Une belle qui promet

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

background
background
le 10/01/2009 à 00:00 par Pierre-François Flores
Mise à jour du 26/10/2010 à 09:32

Demain soir à 19h (Paris) sera donné le coup d'envoi de l'avant dernier match de ces Divisional Playoffs 2008 entre les New York Giants (12-4) et les Philadelphia Eagles (9-6-1). En jeu, une place pour la finale de conférence nationale (demi-finale du championnat NFL). Il s'agira de leur 3ème confrontation cette saison et d'une belle, puisque chaque équipe a battu l'autre en déplacement.

Acte 1 : Philadelphie 31 - 36 New York

9 novembre 2008, lse Giants (7-1) se déplacent à Philadelphie (5-3). Ils y imposent le jeu au sol avec un Brandon Jacobs (126 yards et 2 TDs) en grande forme malgré le 1er fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de sa saison. Au total, 217 yards seront couverts par le trident Jacobs-Ward-Bradshaw. La possession new-yorkaise est de 39 minutes. A 9:35 de la fin du match, le score est de 36-24 pour les visiteurs.
La défense est menée Antonio Pierce (8 tackles). Elle contient parfaitement Brian Westbrook (26 yards) et ne concède que 35 yards au meilleur coureur adverse : McNabb. Ce dernier est malmené dans le secteur aérien avec 17/36 pour 194 yards et 1 interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
; mais réussit tout de même à sortir 3 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
.
La défense des Eagles a pris l'eau malgré le LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Stewart Bradley, véritable tondeuse à gazon : 14 plaquages ! Elle a également forcé 3 fumbles (1 seul recouvert), sacké (1 fois) et intercepté Manning (1 fois).

Acte 2 : New York 14 - 20 Philadelphie

Quelques jours après l'affaire Plaxico Burress, les Giants (11-1) reçoivent des Aigles convalescents (7-5-1), mais qui viennent de se refaire une santé sur le dos d'autres volatiles, les Cardinals 48-20.
Brian Westbrook est l'arme fatale. Il cumule 203 yards en 2 TDs. La défense de NY n'arrive pas à l'arrêter. Il porte 33 fois le cuir (record personnel) et permet à son attaque de rester sur le terrain près de 35 minutes. A la passe, McNabb est solide (19/31 pour 191y et 1 TD).
En défense, Stewart Bradley est une nouvelle fois remarquable avec 9 plaquages. Dans son ensemble, elle a fait mal aux locaux. Eli Manning termine avec moins de 50% de passes complétées (13/27) et seulement 127 yards. Le TD intervient dans le "garbage time" (le match était plié).
Au sol, Brandon Jacobs se blesse à la cheville (52 yards en 10 courses) et Derrick Ward ne gagne que 39 yards.
Les seuls points du match pour NY avant ce dernier touché inutile viennent à l'ultime seconde de la 1ère mi-temps, quand le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de David Akers est bloqué et remonté pour les 6 points par Kevin Dockery. D'un potentiel 13-0 à la pause, les Giants font face à un 10-7. Cela ne suffira pas.

Acte 3 : la belle

Les conditions météo devraient être assez bonnes demain, compte tenu de la saison. Le temps devrait être sec, mais venteux et la température au kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
voisine de -1°C.

Côté blessés, les deux formations seront au complet :
Philadelphie : Brian Westbrook a été ménagé cette semaine mais sera présent. En défense, les arrières Asante Samule et Brian Dawkins sont opérationnels. Seule ombre au tableau, le tackle Jon Runyan est incertain (genou).
New York : La défense est rassurée : Zak DeOssie et Justin Tuck devraient jouer.

Nous l'avons vu les deux équipes se tiennent dans un mouchoir de poche et il est très difficile de prédire un vainqueur.
New York comptera sur Jacobs pour refaire le match n°1 et sur son public.
Philadelphie est quant à elle en pleine bourre. Sur une série de 5 victoires en 6 matchs, les hommes d'Andy Reid sont complets et au complet. Westbrook est une arme redoutable à la fois à la course et à la réception. McNabb a lancé 10 TDs pour 2 interceptions dans la période, et la défense est parmi ce qui se fait de mieux dans la ligue : 4ème en terme de points (18,1 par match) et 3ème pour les yards concédés (274,3). Les stars comme Asante Samuel ou Brian Dawkins sont habitués à ce genre d'évènement.

Si Brandon Jacobs réussit à franchir cette défense, le boulot d'Eli Manning n'en sera que plus facilité. Le frangin du MVP a prouvé qu'il savait prendre soin du ballon avec seulement 10 interceptions. Il a également une belle habileté à lancer long (5/19 sur les passes de plus de 30 yards et 3 TDs).

Le duel à distance entre Westbrook et Jacobs risque d'être passionnant !

Mais comme souvent à ce niveau, les turnovers risquent de faire la différence. Fumbles, interceptions, l'équipe qui en commettra le moins tiendra la corde. D'autant que ces playoffs n'ont pour l'instant pas été avares de touchdowns défensifs.

Comparatif sur la saison régulière

 PhiladelphiaNew York
Points/match2626,7
Total yards/match - Passe244,4198,6
Total yards/match - Course106,1157,4
Points concédés/match18,118,4
Total yards concédés/match - Passe182,1196,2
Total yards concédés/match - Course92,295,8
Pertes de possession2613
Gains de possession2922



Les leaders offensifs

Philadelphia

PasseCompl.TentéeYdsTD
D. McNabb345571391623
Course#YdsMoyTD
B. Westbrook2339364,09
C. Buckhalter763694,92
Réception#YdsMoyTD
D. Jackson6291214,72
H. Baskett3344013,33



New York

PasseCompl.TentéeYdsTD
E. Manning289479323821
Course#YdsMoyTD
B. Jacobs21910895,015
D. Ward18210255,62
Réception#YdsMoyTD
D. Hixon4359613,92
A. Toomer4858012,14

Note : le match sera suivi en Live sur UsFoot selon la formule du drive par drive, pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir le voir.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New York 3 5 3 0 0 11
Philadelphia 7 3 3 10 0 23
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'aime penser que mes plus gros hits sont à la limite de l'agression avec violence.  – Jack Tatum

En VO :  I like to believe that my best hits border on felonious assault. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !