NFL 2019 - Le Match de la SemaineSemaine 10

NFL 2019
NFL 2019
le 09/11/2019 à 16:12 par Blaise Collin

Pour fêter la centième saison de la NFL, FA inaugure une nouvelle rubrique : le Match de la Semaine. 

Chaque semaine, FA choisira une rencontre d'importance, soit-elle une lutte pour la première place d'une division, un bras de fer pour la suprématie dans une conférence, une bataille pour atteindre les playoffs, ou une rivalité.

La semaine dernière...

Les New England Patriots ont subi leur premier revers de la saison chez les Baltimore Ravens (20-37), une défaite un peu plus sévère que prédite par FA.

Semaine 10

Seattle Seahawks (7-2) @ San Francisco 49ers (8-0)

L'enjeu

Les 49ers sont la dernière équipe invaincue de la NFL et ont réalisé l’exploit de remporter leurs huit premiers matchs de la saison après n’en avoir gagné que quatre l’an passé, ce qui constitue leur meilleur départ depuis un 10-0 en 1990.

SF mène la NFC West devant Seattle et les décevants Los Angeles Rams (5-3). A moins d’un miracle, Arizona (3-5) est hors course.

Le « Monday Night Football » offre donc une opposition de haut vol qui verra Seattle essayer de rester au contact des surprenants Niners. La saison n’en est qu’à sa moitié mais une défaite des Seahawks dans cette confrontation directe les mettrait à 2.5 matchs de SF dans la course au titre de division.

Les adversaires

Seattle est plus que jamais dépendant de QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Russell Wilson (200/293, 2505 yards, 22 TD, 1 INT / 44 courses, 203 yards, 3 TD) et a abandonné sa stratégie de contrôle de l’horloge par la course comme au temps de Marshawn Lynch. Le quarterback des Seahawks mène la NFL en TD (22) et QB rating (118.2). Aucun quarterback depuis 1970 n’a débuté neuf matchs avec 22 TD et une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
ou moins. Il n’est pas non plus avare de sorties hors de sa poche mais a montré quelques problèmes avec la sécurité du ballon, concédant quatre fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
. RB Chris Carson (175 courses, 764 yards, 3 TD / 24 réceptions, 177 yards, 2 TD), qui mène la huitième attaque au sol de la ligue, n’est, lui non plus, pas exempt de ballons perdus avec déjà cinq fumbles en neuf matchs. RB Rashaad Penny (34 courses, 165 yards, 1 TD) n’a, quant à lui, joué que les deux tiers des matchs de son équipe, étant absent en Semaines 3, 4 et 5 pour cause de blessure aux ischio-jambiers. WR Tyler Lockett (59 réceptions, 767 yards, 6 TD) reste, comme l’an dernier, le receveur numéro un dans l’attaque aérienne de Seattle qui s’est également bien renforcée avec l’Ole Miss Rebel DK Metcalf (29 réceptions, 525 yards, 5 TD) qui mène tous les rookies avec ses 525 yards et 5 TD. TE Will Dissly  (23 réceptions, 262 yards, 4 TD) complétait ce trio de cibles pour Russell Wilson  jusqu’à une rupture du tendon d’Achille en Semaine 6 à Cleveland (32-28) qui a mis fin à sa saison.

LB Bobby Wagner  (86 placages, 5 TFL, 2 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, 1 fumble recouvert, 2 passes défendues) et LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Mychal Kendricks  (45 placages, 6 TFL, 3 sacks, 4 passes défendues, 1 INT) mènent la danse au milieu d’une défense loin d’être terrifiante (25ème de la ligue). Arrivé de Houston à l’intersaison, DE Jadeveon Clowney (20 placages, 5 TFL, 2 sack, 2 fumbles forcés, 1 fumble recouvert, 3 passes défendues, 1 INT, 1 TD) s’est montré, jusqu’à présent, assez décevant par rapport à son potentiel et son passé chez les Texans. Le secondaire a perdu FSSafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
Earl Thomas (Ravens) et CB Shaquill Griffin (42 placages, 1 TFL, 10 passes défendues), CB Tre Flowers (43 placages, 1 fumble recouvert, 3 passes défendues, 1 INT) et FS Cedric Thompson (19 placages, 2 passes défendues, 2 INT) font ce qu’ils peuvent pour limiter les dégâts.

Si les 49ers sont invaincus, on pourrait penser qu’ils le doivent largement à QB  Jimmy Garoppolo (160/226, 1806 yards, 13 TD, 7 INT / 28 courses, 32 yards, 1 TD). Pourtant, ses sept interceptions et cinq fumbles n’ont rien de reluisants. Les Niners ont la deuxième attaque au sol de la NFL, avec

RB Matt Breida (99 courses, 524 yards, 1 TD / 14 réceptions, 103 yards, 1 TD) en leader statistique, RB Tevin Coleman (83 courses, 355 yards, 5 TD / 10 réceptions, 74 yards, 1 TD) en finisseur et RB Raheem Mostert (55 courses, 307 yards, 1 TD / 4 réceptions, 68 yards, 1TD) également dans la rotation. Dans les airs TE George Kittle (46 réceptions, 541 yards, 2 TD) est toujours la menace principale et le rookie WR Deebo Samuel (5 courses, 37 yards, 1 TD / 22 réceptions, 227 yards, 1 TD) a pour l’heure fait mieux que les « anciens » WR Marquise Goodwin (11 réceptions, 181 yards, 1 TD) et WR Dante Pettis   (11 réceptions, 109 yards, 2 TD). San Francisco s’est renforcé fin octobre avec WR Emmanuel Sanders (11 réceptions, 137 yards, 2 TD), en provenance de Denver, qui, en deux matchs s’est déjà imposé comme la cible numéro une pour Jimmy GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
. L’attaque aérienne de SF est la plus variée de la ligue avec dix joueurs à la réception d’au moins une passe de TD, record de la NFL.

La tuile défensive de la semaine pour San Francisco est la blessure aux pectoraux à Arizona (28-25) de LB Kwon Alexander (34 placages, 2 TFL, 4 passes défendues, 1 INT). Le poumon de la défense sera remplacé au centre de la défense par LB Dre Greenlaw (14 placages, 1 TFL, 1 sack), rookie en provenance d’Arkansas, épaulé par LB Fred Warner (48 placages, 2 TFL, 3 passes défendues). La deuxième meilleure défense de la ligue à mi-saison (derrière New England) le doit en partie au « pass rush » de sa ligne défensive : DE DeForest Buckner  (33 placages, 5 TFL, 4 sacks, 2 fumbles forcés, 2 passes défendues), DE Arik Armstead (28 placages, 7 TFL, 5.5 sacks), DE Dee Ford (11 placages, 4 TFL, 5.5 sacks, 2 fumbles forcés) et surtout le rookie d’Ohio State DE Nick Bosa (21 placages, 11 TFL, 7 sack, 1 INT) qui est 10ème de la ligue, et premier chez les rookies, au nombre de sacks (7) et 1er de la ligue au nombre de TFL (11).

Dans le secondaire, l’éternel CB Richard Sherman (29 placages, 8 passes défendues, 3 INT, 1 TD) jouera contre son ancienne équipe pour la troisième fois depuis son départ de Seattle vers San Francisco.

Las Vegas

Les Niners sont favoris de 6 points.

Over/Under : 46.5 points

Le match

C’est la première fois depuis fin novembre 2014 que San Francisco (8-0) et Seattle (7-2) ont tous deux un bilan positif au moment de s’affronter. La défaite de Niners ce soir-là (3-19) avait précipité la franchise californienne dans un trou noir : Jim Harbaugh avait été viré à l’issue de la saison et les 49ers n’ont ensuite gagnés que 17 matchs et quatre saisons. Autant dire que la rivalité entre les deux membres de la NFC West a perdu de son intensité ces dernières années.

Preuve en est, Russell Wilson  a remporté dix de ses onze derniers matchs contre les 49ers et possède un bilan de 11-3 en saison régulière. Avec 23 TD pour 8 INT, le QB de Seattle s’est montré plutôt à l’aise lors de ses quatorze confrontations contre San Francisco et espère fêter sa 122ème titularisation consécutive (record de la franchise) en repartant de Santa Clara avec une victoire.

Néanmoins, cette équipe de SF est loin de ressembler à ses (pas si illustres) prédécesseurs. Les 49ers sont passés maitres dans l’art d’aller titiller le quarterback adverse et Seattle n’a pas été étincelant dans la protection de son QB. Même si Dee Ford pourrait manquer la rencontre, les Niners ont suffisamment d’armes en réserve pour terroriser le backfield de leurs invités.

Inversement, les Seahawks ne sont pas spécialement efficace en « pass rush » et se classent 28ème de la ligue avec 278 yards par match accordés dans les airs. Curieusement, Seattle a gagné les quatre matchs dans lesquels les Hawks ont lâché plus de 300 yards à la passe. L’absence potentielle de Jadeveon Clowney  pour blessure au genou n’arrangerait, en revanche, pas leurs affaires.

Les Hawks ne sont pas non plus imperméables au sol (13ème) et SF, qui n’est pas cul-de-jatte en la matière (2ème), pourrait profiter de la double aubaine. Cela sera sous réserve que Matt Breida  (cheville) et Raheem Mostert  (genou) soient remis de leurs bobos respectifs d’ici lundi soir. Autre incertitude côté SF, la participation au match de George Kittle. En revanche, San Francisco enregistrera le retour de RT Mike McClinchey, LT Joe Staley et FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
Kyle Juszczyk, ce qui boostera son attaque au sol.

Si SF a la deuxième meilleure défense de la ligue, les Niners le doivent surtout à leur défense anti-aérienne. En revanche, ils ne sont que 14ème au sol et les Seahawks viennent de prouver contre Tampa Bay (40-34 OT) qu’ils peuvent courir : Chris Carson est le premier running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FB.
cette saison à glaner plus de 100 yards (105) contre les Buccaneers, qui possèdent la meilleure défense au sol de la NFL.

Côté équipe spéciale, PK Robbie Gould (FG : 13/20 / PAT : 26/26) s’est blessé à un quadriceps en début de semaine et est incertain pour la rencontre.

San Francisco et Seattle sont à peu près aussi efficaces l’un que l’autre en attaque (27.6 points par match contre 27.3) mais les Niners ont une bien meilleure défense (12.8 points par matchs contre 25.6). A domicile et sur une vague victorieuse comme ils n’en ont plus vu depuis longtemps, les 49ers sont logiquement favoris pour préserver leur invincibilité cette saison. Mais Seattle, qui a récemment dominé la rivalité, a remporté ses quatre premiers matchs à l’extérieur de la saison (Steelers 28-26, Cardinals 27-10, Browns 32-28, Falcons 27-20) et tentera la passe de cinq pour la première fois de son histoire.

La prédiction

Niners 31 - 20 Seahawks

... chargement de la zone de commentaire ...

 10.000 dollars à celui qui le sort du match. Ca m'est égal la manière, même si c'est en le frappant avec une bouteille de whisky lorsqu'il sortira du bus.  – Le défenseur des Bears Steve McMichael parlant à ses coéquipiers de Joe Montana.

En VO :  Ten thousand bucks if 'ya knock him outta the game. I don't care if ya hit him with a whiskey bottle when he gets off the bus. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !