Super Bowl LIVRésumé

le 05/02/2020 à 07:40 par Blaise Collin

La 100ème saison de NFL a rendu son verdict avec son 54ème Super Bowl : cinquante ans après leur premier titre, les Kansas City Chiefs sont devenus Champions du Monde en dominant les San Francisco 49ers (31-20).

Le match s'est déroulé au Hard Rock Stadium de Miami devant un peu plus de 62000 spectateurs, essentiellement de rouge vêtu.

Super Bowl LIV au Hard Rock Stadium de Miami
Super Bowl LIV au Hard Rock Stadium de Miami (Blaise Collin)

Avant le début de la partie, la NFL a fêté quelques-uns des joueurs élus dans la "NFL 100 All-Time Team", l'équipe des cent meilleurs joueurs NFL de tous les temps. Puis, les deux équipes se sont positionnés sur leur ligne respective des 24 yards pour rendre un dernier hommage à Kobe Bryant, décédé dans un accident d'hélicoptère le dimanche précédent. 

Hommage à Kobe Bryant avant le coup d'envoi du Super Bowl LIV
Hommage à Kobe Bryant avant le coup d'envoi du Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Jimmy Garoppolo (20/31, 219 yards, 1 TD, 2 INT) avait déclaré en conférence de presse dans la semaine précédent la rencontre que le match pourrait se jouer sur un ou deux jeux et que c'est ce que l'on retiendrait de ce Super Bowl LIV. Une prédiction tout à fait correcte du quarterback des Niners. Malheureusement pour lui, il n'a pas été le héros sur ces deux jeux cruciaux.

On reviendra sur le début de match qui a vu SF prendre une avance de dix points et mener 20-10 à l'entame du dernier quart temps. Mais regardons de plus près ces fameux deux jeux qui ont décidé du sort de cette rencontre :

1) 7:13 à jouer, SF mène 20-10, 3ème et 15 sur les 35 yards de Kansas City : Patrick Mahomes II (26/42, 286 yards, 2 TD, 2 INT / 9 courses, 29 yards, 1 TD) trouve Tyreek Hill (9 réceptions. 105 yards) sur une longue passe de 44 yards. Quatre jeux plus tard, Travis Kelce (6 réceptions, 43 yards, 1 TD) réceptionne une passe de 1 yard de son QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
et remet KC dans la course [Chiefs 17 - 20 Niners].

Le fils de Tyreek Hill prépare son propre Super Bowl LIV
Le fils de Tyreek Hill prépare son propre Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Travis Kelce répond aux journalistes après la victoire de son équipe au Super Bowl LIV
Travis Kelce répond aux journalistes après la victoire de son équipe au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

2) 1:40 à jouer, KC mène 24-20, 3ème et 10 sur les 49 yards de Kansas City : Jimmy GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
a une soupape avec George Kittle (4 réceptions, 12 yards) mais il voit Emmanuel Sanders (3 réceptions, 38 yards) prendre une enjambée d'avance sur la défense des Chiefs et déclenche une longue passe en profondeur qui s'écrase deux yards devant son receveur. Sur le jeu suivant, le QB de SF doit presser Mike McGlinchey pour effectuer le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
avant expiration de l'horloge, voit ses trois receveurs couverts et se fait sacker par le rush à cinq joueurs de la défense des Chiefs.

La déception de George Kittle à l'issue du Super Bowl LIV
La déception de George Kittle à l'issue du Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Deux jeux, deux longues passes, deux résultats différents et un destin qui choisit son camp. Pour Kansas City, rien de bien neuf sous le soleil de Floride : ils ont utilisé, et réussi, le même jeu lors de la finale AFC 2018 contre les New England Patriots dans une situation similaire de "3ème et 15". Pour San Francisco, de gros regrets à avoir puisque le même jeu avait été parfaitement exécuté contre les Green Bay Packers deux semaines plus tôt en finale de conférence NFC.

Les Niners avaient pourtant bien entamé cette rencontre, forçant les Chiefs à se dégager au pied sur leur première possession puis marquant un FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
par Robbie Gould (FG : 2/2 / XP : 2/2) pour prendre l'avantage au score [Chiefs 0 - 3 Niners]. KC a immédiatement réagi et utilisé la moitié du premier quart temps pour aller marquer son premier TD du match grâce aux jambes de son QB [Chiefs 7 - 3 Niners].

Le deuxième quart temps n'a pas démarré sous les meilleurs auspices pour San Francisco puisque, mis sous pression par Mike Pennel (1 placage) et Chris Jones (1 placage), Jimmy Garoppolo a tenté une passe hasardeuse qui a terminé sa course dans les mains de Bashaud Breeland (7 placages, 3 TFL, 1 INT). Les Niners ont alors limité les dégâts en n'accordant qu'un FG à leurs adversaires [Chiefs 10 - 3 Niners].

C'est le moment choisi par Kyle Juszczyk (3 réceptions, 39 yards, 1 TD) pour marquer son 10ème TD en carrière, le premier en playoff qui permet à son équipe de recoller au score [Chiefs 10 - 10 Niners].

Kyle Juszczyk a marqué mais cela n'a pas suffit aux 49ers pour remporter le Super Bowl LIV
Kyle Juszczyk a marqué mais cela n'a pas suffit aux 49ers pour remporter le Super Bowl LIV (Blaise Collin)


Et c'est sur ce score de parité que les deux équipes rejoignent les vestiaires et laissent Shakira et Jennifer Lopez embraser le stade pendant la mi-temps.

Le Show de Shakira et Jennifer Lopez à la mi-temps du Super Bowl LIV
Le Show de Shakira et Jennifer Lopez à la mi-temps du Super Bowl LIV (Blaise Collin)

San Francisco entame la seconde mi-temps comme la première : par un FG [Chiefs 10 - 13 Niners]. Les trois drives suivants sont ceux qui auraient dû rapporter aux 49ers leur sixième bague de champion. Une incompréhensible passe de Patrick Mahomes II vole d'abord tout droit dans les mains de Fred Warner (7 placages, 1 TFL, 1 INT). 

Mine des mauvais jours pour Fred Warner après la défaite des 49ers au Super Bowl LIV
Mine des mauvais jours pour Fred Warner après la défaite des 49ers au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

L'aubaine profite à Raheem Mostert (12 courses, 58 yards, 1 TD) qui en profite pour donner dix points d'avance aux Niners [Chiefs 10 - 20 Niners].

Raheem Mostert a eu moins de réussite qu'en finale NFC au Super Bowl LIV
Raheem Mostert a eu moins de réussite qu'en finale NFC au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

KC repart en attaque jusqu'à l'entrée de la zone rouge de San Francisco mais une passe de Patrick Mahomes II mal ajustée pour Tyreek Hill rebondit sur le bras de ce dernier et dans les mains de Tarvarius Moore (1 INT). 

Les Chiefs en attaque au Super Bowl LIV
Les Chiefs en attaque au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Il reste moins de douze minutes à jouer. Les 49ers ont dix points d'avance, la balle et l'un des meilleurs jeux au sol de la ligue. Et grosso-modo 96% de chance de remporter la rencontre.

Les 49ers en huddle au Super Bowl LIV
Les 49ers en huddle au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Mais voilà, les deux drives suivants des Niners ne "mangent" que 3 minutes et 44 secondes et, entre les deux, Patrick Mahomes II et Tyreek Hill répètent leurs gammes avec cette énorme passe de 44 yards. Les Chiefs sont à portée de canon, comprenez le bras "canon" de leur QB de 24 ans et 138 jours, plus jeune quarterback à remporter un Super Bowl et premier QB remonter un déficit de dix points ou plus lors de trois matchs de playoffs consécutifs.

Patrick Mahomes, vainqueur et MVP du Super Bowl LIV
Patrick Mahomes, vainqueur et MVP du Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Il reste 5:10 à jouer, les Niners mènent de trois petits points (23-20) mais la balle est dans les mains de Patrick Mahomes II qui en fait bon usage, distillant pour Tyreek HillTravis Kelce ou encore Sammy Watkins (5 réceptions, 98 yards). Mais c'est Damien Williams (17 courses, 104 yards, 1 TD / 4 réceptions, 29 yards, 1 TD) qui finit ce drive en beauté en passant le ballon juste au-dessus du pylône de la end-zone [Chiefs 24 - 20 Niners].

Damien Williams, auteur de deux TD au Super Bowl LIV
Damien Williams, auteur de deux TD au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Puis vient l'instant fatidique du second jeu crucial du match. Impérial en début de rencontre avec un 18/21 à la passe, Jimmy Garoppolo ne parvient pas à gérer la pression défensive des Chiefs et enchaîne avec un 2/10 pour clore le dernier quart temps. Son QBR de 2.8 dans ce quatrième quart temps est le plus faible dans l'histoire du Super Bowl. Le QB de SF avec 20 passes complétées en 31 tentatives. 20 et 31, ça ne vous rappelle rien ?

Jimmy Garoppolo analyse la défaite des 49ers au Super Bowl LIV
Jimmy Garoppolo analyse la défaite des 49ers au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Kansas City récupère la peau de cochon après ce drive avorté de San Francisco et, en deux courses, Damien Williams enterre les derniers espoirs des 49ers en marquant son second TD de la rencontre, sur une "outside zone" généralement si chère aux Niners [Chiefs 31 - 20 Niners].

La seconde interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de Jimmy Garoppolo est presque anecdotique et redonne la balle à KC sur ses 41 yards. Patrick Mahomes II met par trois fois le genou à terre avant d'expédier un missile à destination de nulle part sur la quatrième tentative à expiration de l'horloge. 

La dernière passe de Patrick Mahomes au Super Bowl LIV
La dernière passe de Patrick Mahomes au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

En devenant la première équipe à marquer 21 points lors du quatrième quart temps du Super Bowl, et en n'ayant vraiment eu besoin que de la moitié du quart temps, Kansas City s'offre son deuxième Vince Lombardi Trophy, un demi-siècle après le premier. 

Les Chiefs célèbrent la victoire au Super Bowl LIV
Les Chiefs célèbrent la victoire au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Andy Reid devient, quant à lui, le premier Head Coach à remporter une bague de champion après plus de vingt ans de coaching. 

Andy Reid au podium après la victoire des Chiefs au Super Bowl LIV
Andy Reid au podium après la victoire des Chiefs au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Kyle Shanahan, qui a désormais au compteur deux des trois pires retournements de situation au Super Bowl après avoir lâché le Super Bowl LI et une avance de 28-10 aux Pats (28-34 OT), espère certainement ne pas avoir à attendre aussi longtemps.

Mike Shanahan, entraineur déçu des 49ers après la défaite au Super Bowl LIV
Mike Shanahan, entraineur déçu des 49ers après la défaite au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Après avoir vu ses LSU Tigers remporter le titre universitaire contre Clemson (42-25), Tyrann Mathieu (6 placages) savoure une saison bien remplie. Pour une fois, "Honey Badger DOES care".

Le
Le "Honey Badger" Tyrann Mathieu n'est pas indifférent à la victoire des Chiefs au Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Enfin, comment ne pas avoir une petite pensée pour notre médecin francophone Laurent Duvernay-Tardif qui, selon ses propres mots, a vécu là le plus beau jour de sa vie. On peut penser qu'il n'était pas le seul dans les vestiaires de Kansas City.

Le plus beau jour de la vie de Laurent Duvernay-Tardif, vainqueur du Super Bowl LIV
Le plus beau jour de la vie de Laurent Duvernay-Tardif, vainqueur du Super Bowl LIV (Blaise Collin)

Le Québécois a promis que les Chiefs reviendraient fort l'an prochain. A en croire Las Vegas, il n'a peut-être pas tort : KC est donné favori pour le titre au Super Bowl LV de Tampa Bay à 6 contre 1. Les Niners seront aussi dans la course, à 9 contre 1. Entre les deux finalistes du Super Bowl LIV, les Baltimore Ravens du MVP 2019 Lamar Jackson à 7 contre 1. 

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !