Les Packers, tranquillement...San Francisco 49ers 03 - 17 Green Bay Packers

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Encore une victoire pour Rodgers et McCarthy
Encore une victoire pour Rodgers et McCarthy (Marcio Jose Sanchez)
le 05/10/2015 à 01:21 par François-Noël Martin

Green Bay contre San Francisco : ce duel, qui reste une affiche compte tenu de la qualité des deux effectifs, paraissait deséquilibré vu la forme des deux franchises : d'un côté, les Packers se déplaçaient au Levi Stadium avec trois victoires en autant de rencontres disputées depuis le début de la saison tandis que les 49ers venaient d'enchainer deux défaites. Si la rencontre est restée indécise jusqu'à la pause, les Packers ont su dominer les débats des deux côtés du ballon en seconde période pour l'emporter.

D'entrée, ce sont les Packers qui vont prendre les devants : appliqués, ils ouvrent le score au terme du premier drive du match lorsqu'Aaron Rodgers (22/32, 224 yds, 1 TD) trouve Richard Rodgers (5 rec., 45 yds, 1 TD) au fond de l'endzone pour le premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de la partie(0-7). La suite de la rencontre est plus serrée et aucune des deux attaques ne parvient à faire la différence. Il faudra attendre la fin du second quart-temps pour voir les 49ers entrer dans la redzone adverse, à 5 petits yards de la goaline. Mais Colin Kaepernick (13/25, 160 yds, 1 INT, 10 courses, 57 yds) est sacké à deux reprises et les Californiens doivent se contenter des 3 points d'un fieldgoal réussi par Phil Dawson (3-7). Green Bay repart à l'attaque avec un peu moins de 5 minutes à jouer. Avec conviction, les Packers passent deux 4ème&1 grâce à la puissance de Eddie Lacy (18 courses, 90 yds), et atteignent à leur tour la zone rouge jusqu'à ce qu'Ahmad Brooks ne les fassent reculer sur un sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
. Mason Crosby manque son coup de pied à 44 yards des poteaux et les visiteurs rentrent aux vestiaires avec un court avantage : 3 à 7.

La seconde période démarre comme la première a commencé : les Packers se montrent efficaces dès leur première série offensive. Aaron Rodgers s'arrache sur une course de 17 yards pour ramener le cuir à 1 petite unité de la ligne de but, qui sera franchie en force par John Kuhn sur le jeu suivant (3-14). Puis Crosby ajoute 3 points au pied et la marque passe à 17 à 3 pour la franchise du Wisconsin. De leur côté, les 49ers sont à la peine. Sur leurs 4 premières séries, ils ne parviennent à passer que 2 first downsFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
, la ligne offensive n'arrive pas à protéger son quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
qui est sacké à trois reprises et Kaepernick est intercepté par Sam Shields. Le cinquième drive voit San Francisco atteindre enfin la redzone. Mais le temps presse et les Californiens doivent tenter une 4ème&5 pour conserver leurs chances. Malheureusement pour eux, Kaepernick est une nouvelle fois mis au sol sur un nouveau sack signé Mike Neal et les Packers peuvent récupérer la possession du cuir pour terminer de manger le chronomètre. Green Bay assure ainsi son quatrième succès de la saison, préservant par la même occasion son invincibilité et la tête de la NFC Nord.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
San Francisco 0 3 0 0 0 3
Green Bay 7 0 10 0 0 17
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les perdants d'hier sont les gagnants de demain.  – Terrell Owens

En VO :  Yesterday's loser was determined to become tomorrow's winner. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !