NFL 2021Semaine 5

le 12/10/2021 à 05:45 par Blaise Collin

Semaine 5 de la saison 2021 de NFL – Résumé des matchs

Los Angeles Rams (4-1) - Seattle Seahawks (2-3) : 17 - 26

Malgré un doigt en délicatesse, QB Matthew Stafford (25/37, 365 yards, 1 TD, 1 INT) a découpé la défense de Seattle pour emmener les Los Angeles Rams à leur quatrième succès de la saison. Seattle a ouvert la marque en milieu de deuxième quart temps sur une connexion entre QB Russell Wilson (11/16, 152 yards, 1 TD, 1 INT / 2 courses, 10 yards) et WR DK Metcalf (5 réceptions, 98 yards, 2 TD) et les Seahawks ont rejoint les vestiaires avec une petite avance (7-3). Les Rams ont dominé le troisième quart temps avec un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
au sol de RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Darrell Henderson (17 courses, 82 yards, 1 TD / 1 réception, 17 yards) et un touchdown dans les airs, Matthew Stafford se rattrapant de son interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de la première mi-temps (16-7). Les Hawks ont perdu Russell Wilson sur le troisième drive de la seconde mi-temps, qui s'est conclu par un rare double puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
de PK Michael Dickson. QB Geno Smith (10/17, 131 yards, 1 TD,  INT / 3 courses, 23 yards) a pris la relève mais, malgré une passe de TD pour l'inévitable DK Metcalf (14-16), Seattle n'est pas parvenu à revenir à hauteur des Rams qui ont enfoncé le clou en milieu de dernier quart temps par RB Sony Michel (11 courses, 37 yards, 1 TD). Hormis la troisième défaite en cinq matchs, la tuile pour les Seahawks est l'absence probable de leur quarterback star pour 4 à 8 semaines. Russell Wilson n'a encore jamais manqué un match en NFL depuis ses débuts en 2012 et ses 149 titularisations consécutives sont la plus longue série en cours de la ligue.  

New York Jets (1-4) - Atlanta Falcons (2-3) : 20 - 27 (à Londres)

Atlanta a terminé son match contre les New York Jets à Londres avec presque le double de yards offensifs (450 à 230) mais seulement sept points de plus au tableau d'affichage. QB Matt Ryan (33/45, 342 yards, 2 TD) a été égal à son rang, distribuant ses deux passes de touchdowns en première mi-temps et les Falcons sont rentrés aux vestiaires avec un bon petit coussin (20-3). À l'inverse, QB Zach Wilson (19/32, 192 yards, 1 INT) n'a pas fait assez pour les Jets, même si son interception en première mi-temps s'est avérée sans conséquence puisque NYJ a récupéré le ballon deux jeux plus tard sur fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
. Le jeu au sol de Jets a également été insuffisamment percutant (3.6 yards par course soit près de 1 yard de moins que la moyenne de la ligue) mais a rapporté à NYJ ses deux touchdowns du match après la pause, pour revenir à distance d'Atlanta (17-27). Les Falcons, dont l'efficacité à la course n'a guère été meilleure (3.7 yards par course) a également marqué au sol par RB Mike Davis (13 courses, 53 yards, 1 TD) pour, finalement, assurer la victoire en toute fin de match (27-20).

Philadelphia Eagles (2-3) - Carolina Panthers (3-2) : 21 - 18

Privés de RB Christian McCaffrey pour la seconde semaine consécutive, les Carolina Panthers se sont à nouveau inclinés, cette fois à la maison contre Philadelphia. QB Sam Darnold (21/37, 177 yards, 1 TD, 3 INT / 2 courses, 10 yards) a connu un match compliqué avec trois interceptions dont deux par CB Darius Slay (3 placages, 2 INT). Malgré cela, les Panthers ont mené pendant la majorité du match prenant jusqu'à 12 points d'avance sur un ballon mal snapé des Eagles que Carolina n'a pas réussi à recouvrir dans l'en-but et qui est allé mourir en zone des ballons morts (15-3). Mais, sous l'impulsion de QB Jalen Hurts (22/37, 198 yards, 1 INT / 9 courses, 30 yards, 2 TD), Philly est revenu dans la partie et pris l'avantage sur une course de son quarterback à 2'36 de la fin du match puis a scellé le score en interceptant le QB adverse.

Green Bay Packers (4-1) - Cincinnati Bengals (3-2) : 25 - 22 (OT)

Passons sur les touchdowns et interceptions de QB Aaron Rodgers (27/39, 344 yards, 2 TD, 1 INT) et QB Joe Burrow (26/38, 281 yards, 2 TD, 2 INT / 3 courses, 11 yards) qui ont mis Packers et Bengals à égalité (22-22) à 3'27 de la fin du match. Les vrais héros et vilains du match sont les kickers, PK Mason Crosby 4/7 FG / 1/2 PATExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
) pour Green Bay et PK Evan McPherson (0/2 FG / 2/2 PAT) pour Cincinnati, qui ont tous les deux eu l'occasion de remporter le match pour leurs équipes respectives, à plusieurs reprises ! C'est tout d'abord Mason Crosby qui a manqué un FG de 36 yards avec 2'14 à jouer. Evan McPherson n'a pas été plus chanceux sur sa tentative de 57 yards avec 0'26 à jouer, son coup de pied atterrissant sur le poteau. Puis, le kicker de GB a eu une balle de match de 51 yards à expiration de l'horloge, également manquée. En prolongation, LB De'Vondre Campbell (6 placages, 1 INT) a intercepté Joe Burrow sur sa toute première passe mais Mason Crosby n'a pas converti l'occasion de 40 yards. Cincy a remonté une partie du terrain pour tenter, à son tour, le FG de la gagne mais a, à nouveau, échoué de 49 yards. Finalement, le dernier mot est revenu aux Packers qui sont parvenu à transformer de 49 yards pour remporter la rencontre... 

New England Patriots (2-3) - Houston Texans (1-4) : 25 - 22

Malgré une ligne offensive décimée par les blessures, New England est parvenu à surmonter deux pertes de balles et trois passes de touchdown de QB David Mills (21/29, 312 yards, 3 TD) pour Houston dans les 32 premières minutes du match pour remonter un déficit de 13 points (9-22). Les Patriots se sont notamment appuyés sur deux gros drives de QB Mac Jones (23/30, 231 yards, 1 TD, 1 INT) au dernier quart temps pour égaliser puis prendre l'avantage final. Les Pats ont également été aidé par un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 56 yards manqué des Texans avant les deux drives victorieux des visiteurs.

Tennessee Titans (3-2) - Jacksonville Jaguars (0-5) : 37 - 19

La partie n'aurait pas pu plus mal débuter pour Jacksonville qui a perdu un ballon retourné pour touchdown dès son troisième jeu (0-7). Néanmoins, les Jaguars se sont accrochés jusqu'en milieu de deuxième quart temps (13-14) avant de prendre définitivement l'eau. Privé de WR Julio Jones pour la seconde semaine consécutive, Tennessee a, comme à son habitude, mis le ballon dans les mains de RB Derrick Henry (29 courses, 130 yards, 3 TD) qui n'a pas fait de détails avec trois touchdowns au sol. Les Jags ont pourtant fait mieux au sol (198 yards à 184) et à la passe (256 yards à 184) mais ce funble d'entrée de match et une interception sur QB Trevor Lawrence (23/33, 273 yards, 1 TD, 1 INT / 7 courses, 28 yards, 1 TD) ont lourdement pénalisé les Floridiens.

Detroit Lions (0-5) - Minnesota Vikings (2-3) : 17 - 19

Detroit était à une trentaine de secondes de remporter son premier match de la saison mais QB Kirk Cousins (25/34, 275 yards, 1 TD, 1 INT) a ruiné les espoirs des Lions en menant le dernier drive de Minnesota pour un field goal victorieux de 54 yards à expiration de l'horloge. Les deux équipes ont été également imprudentes avec le ballon, perdant chacune un fumble et une interception. Les Vikings menaient confortablement de 10 points à 3'43 de la fin du dernier quart temps (16-6) mais un field goal manqué puis un fumble ont laissé les Lions revenir (FG) puis dépasser (TD) les Vikes au score. Jusqu'à ce dernier drive salvateur.

Denver Broncos (3-2) - Pittsburgh Steelers (2-3) : 19 - 27

Pittsburgh a résisté au retour furieux de Denver pour signer son second succès de la saison après trois revers consécutifs. QB Ben Roethlisberger (15/25, 253 yards, 2 TD) et RB Najee Harris (23 courses, 122 yards, 1 TD / 2 réceptions, 20 yards) avaient fait l'essentiel en trois quart temps (24-6) mais QB Teddy Bridgewater (24/38, 288 yards, 2 TD, 1 INT / 1 course, 11 yards) a sonné la charge pour les Broncos qui sont revenus à 8 points (19-27) et en possession de la balle sur les 3 yards des Steelers à 11 secondes de la fin du match. C'est le moment choisi par CB James Pierre (6 placages, 1 INT) pour intercepter le quarterback des visiteurs et sceller le score final dans le marbre.

Miami Dolphins (1-4) - Tampa Bay Buccaneers (4-1) : 17 - 45

Miami n'a pas existé chez son voisin de Tampa Bay et QB Tom Brady (30/41, 411 yards, 5 TD / 1 course, 13 yards) s'est offert le neuvième match de sa carrière à cinq touchdowns ou plus. C'est aussi la première fois de sa carrière que le quarterback des Buccaneers combine ses 5 TD à plus de 400 yards à la passe. Avec TE Rob Gronkowski toujours indisponible, les options n'ont pourtant pas manqué aux Bucs avec deux réalisations pour WR Mike Evans (6 réceptions, 113 yards, 2 TD) et autant pour WR Antonio Brown (7 réceptions, 124 yards, 2 TD). L'ancien Steeler est, à l'occasion de ce match, devenu le joueur le plus rapide de l'histoire de la NFL à atteindre les 900 réceptions, en 143 matchs soit six de mieux que Marvin Harrison.

New Orleans Saints (3-2) - Washington Football Team (2-3) : 33 - 22

Une passe de touchdown "Ave Maria" de QB Jameis Winston (15/30, 279 yards, 4 TD, 1 INT / 6 courses, 26 yards) sur le dernier tick de l'horloge de la première mi-temps a peut-être décidé du sort de la rencontre, donnant une avance à New Orleans à la pause (20-13) que les Saints ont fait fructifier en seconde mi-temps. Le quarterback de NO a eu des hauts et des bas lors de la première demi-heure de jeu, avec deux passes de TD mais aussi une interception et un fumble perdu. QB Taylor Heinicke (20/41, 248 yards, 2 INT / 5 courses, 40 yards) n'a pas fait mieux avec deux interceptions dont la seconde, en début de dernier quart temps, a conduit directement à un touchdown des Saints quatre jeux plus tard (16-27). Malgré deux TD au sol de RB Antonio Gibson (20 courses, 60 yards, 2 TD), WTF n'a pas eu les armes offensives pour contrer les Saints.

Cleveland Browns (3-2) - Los Angeles Chargers (4-1) : 42 - 47

Dans un match haut en couleur, Cleveland est devenue la première équipe de NFL à perdre un match après avoir marqué plus de 40 points (42) et glané plus de 500 yards (531) sans concéder aucune interception. QB Justin Herbert (26/43, 398 yards, 4 TD / 4 courses, 29 yards, 1 TD) a signé le 11ème match à plus de 300 yards de sa jeune carrière. Aucun quarterback de NFL n'a jamais atteint cette marque en moins de deux ans. Le match a vu huit changements de leader et vu les Browns aider RB Austin Ekeler (17 courses, 66 yards, 2 TD / 5 réceptions, 53 yards, 1 TD) à marquer à 1'31 de la fin du match. Menant 42-41, Cleveland s'est retrouvé sous la menace d'un field goal final que les Chargers auraient tenté après avoir épuisé l'horloge. La solution ? Laisser LAC marquer et conserver suffisamment de temps pour aller chercher un TD à son tour. La tactique était bien pensée mais n'a pas fonctionné...

Chicago Bears (3-2) - Las Vegas Raiders (3-2) : 20 - 9

QB Justin Fields (12/20, 111 yards, 1 TD) a lancé son premier touchdown en NFL, une passe de 2 yards pour TE Jesper Horsted (1 réception, 2 yards, 1 TD) en début de second quart temps et les Chicago Bears se sont imposés à Sin City. L'attaque jusque-là prolifique des Raiders (406 yards et 26 points par match) a été limité à 259 yards et 9 points par la solide défense de Chicago. LV s'est sabordé avec huit pénalités pour "holding", de quoi largement handicaper son attaque. Mais l'essentiel pour les Raiders est ailleurs. Après qu'une série d'e-mails datant de 2011 a révélé l'utilisation de langage à caractère raciste, sexiste et homophobe, notamment à l'encontre de Roger Goodell, le Head Coach Jon Gruden a été remercié.

San Francisco 49ers (2-3) - Arizona Cardinals (5-0) : 10 - 17

Arizona est resté invaincu après son succès, largement défensif, contre San Francisco. En l'absence de QB Jimmy Garoppolo, blessé au mollet, QB Trey Lance (15/29, 192 yards, 1 INT / 16 courses, 89 yards) a souffert contre la défense des Cards. Sa deuxième passe du match a été intercepté et conduit au premier touchdown d'Arizona. Le rookie de SF a également été arrêté à deux reprises sur quatrième tentative dont à deux yards de l'en-but des Cardinals. Les 49ers n'ont pas été aidés par l'absence de TE George Kittle, lui aussi touché au mollet. En revanche, Arizona a bien profité de la présence de WR DeAndre Hopkins (6 réceptions, 87 yards, 1 TD) qui a marqué le touchdown décisif à cinq minutes de la fin du dernier quart temps. C'est la première fois depuis 1974 que les Cardinals débutent une saison 5-0.

New York Giants (1-4) - Dallas Cowboys (4-1) : 20 - 44

Les New York Giants n'ont pas existé à Dallas. Les visiteurs ont perdu RB Saquon Barkley et QB Daniel Jones (5/13, 98 yards) en première mi-temps et QB Mike Glennon (16/25, 196 yards, 1 TD, 2 INT) n'a pas tenu le rythme offensif imposé par les Cowboys. Pourtant, NYG a intercepté QB Dak Prescott (22/32, 302 yards, 3 TD, 1 INT) sur le premier drive de Dallas et recouvert un fumble du quarterback des Cowboys sur leur trois¡ème drive. Mais un field goal raté et un punt ont équivalu à zéro point au tableau d'affichage. Dallas a atteint la pause en tête (17-10) et accéléré en seconde mi-temps avec deux touchdowns de RB Ezekiel Elliott (21 courses, 110 yards, 1 TD / 2 réceptions, 2 yards, 1 TD) en sandwich autour de la première interception de Mike Glennon (13-34). La seconde interception du QB remplaçant, qui a été retournée pour touchdown après le "two-minute warning", est presque insignifiante.

Buffalo Bills (4-1) - Kansas City Chiefs (2-3) : 38 - 20

De l'avis même d'Andy Reid, Kansas City n'a pas vu ça venir. Buffalo s'est imposé haut-la-main à KC derrière une solide prestation de QB Josh Allen (15/26, 315 yards, 3 TD / 11 courses, 59 yards, 1 TD) et deux touchdowns de WE Emmanuel Sanders (3 réceptions, 54 yards, 2 TD) en trois réceptions. Le match a été interrompu pendant plus d'une heure à la mi-temps en raison d'orages mais cela n'a pas perturbé le moins du monde la défense des visiteurs qui a intercepté QB Patrick Mahomes II (35/54, 272 yards, 2 TD, 2 INT / 8 courses, 61 yards) à deux reprises, avec toutefois un peu de réussite, dont une fois pour six points. Les Chiefs ont perdu RB Clyde Edwards-Helaire (7 courses, 13 yards / 1 réception, 11 yards) en début de seconde mi-temps, mettant leur attaque dans une situation inconfortable. Mais cette blessure ne peut pas expliquer la totale domination des Bills qui ont pris leur revanche de la finale AFC de 2020 remportée 38-24 par KC.

Indianapolis Colts (1-4) - Baltimore Ravens (4-1) : 25 - 31

Emmené par RB Jonathan Taylor (15 courses, 53 yards, 1 TD / 3 réceptions, 116 yards, 1 TD), Indianapolis a pris une avance confortable en fin de troisième quart temps, profitant notamment d'un fumble perdu par QB Lamar Jackson (37/43, 442 yards, 4 TD / 14 courses, 62 yards) sur un placage à 1 yard de l'en-but d'Indy. Mais Baltimore a chirurgicalement fait son retard, revenant à 9-22 sur un touchdown de WR Marquise Brown (9 réceptions, 125 yards, 2 TD), un touchdown et une conversion à deux points de TE Mark Andrews (11 réceptions, 147 yards, 2 TD) (17-25), un field goal bloqué par DE Calais Campbell (4 placages), et un second touchdown et une seconde conversion à deux points de TE Mark Andrews (25-25). Avec 39 secondes restantes à l'horloge, QB Carson Wentz (25/35, 402 yards, 2 TD) a emmené les Colts jusqu'à la ligne des 28 yards des Ravens mais Indy a manqué le field goal de 45 yards. En prolongation, Baltimore a hérité du ballon et n'a pas laissé passer l'occasion grâce au second TD de la soirée de Marquise "Hollywood" Brown. Lamar Jackson a établi un nouveau record de franchise avec ses 442 yards aériens. Ses 86% de passes complétées sont aussi un record NFL pour un quarterback avec plus de 400 yards à la passe. Les Colts, quant à eux, n'avaient jamais perdu en menant de 16 points ou plus lors du dernier quart temps (120-0).

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 L'interview pré-draft la plus marquante que j'ai eu lors de mes 25 ans de carrière ? Russell Wilson. Et de loin.  – John Dorsey, GM des Chiefs

En VO :  The most impressive interview I've ever had in the last 25 years of doing this ? Russell Wilson. Wasn't even close. 

Citation réelle proposée par TD pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !