Les Alouettes encore battuesLe résumé de la semaine 9 de la Ligue Canadienne de Football

6ème défaite de rang pour Montréal
6ème défaite de rang pour Montréal (Winnipeg Free Press)
le 27/08/2014 à 10:31 par Thomas Savoja

Bien qu’il y ait du progrès, les semaines se ressemblent pour les Alouettes de Montréal.  Vendredi dernier, ils se sont rendus à Winnipeg, pour affronter les Blue Bombers.

C’est Alex Brink qui a amorcé le match au poste de quart pour les Oiseaux, mais le jeu de chaise musicale s’est poursuivi à cette position.  Au deuxième quart, l’entraîneur Tom Higgins a décidé de s’en remettre à Jonathan Crompton.  Il s’agissait pour l’ancien de l’Université du Tennessee d’un début dans son nouvel uniforme.  L’an dernier, en tant que recrue, il avait joué avec les Eskimos d’Edmonton.

Crompton a réussi à donner vie à l’attaque plutôt amorphe des Alouettes en complétant 18 de ses 29 passes pour 266 verges, même s’il a été intercepté trois fois.  Il a également réussi à mener l’équipe à la porte des buts, pour une opportunité qui a été converti en touché par Tanner Marsh, sur une course d’une verge.

Les Alouettes ont même mené jusqu’au quatrième quart, mais Winnipeg s’est montré plus opportuniste.  

Le secondeur des Bombers Don Unamba a marqué un touché au troisième quart sur un botté bloqué.  L’entraîneur Mike O’Shea s’est ensuite servi au quatrième quart de son mouchoir pour demander une reprise vidéo sur une question d’interférence sur le receveur.  Bien que le jeu ne paraissait pas si clair, la décision sur le terrain a été modifiée.  L’attaque des Bombers a ainsi pu demeurer sur le terrain, ce qui a mené au touché de Nic Grigsby et porté de le pointage à 21-16 Bombers.

Quelques jeux plus tard, ce fut au tour du receveur des Alouettes d’être victimes d’une interférence, cette fois beaucoup plus évidente (mon humble opinion).  Devant l’absence de pénalité, il aurait été plus que logique que Tom Higgins lance à son tour son mouchoir, chose qu’il n’a toutefois pas fait.  Ce n’est qu’au jeu suivant, sur un jeu pourtant anodin, qu’Higgins a demandé une révision et où la décision a été maintenue.

Le botteur des Bombers Lirim Hajrullahu a ensuite ajouté un troisième placement.  O’Shea a eu le dessus sur Higgins et les Blue Bombers ont eu le dessus sur les Alouettes, 24-16. 

Ces derniers, qui se retrouvent maintenant avec une décevante fiche de 1-7, ont par ailleurs dévoilé le troisième uniforme qu’ils porteront cette saison, comme l’ont déjà fait d’autres équipes jusqu’ici.  Élaboré avec la collaboration de Reebok, celui-ci s’éloigne du traditionnel bleu blanc rouge pour faire une plus grande place au gris.  Le but de l’uniforme est de rendre hommage à l’escadron 425, surnommé « Alouettes », la première escadrille canadienne-française de l’Aviation royale canadienne.  Basé à Bagotville, le 425 s’est particulièrement illustré pendant la Deuxième Guerre mondiale.  Comme vous l’aurez deviné, c’est en son honneur que le club de football a pris le nom d’Alouettes à sa fondation, en 1946.  Le dévoilement a d’ailleurs eu lieu à la base de Bagotville, au Saguenay.

Samedi, les Eskimos d’Edmonton recevaient les Argonauts de Toronto. 

Le match a plutôt mal débuté pour Edmonton.  Après avoir accordé un touché rapide aux Argos, ils ont vu, dès le deuxième jeu en attaque, leur quart Mike Reilly subir une blessure à la main.  Cette situation a par contre donné l’occasion à Matt Nichols de se faire valoir.  Nichols avait montré de belles choses en 2012, à son année recrue, avant de se blesser, de rater la saison 2013 en entier et de perdre son poste au profit de Reilly.  Nichols a complété 15 de ses 28 passes pour 178 verges.

Mais c’est surtout le secondeur recrue Dexter McCoil qui s’est mis en évidence.  Au deuxième quart, son coéquipier Odell Willis a d’abord intercepté une passe de Ricky Ray.  Willis a ensuite remis le ballon à McCoil, qui a ensuite pu s’échapper sur 46 verges, pour un touché.  Puis au quatrième quart, il s’est chargé lui-même de l’interception, pour ensuite courir 20 verges et inscrire un deuxième majeur.  Il a ainsi mis le match hors de portée des Argos et Edmonton l’a emporté 41-27.  McCoil a reçu le titre de joueur défensif de la semaine pour souligner sa performance.

De son côté, son coéquipier Eddie Steele, un plaqueur défensif, s’est vu décerné le titre de meilleur joueur canadien, en réalisant six plaqués, un sac et en rabattant une passe.

Dans la défaite, les Argos ont malgré tout pu compter sur le retour du receveur étoile Chad Owens.  Par contre, le retour a été de courte durée.  Après avoir capté 7 passes pour 92 verges et un touché, il s’est à nouveau blessé et a dû quitter le match.

Dimanche, pour la deuxième fois en deux semaines, Ottawa, une équipe d’expansion, recevait une puissante équipe albertaine.  Après les Eskimos d’Edmonton, c’était au tour des Stampeders de Calgary de se présenter dans la capitale fédérale.

Le Rouge et Noir a débuté en force, lorsque sur le quatrième jeu du match, le joueur de ligne défensive Jonathan Williams a retourné une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
sur 34 verges pour un touché.  Par contre, ce furent les seuls points d’Ottawa, puisque l’attaque n’en a produit aucun…

La défensive a tenu le coup pendant un moment, puisqu’à la fin du troisième quart, le pointage n’était que de 11-7 pour Calgary.  Toutefois, les Stamps ont ouvert la machine au quatrième quart.  Ils ont marqué trois touchés, dont deux par Sederrick Cunningham.  La victoire de Calgary, 32-7, lui permet de demeurer au sommet de la ligue (7-1), à égalité avec Edmonton.  Ottawa montre la fiche inverse (1-7).

Notons du côté de Calgary le retour du demi offensif Jon Cornish, qui avait été blessé le 28 juin dernier.

Finalement, à Vancouver, les Lions de la Colombie-Britannique recevaient les Roughriders de la Saskatchewan.

Tim Brown, des Lions, a repris au premier quart où il avait laissé la semaine dernière en retournant sur 75 verges un botté de dégagement, pour un touché.  Au total, il a accumulé 277 verges, ce qui lui a valu pour une deuxième semaine consécutive le titre de joueur des unités spéciales de la semaine.

Mais ça n’a pas suffi.  L’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval, le botteur Christopher Milo, a réussi quatre placements, incluant un de 48 verges.  Et surtout, le quart substitut des Riders Tino Sunseri a fait une passe d’une verge au garde Dan Clark pour un touché à la fin du troisième quart.  Sunseri avait remplacé au début de la deuxième demie le quart régulier Darian Durant, suite à une blessure.  (Décidément, les blessures aux quarts sont un thème récurrent cette année…)

La victoire des Riders, 20-16, a sûrement fait des mécontents au département des finances des Lions.  En effet, ceux-ci avaient garanti la victoire aux spectateurs présents.  Ils pourront donc échanger leur billet contre un de valeur équivalente pour l’un des quatre matchs à domicile restants…

Les Tiger-Cats de Hamilton étaient en congé.    

... chargement de la zone de commentaire ...

 Rappelez vous qu'il faut 9 mois à une femme pour faire un bébé, peu importe le nombre d'hommes que vous y mettez au travail.  – Lou Holtz, coach, Notre Dame

En VO :  Remember, it takes a woman nine months to have a baby, no matter how many men you put on the job. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !