Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Kansas City pourra-t-elle arrêter Le'Veon Bell ?Preview Divisional Round : Steelers @ Chiefs

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Le'Veon Bell s'échappe. Une image que ne veut pas voir les Chiefs dimanche
Le'Veon Bell s'échappe. Une image que ne veut pas voir les Chiefs dimanche (Bill Wippert, Associated Press)
le 13/01/2017 à 19:29 par Pierre-François Flores

Dimanche à 19h05, les Kansas City Chiefs (12-4) accueilleront les Pittsburgh Steelers (11-5) dans le second match de Divisional Round AFC. La rencontre prévoit d'être âpre et indécise, le tout dans des conditions climatiques difficiles. Un vrai match de playoffs tout simplement.

Chiefs vs Steelers, c'est la revanche du match de la 4e semaine où Pittsburgh avait atomisé son adversaire 43-14 (22-0 après un quart-temps). Ben Roethlisberger finit la rencontre avec un rating proche de la perfection dans son 5e match à 5 TDs (22/27, 300 yards, 5 TD et 0 Int., rating 152.5) ; Le'Veon Bell a marché sur la défense avec 144 yards en 18 courses.
Mais que les fans des Chiefs se rassurent. Les choses ont évolué depuis. Kansas City a ensuite gagné 10 de ses 12 derniers matchs, coiffant sur le fil des Raiders diminués pour s'offrir le titre dans l'AFC Ouest. Dimanche, ils retrouveront les terrains après deux semaines de repos et de préparation. Surtout, ils joueront à domicile cette fois, dans leur Arrow Head fétiche, le 2e stade le plus bruyant de la NFL.

Une histoire commune étonnement pauvre

Ces deux grandes franchises des années 60 et 70 ne sont en fait rencontrée qu'une seule fois en playoffs. C'était le 8 janvier 1994 au Arrowhead et les Chiefs l'avaient emporté 27 à 24 en OT. En dehors de cela, les deux équipes comptent 32 confrontations et les Steelers mènent 21-11.

En playoffs, ces derniers comptent 35 victoires, un record NFL, pour 21 défaites mais seulement le 6e pourcentage de victoire (60%).

Similitudes statistiques : léger avantage Pittsburgh

La proximité entre les deux équipes ne se limite pas à leur record de victoires (+1 pour KC) mais s'étend sur la plupart des catégories statistiques majeures (les stats sont données 'par match').

Attaque :
points : KC 24,3 (13e) / PIT 24,9 (11e)
yards : KC 343 (20e) / PIT 372,6 (7e)
yards à la passe : KC 233,8 (19e) / PIT 262,6 (5e)
yards à la course : KC 109,2 (15e) / PIT 110 (14e)

Défense :
points : KC 19,4 (7e) / PIT 20,4 (10e)
yards : KC 368,5 (24e) / PIT 342,6 (12e)
yards à la passe : KC 247,4 (18e) / PIT 242,6 (16e)
yards à la course : KC 121,1 (26e) / PIT 100 (13e)

Vous le constatez, Pittsburgh part avec un léger avantage si l'on en juge ces chiffres. Elle n'est jamais classée au-delà de la 16e place NFL alors que c'est le cas 5 fois pour Kansas City dont 3 pour sa défense.
Mais la grande force des Chiefs réside dans sa capacité à voler beaucoup de ballons tout en perdant peu. Son turnover ratio est de +16 contre seulement +5 pour son adversaire.

Pour tenter de nuancer l'avantage des Steelers, il faut regarder leur calendrier respectif pour savoir laquelle des deux équipes a eu le plus favorable. La statistique adéquate est le fameux strength of schedule (pourcentage de victoires sur le cumul des matchs de tous les adversaires). Si le SOS est favorable aux Chiefs, il ne l'est que de très peu : 50,8% à 130v-126d vs 49,4% à 125v-128d-3n soit en corrigé 126,5v-129,5d. On est bien loin par exemple du SOS des Patriots, le plus faible de la ligue, avec un minuscule 43,9% (111-142-3).

L'attaque poussive des Chiefs vs une défense des Steelers toujours redoutée

La D des Hommes d'Acier a certes perdu de sa superbe ces dernières saisons, elle n'en reste pas moins d'un excellent niveau avec des joueurs comme Lawrence TimmonsRyan Shazier et bien sûr James Harrison. Elle devra déjouer la West Coast OffenseOffense
escouade spécialisée dans l'attaque.
d'Andy Reid qu'Alex Smith connait très bien. Le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
varie ses passes en 3 cibles principales cette saison : le TE Travis Kelce (1125 yards), Jeremy Maclin (536y mais a été blessé) et le virevoltant rookie Tyreek Hill, capable de marquer à la course, à la réception et sur relance de coup de pied. Hill est d'ailleurs le 1er joueur de l'histoire à avoir au moins 3 TDs dans chacun de ces secteurs !

Classée 13e avec 24,3 points par match, l'attaque a toutefois fini la saison sur deux succès probants avec 33 et 37 points inscrits, de bon augure avant dimanche.

Alex Smith : un QB fiable mais sans panache

La qualité de Smith selon son coach est d'avoir su faire progresser des nouveaux joueurs en l'absence des titulaires. Ceci vaut pour les receveurs, Kelce en tête, mais également pour le RB Spencer Ware (921 yards et 3 TD) qui finit avec 1368 yards au total. Alors bien sûr, Smith n'est pas le QB le plus "sexy" de la NFL ; ses statistiques sont bonnes, sans plus, et son jeu n'a pas l'explosivité d'un Russell Wilson par exemple. Mais malgré tout, Smith conduit ses équipes en playoffs et est le 3e QB à avoir gagné le plus de matchs depuis 2011 derrière Tom Brady et Aaron Rodgers !

En 2016, Smith a progressé dans certaines catégories et baissé dans d'autres. Avec un rating de 91,2 il est tout juste dans la moyenne NFL (16e) ; ses 15 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
sont son plus faible total en carrière tandis qu'il n'avait pas lancé autant d'interceptions (8) depuis 2010. Côté positif, il bat son record personnel de yards lancés avec 3502 yards et réalise sa 2e meilleure saison pour le pourcentage de passes complétées (67,1% v 70% avec les 49ers en 2012).

Le quart-arrière jouera son 6e match de phase finale. Il a un bilan de 2-3 avec 1309 yards à la passe (261,8 ypm), 11 TD et 1 INT (99,1 rating). Cela lui donne un 0,5% de passes interceptées (1/186) soit le plus faible pourcentage de l'histoire des playoffs (min. 150 passes).

Le'Veon Bell : l'homme à stopper pour la D de Kansas City

Avec Big Ben, les Steelers disposent d'un des tout meilleurs QB de la ligue. Son expérience en playoffs est maintenant énorme avec 18 matchs pour 12 victoires. Ses 60% de succès, le place ex-aequo à la 5e place. Si statistiquement (3819 yards, 29 TD et 13 Int., rating 95,4) il n'affole pas les compteurs comme peuvent le faire Tom Brady ou, en son temps Peyton Manning, il n'en est pas moins un extraordinaire compétiteur capable d'improvisations géniales.

Sa cible favorite est Antonio Brown (106 réc (2e) pour 1284y et 12 TD (2e)) et elle est en forme ! Avec 2 TDs de plus de 50 yards dans le 1er QT (50 et 62) face aux Dolphins le week-end dernier, le WR a non seulement tué le match d'entrée mais a aussi établi un record en playoffs.

Mais l'homme à abattre pour les Chiefs est Le'Veon Bell. Le meilleur joueur en yards totaux de la NFL (1884 yards) sort d'un match à 167 yards et 2 TD. Le record de yards de la franchise détenu par Franco Harris est tombé. En face, les locaux pourront compter sur une équipe au complet. Justin Houston (5 matchs cette saison seulement mais 4 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
) sera aux côtés de Tamba Hali (3,5 sacks) et Derrick Johnson , autant dire que cela risque d'être un peu plus compliqué pour Bell. Avec en plus Dee Ford (10 sacks), cette défense a les ingrédients pour mettre la main sur Roethlisberger qui n'a été sacké que 21 fois cette saison.

Autre point intéressant, le secteur aérien. Big Ben a lancé 13 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et plus de la moitié de ses passes ont été pour Bell ou Brown. Marcus Peters (6 INT) et Eric Berry (4 INT dont 2 TD) seront forcément à l'affût.

Le Arrowhead Stadium par grand froid ?

Joué à domicile est toujours un avantage, qui plus est quand il s'agit du Arrowhead Stadium. Ce stade extérieur de 82000 places est le 2e plus bruyant des Etats-Unis, derrière celui des Seahawks. Rien de tel pour perturber les signaux du QB adverse.

Au niveau météorologique, le match ne devrait pas se jouer sous des températures polaires. Il devrait faire entre 1 et 2°C mais avec de la pluie à la limite de la neige. L'avantage sera donc tout relatif pour les Chiefs qui affrontent un adversaire habitué aux conditions difficiles en Pennsylvanie.

 

Les Steelers sont actuellement donnés favoris avec +1,5 point. Autant dire rien, mais c'est tout à fait le sentiment que donne l'analyse de ce match. Si Bell est stoppé les Chiefs tiendront le bon bout mais à l'inverse...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Kansas City 7 0 3 6 0 16
Pittsburgh 6 6 3 3 0 18
... chargement de la zone de commentaire ...

 Rappelez vous qu'il faut 9 mois à une femme pour faire un bébé, peu importe le nombre d'hommes que vous y mettez au travail.  – Lou Holtz, coach, Notre Dame

En VO :  Remember, it takes a woman nine months to have a baby, no matter how many men you put on the job. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !