Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

La passe de sept pour Brady et Belichick !Pittsburgh Steelers 17 – 36 New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Hogan, bourreau des Steelers avec ses 180 yards et 2 touchdowns
Hogan, bourreau des Steelers avec ses 180 yards et 2 touchdowns (Matt Slocum, Associated Press)
le 23/01/2017 à 19:55 par Rémy Lecomte

Les Patriots accueillaient les Steelers dans le cadre de la finale de l’AFC. Un festival offensif était attendu. Ce fut le cas, mais uniquement pour les locaux. Les hommes de Mike Tomlin n’ont pas été en mesure d’inquiéter la franchise du Massachusetts. Une rencontre qui a perdu de son intérêt au fil du match. Belichick et Tom Brady iront donc à leur septième Super Bowl et y défieront les Falcons.

Hogan, le facteur X

Dès l’entame du match, les Patriots montrent leur intention de faire mal par les airs. Chris Hogan se transforme en cible favorite pour Brady et rapidement les hommes de Belichick mènent 10 – 0 après un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
et un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de Brady vers Hogan totalement oublié par la défense adverse. Hogan ne s’arrêtera d’ailleurs pas en si bon chemin.

Manque d’efficacité

Le'Veon Bell se blesse tôt dans la rencontre et est remplacé au pied levé par DeAngelo Williams qui réalise une belle entrée en matière. C’est d’ailleurs lui inscrit le premier touchdown des visiteurs après avoir fait mal à la défense adverse. Chris Boswell, le héro face aux Chiefs loupe l’extra point et le score est de 10 – 6.

La réponse des locaux ne se fait pas attendre, sur un flea flicker, Dion Lewis rend la balle à Brady qui trouve Hogan pour un nouveau touchdown. Son deuxième de la soirée. C’est alors 17 – 6.

Mais Big Ben ne baisse pas les bras. Après un drive bien construit, il trouve Jesse James qui pense atteindre la endzone, les arbitres annoncent un TD avant de changer le call car le tight end est arrêté à quelques centimètres de la endzone. Et ces quelques centimètres se transformeront en 2 yards suite à un bon stop de la défense et ensuite en 5 yards suite à un nouveau stop des Patriots. En troisième tentative Big Ben ne trouve pas de receveur et les Steelers sont contraints au field goal. Après un extra pointExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
manqué, les hommes de Mike Tomlin aurait dû rentrer au vestiaire avec quelques points de plus. C’est donc 17 à 9 au repos, rien n’est encore fait.

Un troisième quart canon

Les Patriots réalisent un troisième quart temps décisif. D’abord avec un field goal de Stephen Gostkowski qui donne un peu d’air aux siens. Quelques minutes plus tard, LeGarrette Blount, très discret en première mi-temps, emporte la défense des Steelers avec lui sur un gros run en redzone avant de trouver la endzone sur le play suivant. 27 – 9, l’écart se creuse et les Steelers ne sont pas au bout de leur peine.

En effet, Kyle Van Noy provoque un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Eli Rogers et la balle est recouverte par Rob Ninkovich. Gros coup dur pour Pittsburgh qui voit le match s’envoler quelques minutes plus tard : Julian Edelman esseulé en endzone tue tout suspense sur une passe de Brady. C’est 33 – 9 après l’extra point manqué qui ne changera rien à l’histoire de ce match.

Une fin de match tranquille

Rien ne va plus pour Big Ben qui balance une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
vers Eric Rowe, les Patriots ajoutent trois points aux compteurs avant que Roethlisberger sauve l’honneur et trouve Cobi Hamilton en endzone, après la conversion à deux points le score reste figé. Score final 36 – 17.

La déception des hommes de fer

Grosse déception du côté de Pittsburgh, la blessure de Bell n’a pas fait les affaires de l’attaque. Et Malcolm Butler, souvent bien aidé par Devin McCourty, a limité la production d’ Antonio Brown. Le receveur termine avec sept réceptions pour 77 yards, des stats qui ne lui ressemblent pas. Ben Roethlisberger  termine la rencontre avec une fiche de 31/47 pour 314 yards, 1 TD et une interception. Le jeu de course n’a pas eu l’occasion de se mettre en place étant donné le rapide retard au score et la blessure de Bell, les visiteurs ont été obligés d’utiliser en masse le jeu de passe. Le gros point faible de l’équipe lors de ce match était incontestablement la défense aérienne. Tom Brady n’a pas été inquiété et a disséqué cette défense sans trop de difficulté.

Brady – Hogan, le duo gagnant

Brady, du haut de ses 39 ans, réalise le match parfait. Il termine la rencontre avec une belle fiche : 32/42, 384 yards, 3 touchdowns et aucune interception. Ce total de 384 yards est un record pour lui en playoffs. Et il a pu compter sur Hogan pour faire oublier l’absence de Gronkowski ! L’ancien receveur des Bills termine la rencontre avec 9 réceptions pour 180 yards et 2 touchdowns. Les mêmes stats qu’un certain… Julio Jones quelques heures plus tôt !

Mais Edelman est aussi à créditer d’une belle performance avec ses 8 réceptions pour 118 yards et son touchdown. Il continue sur sa lancée et ne semble pas disposé à ralentir le rythme.

Et de sept

Les Patrios iront donc à Houston disputer le Super Bowl face aux Falcons. Le septième Super Bowl pour le duo Belichick-Brady qui semble se bonifier avec le temps ! La tâche s’annonce compliquée face à la meilleure attaque de la ligue, le spectacle sera sans aucun doute au rendez-vous.  

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 10 7 16 3 0 36
Pittsburgh 0 9 0 8 0 17
... chargement de la zone de commentaire ...

 10.000 dollars à celui qui le sort du match. Ca m'est égal la manière, même si c'est en le frappant avec une bouteille de whisky lorsqu'il sortira du bus.  – Le défenseur des Bears Steve McMichael parlant à ses coéquipiers de Joe Montana.

En VO :  Ten thousand bucks if 'ya knock him outta the game. I don't care if ya hit him with a whiskey bottle when he gets off the bus. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !