Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

L'histoire des Atlanta FalconsDepuis 1965 à nos jours...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

2e participation seulement pour les Falcons d'Atlanta
2e participation seulement pour les Falcons d'Atlanta
le 04/02/2017 à 17:44 par Pierre-François Flores

A 24 heures de son 2e Super Bowl, nous vous proposons de faire un peu mieux connaissance avec la franchise née en 1965 : les Atlanta Falcons.

Avant 1965, Atlanta ne connaissait le football professionnel que grâce à deux matchs de présaison AFL. Mais avec la construction du Atlanta–Fulton County Stadium, le temps était venu d’avoir sa propre équipe. Un groupe indépendant a alors postulé à l’obtention d’une franchise auprès de l’American Football League et de la National Football League. Le 7 juin 1965, l’AFL donne son accord, sous réserve toutefois que la ville autorise l’utilisation de son stade flambant neuf.

Le commissaire NFL, Pete Rozelle, qui n’avait pas porté un grand intérêt au sujet jusqu’ici, n’apprécie guère que la ligue rivale récupère Atlanta et saute dans le premier avion pour la Géorgie. Il met la pression sur la ville qui finit par choisir le 30 juin la NFL et Rankin Smith, le vice-président d’une compagnie d’assurance (Life Insurance Company of Georgia) âgé de 41 ans. Smith paye 8,5M$ à la NFL pour intégrer la grande ligue, un record à l’époque. C’est la naissance de la 15è franchise NFL !

Avec le 1er choix de la Draft 1966, Atlanta choisit le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
All-American Tommy Nobis de l’Université du Texas. Malgré de nombreux choix préférentiels et une Draft supplémentaire dédiée (« NFL Expansion Draft »), elle connait des débuts difficiles.

Le 29 août, le nom est trouvé : ça sera « Falcons » ! La saison 1966 peut débuter.

1966 à 1977 : Des débuts difficiles

Coaché par Norb Hecker, la première victoire de leur histoire a lieu lors de la 10e match, à l’extérieur contre les New York Giants. Les Falcons finissent les années 60 avec 12 victoires seulement et ne connaissent que 2 saisons positives en 12 ans (1971-1973).

Le fondateur du club, Rankin Smith
Le fondateur du club, Rankin Smith

1978-1989

1978 marque leur première qualification pour les playoffs et dans la foulée leur premier succès à ce stade de la compétition. Ils battent les Eagles en Wild Card (14-13) mais perdent au tour suivant face aux Cowboys (27-20).

La progression continue avec enfin un 1er titre dans la NFC Ouest (12-4) en 1980, mais leurs espoirs sont douchés une nouvelle fois par les Cowboys (30-27). Deux ans plus tard, lors de la saison 1982 raccourcie par une grève, une nouvelle déconvenue en playoffs, face aux Minnesota Vikings (30-24) cette fois,  coûte son poste au coach Leeman Bennett. Un limogeage pour progresser ? Pas vraiment puisque l’équipe enchaine 8 saisons négatives.

1989-1996 : Deion Sanders, Brett Favre et Georgia Dome

En 1989, les Falcons draftent au 1er tour l’une de leurs premières stars en la personne du cornerback « Neon » Deion Sanders (aussi appelé « Prime Time »). Celui qui joue en parallèle au baseball en MLB, fait le show sur et en dehors des terrains et attire les médias.

Deion Sanders aka
Deion Sanders aka "Prime Time"
Brett Favre, la plus grosse erreur des Falcons
Brett Favre, la plus grosse erreur des Falcons

Deux ans plus tard, ils choisissent en 33e choix le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Brett Favre. Le remplaçant termine la saison 1991 sur un 0/4 et 2 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Il est vendu aux Packers en février dans ce qui reste à ce jour leur plus grande erreur. Les Falcons regoutent aux playoffs, battent les New Orleans Saints puis échouent encore aux portes de la finales NFC, face aux futurs champions cette fois, les Washington Redskins.

L’année suivante, ils déménagent au Georgia Dome qu’ils occuperont pendant 25 saisons (2016 est leur dernière saison).

1997-2000 : l’ère du coach Dan Reeves

Dan Reeves
Dan Reeves
L'ex coach des Denver Broncos, Dan Reeves, devient en 1997 le head coach des Falcons. Derrière une attaque conduite par le QB Chris Chandler et le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Jamal Anderson, les "Dirty Bird" Falcons atteignent le Super Bowl pour la première fois mais se heurtent à une redoutable équipe de Denver qui les battent lors de la 33e finale 34 à 19.

Malheureusement, ils sont encore une fois incapable de bâtir sur le long terme et les deux saisons qui suivent se terminent avec des bilans de 5-11 et 4-12.

2001-2006 : l'ère Michael Vick et vente des Falcons à Arthur M. Blank

Suite à une transaction avec les San Diego Chargers, les Atlanta Falcons obtiennent le premier choix de la Draft 2001 qu'ils utilisent pour signer Michael Vick (les Chargers choisissent de leur côté LaDainian Tomlinson).

Si la saison n'est pas une réussite (7-9), elle se termine par un tournant historique : le 2 février 2002, la vieille du Super Bowl XXXVI à New Orleans, la vente du club à Arthur M. Blank est validée par les propriétaires NFL. La famille Smith, par l'intermédiaire de Taylor, le fils de Rankin, se sépare des Falcons après 36 ans. La transaction s'élève à 545 M$.

2002 est la première saison en titulaire pour Vick. Atlanta se renforce avec le coureur Warrick Dunn. Cela leur permet d'atteindre les playoffs (bilan de 9-6-1) et d'être les premiers à battre les Packers à Lambeau en janvier. La route s'arrête la semaine suivante contre les Eagles.

La saison 2003 est forcément pleine d'attente pour les fans qui ont depuis le 19 mars un nouveau logo. Mais une fois de plus la malchance frappe les Falcons : Vick se casse la jambe en pré-saison et ils commencent avec 7 défaites consécutives. Dan Reeves est limogé et Wade Philipps assure l'intérim. Le retour de Vick leur fait du bien mais le bilan global est de 5-11.

Les logos des Falcons de 1966 à maintenant
Les logos des Falcons de 1966 à maintenant

En 2004, Jim L. Mora prend les rênes des Faucons. Avec un Vick au top de sa forme, ils sont champions de la NFC Sud (11-5) pour la 3e fois et directement qualifiés pour le 2e tour des playoffs. Ils battent les Rams 47-17 mais chutent à Philadelphie 27-10 en finale NFC.

Michael Vick
Michael Vick

2006-2007 la chute de Vick

De nouveau incapable d'enchainer deux saisons positives (8-8 en 2005), les Falcons abordent 2006 avec un Vick surtout capable de faire parler ses jambes : il devient le 1er QB de l'histoire à courir plus de 1000 yards sur une saison (1039). Mais le bilan est encore décevant (7-9) ce qui sonne le glas de Mora.

Avant le début de la saison 2007, Vick est suspendu indéfiniment par la NFL pour son implication dans des combats de chiens dans l'Etat de Virginie. Le 10 décembre, le quarterback est condamné à 23 mois de prison et coupé immédiatement par les Falcons.

Bobby Petrino, le nouvel head coach, jette l'éponge après 13 match et part entrainer l'Université de l'Arkansas. Il ne laissera qu'une note à l'attention de ses joueurs dans le vestiaire. Atlanta finit avec un triste 4-12.

2008-2014 : l'ère Mike Smith et Thomas Dimitroff

Mike Smith
Mike Smith
En 2008 s'ouvre le meilleur chapitre de leur histoire. Le directeur du college football scouting des Patriots, Thomas Dimitroff, est nommé General Manager et Mike Smith, l'ancien coach des linebackers champions en 2000 avec les Ravens, head coach. Le RB Michael Turner est signé et, le 26 avril, Atlanta drafte en 3e position globale le QB Matt Ryan.

Avec 11 victoires et 5 défaites, les Falcons se qualifient pour les phases finales pour la première fois depuis 2004 mais perdent 30 à 24 face aux Arizona Cardinals, futurs champions NFC. Ryan et Smith sont nommés respectivement Rookie et entraineur de l'année.

2009 les voit enchainer deux saisons positives pour la première fois de leur histoire (9-7) sans pour autant atteindre les playoffs.

En 2010, le succès ne se dément pas, au contraire. Les Falcons enchainent une 3e saison positive avec leur meilleur bilan depuis 1998 (13-3). Ils gagnent leur 4e titre de division et sont surtout N°1 NFC. Ils reçoivent les Green Bay Packers en Divisional et sont sèchement battus par la bande à Aaron Rodgers 48-21, en route pour un succès lors du Super Bowl XLV.

2011 : Julio Jones drafté et 3e défaite en playoffs de suite

Dans un échange de tours de draft surprenant avec les Cleveland Browns, Atlanta choisit en 6e position globale le WR Julio Jones. Avec ses coéquipiers Tony Gonzalez et Roddy White, il complète le "Big Three" d'Atlanta. 2011 est leur 4e saison positive consécutive (10-6) qui leur donne le droit de défier les Giants au MetLife Stadium. La défense de New York est impériale et ne laisse aucun point à Ryan & Co. Les deux points marqués par Atlanta le sont sur un safetySafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
! (24-2)
C'est la 3e défaite en autant de matchs de playoffs pour le duo Ryan-Smith.

2012 : la seule victoire en playoffs de Mike Smith

Le QB Matt Ryan
Le QB Matt Ryan
Un début de saison remarquable (8-0) permet aux Falcons de finir N°1 NFC pour la 2e fois de leur histoire (13-3). En Divisional, bien que menés 28-27 à 31 secondes de la fin, Matty Ice orchestre le drive du comeback qui lui permet de gagner son premier match en playoffs. Ce sera le seul de Mike Smith.
Au tour suivant, ils accueillent les San Francisco 49ers pour une place au Super Bowl. Tout commence bien et ils mènent 24-14 à la mi-temps. Mais la seconde moitié du match voit les Niners reprendre le contrôle des opérations, notamment grâce à leur défense. Sur le dernier jeu du match, NaVorro Bowman coupe la passe de Ryan pour White et Atlanta voit ses rêves de Super Bowl s'envoler (28-24).

La saison 2013 est marquée par les blessures. Le tight end Tony Gonzalez, qui avait rempilé une saison après la désillusion de 2012, voit son équipe sombrer et finir avec un bilan de 4-12. Le futur hall of famer prend sa retraite.
Ceci marque la fin de série des saisons positives et la première négative pour Mike Smith.

En 2014, la NFC Sud est surprenamment faible avec un champion de division à seulement 7 victoires. Ce sont les Panthers qui décrochent le titre sur le dernier match en atomisant les Falcons à Atlanta 34-3. Ce nouveau loupé (bilan de 6-10) coûte son poste à Mike Smith après 7 saisons. Il est remplacé par le coordinateur défensif des Seattle Seahawks tout juste champions du Super Bowl XLVIII, Dan Quinn, qui devient le 16e head coach de la franchise.

2015 : l'ère Dan Quinn et un 2e voyage au Super Bowl

Dan Quinn
Dan Quinn
Début 2015, les Falcons perdent un choix de Draft pour 2016 pour avoir artificiellement amplifié le bruit dans leur stade. En avril, ils choisissent en 8e position globale le défenseur Vic Beasley.

La saison commence idéalement pour Quinn (5-0) mais la machine s'enraye et Atlanta termine avec 8 victoires lors des 11 derniers matchs (8-8).

Super Bowl LI : 2e participation

Les Falcons continuent à renforcer leur secteur défensif en draftant avec leur premier choix le safety Keanu Neal.

La saison 2016 est leur 25e et dernière au Georgia Dome et ils ne comptent pas le quitter sans fêter cela. Le dernier match de saison régulière leur permet de décrocher un place de n°2 NFC et donc de s'assurer encore au moins un match au Dome. Avec un bilan de 11-5, ils réalisent une saison positive et gagne leur division pour la première fois depuis 2012.
En Divisional, Quinn joue un mauvais tour à son ancienne équipe puisque Atlanta bat les Seahawks 36-20. Il y aura donc un dernier match au Dome et il sera contre les Green Bay Packers. La magie d'Aaron Rodgers ne suffit pas à sauver le Pack et les Falcons s'imposent sans sourciller 44-21.

Qualifiés pour le Super Bowl LI, Atlanta va affronter la meilleure franchise de ce début de siècle, voire de tous les temps, les New England Patriots. Ils ont pour eux la 7e meilleur attaque de l'histoire (540 points à égalité avec les Rams de 2000) mais seulement la 27e défense (406 points concédés).

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Atlanta 0 21 7 0 0 28
New England 0 3 6 19 6 34
... chargement de la zone de commentaire ...

 L'interview pré-draft la plus marquante que j'ai eu lors de mes 25 ans de carrière ? Russell Wilson. Et de loin.  – John Dorsey, GM des Chiefs

En VO :  The most impressive interview I've ever had in the last 25 years of doing this ? Russell Wilson. Wasn't even close. 

Citation réelle proposée par TD pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !