Brady dompte la grisaille et les FalconsNew England Patriots 23 - 7 Atlanta Falcons

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Les Patriots ont contrôlé le match joué dans des conditions...particulières.
Les Patriots ont contrôlé le match joué dans des conditions...particulières. (Charles Krupa, AP Photo)
le 23/10/2017 à 20:50 par Rémy Lecomte

C'était le match à ne pas manquer, le remake du dernier Super Bowl entre les Atlanta Falcons et les New England Patriots. Un match qui n'a pas été aussi spectaculaire que la dernière opposition entre ces franchises. Une première mi-temps à sens unique mais cette fois pas de comeback miraculeux. Retour sur la rencontre la plus aboutie des hommes de Bill Belichick cette saison. 

Une première mi-temps à sens unique

Alors que les deux équipes sont forcées au puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
sur leur premier drive respectif, les Falcons semblent bien engagés pour prendre la tête en fin de premier quart mais le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Matt Bryant est bloqué par Cassius Marsh ! Les Patriots punissent leurs visiteurs du jour sur le drive suivant. Après une conversion en troisième tentative & 16, Tom Brady  est intercepté mais Adrian Clayborn commet une pénalité et les locaux gardent la possession et en profitent pour ouvrir le score. Brandin Cooks suit Rob Gronkowski et ses blocs pour aller trouver la endzone : 7-0 le match est lancé... pour les Patriots ! 

Matt Ryan ne trouve pas les solutions et l'attaque subit un nouveau 3 & out. Les Patriots répondent par un field goal. Malgré de nombreuses pénalités, les hommes de Belichick prennent 10 points d'avance. Alors qu'il reste deux minutes à jouer avant la pause, Dan Quinn décide de tenter le coup en quatrième et 6 (après avoir converti une quatrième tentative avec 7 yards à parcourir lors du premier quart temps) mais le playcall agressif n'est pas récompensé et la passe est incomplète. S'en suit un nouveau drive géré de bout en bout. Brady ponctue celui-ci en trouvant le héro du Super Bowl 51, James White. C'est 17 - 0. 

Pas de réaction

Mais cette fois, pas de renversement de situation... Que du contraire. Les Falcons semblaient avoir entamé la deuxième mi-temps avec d'autres intentions mais leur drive se termine par un field goal qui s'écrase sur le poteau. Comme en première mi-temps, le premier bon drive des visiteurs n'est pas récompensé. En face, Brady s'appuie sur un running game solide du duo Dion Lewis / Rex Burkhead. Les Patriots ajoutent trois points à l'addition déjà salée. C'est 20 - 0 à la fin du troisième quart temps. Dan Quinn tente sa chance en quatrième tentative à un petit yard de la endzone mais Taylor Gabriel est stoppé par Kyle Van Noy. Les ultimes espoirs s'envolent, tout comme l'écart qui passe à 23 points avec un dernier field goal de Stephen Gostkowski

L'honneur est sauf

Mais Julio Jones est là pour sauver les siens d'un zéro bien embarrassant au marquoir. Le monstre athlétique vole littéralement le ballon des mains du pauvre Malcolm Butler qui ne peut rien sur cette passe de Matt Ryan. Score final : 23 - 7.

En bref

Un match marqué par un brouillard épais qui a contraint les spectateurs à regarder la rencontre grâce à la caméra se trouvant derrière le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
. Les fans de Madden n'ont pas dû être dépaysés, pour les autres, c'est une nouvelle expérience assez particulière. Un brouillard handicapant pour les équipes, mais duquel les locaux ont su tirer profit grâce à une rencontre contrôlée de la première à la dernière minute.

La météo n'a pas semblé perturber Tom Brady qui termine la rencontre avec une belle fiche : 21/29, 249 yards et deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. 23/33, 233 yards et un touchdown pour Matt Ryan qui n'était pas en grande forme. C'est d'ailleurs la première fois cette saison que la défense des Patriots ne concèdent pas 300 yards au quarterback adverse ! Devonta Freeman termine la rencontre avec 72 yards, soit un de moins que Dion Lewis. Et Julio Jones termine la rencontre avec 9 réceptions pour 99 yards et un touchdown, son premier de la saison ! 

Les Patriots tiennent leur match référence. Ils ont pu s'appuyer sur une défense solide, un Butler en grande forme malgré l'absence d'Eric Rowe et de Stephon Gilmore. Mais la clé offensive est sans doute venue d'un running game efficace à des moments charnières. 

En face, les Falcons chutent pour la troisième fois consécutives. À noter que ces trois défaites sont tombées face des équipes de l'AFC East alors que leur prochaine rencontre les opposera aux... Jets ! Ultime représentant de la division. Le playcalling est à remettre en question, en l'absence de certains éléments défensifs chez les Pats, il est assez étonnant que les visiteurs n'aient pas tenté plus de passes extérieures vers Devonta Freeman et Tevin Coleman, s'entêtant à courir dans le milieu. Avec un bilan de trois victoires pour autant de défaites, il est de temps de se réveiller du côté d'Atlanta. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 0 17 3 3 0 23
Atlanta 0 0 0 7 0 7
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si ma mère portait un casque et des épaulières et un uniforme qui ne seraient pas les mêmes que ceux que je porte, je l'écraserais si elle était sur mon chemin. Et j'aime ma mère.  – Bo Jackson

En VO :  If my mother put on a helmet and shoulder pads and a uniform that wasn't the same as the one I was wearing, I'd run over her if she was in my way. And I love my mother. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !