourraient jouer un rôle plus que décisif. En effet, la pression sera sur les kickers et les punters qui devront donner à leurs équipe la meilleure position possible sur le terrain. 

Autre élément important, le coaching et les ajustements. Bill Belichick a connu moult participations au Super Bowl et disposera d'une mi-temps particulièrement longue pour effectuer tous les ajustements nécessaires tant offensivement que défensivement. Il est déjà le meilleur coach selon la majorité des experts, mais avec plus de temps pour mettre son plan en place, il sera d'autant plus dangereux. Comme quoi, ce concert de Justin Timberlake ne sera pas si anodin au final ! 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 3 9 14 7 0 33
Philadelphia 9 13 7 12 0 41
... chargement de la zone de commentaire ...

 Rappelez vous qu'il faut 9 mois à une femme pour faire un bébé, peu importe le nombre d'hommes que vous y mettez au travail.  – Lou Holtz, coach, Notre Dame

En VO :  Remember, it takes a woman nine months to have a baby, no matter how many men you put on the job. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !