Bataille dans la Baie – Regard croisé Niners/RaidersSemaine 12

Niners vs Raiders
Niners vs Raiders (Jed Jacobsohn, Getty Images)
le 30/11/2018 à 05:06 par Blaise Collin

Pour la saison 2018 de NFL, FA vous propose une plongée dans la Baie de San Francisco et un regard croisé sur les deux équipes NFL de Californie du Nord : San Francisco 49ers et Oakland Raiders. Retour sur la Semaine 12 !

Les Niners en chute libre 

Les Tampa Bay Buccaneers n'avaient plus gagné depuis un mois. QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Jameis Winston (29/38, 312 yards, 2 TD / 7 courses, 24 yards) n'avait plus joué depuis un mois, la faute à onze interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
en quatorze quart temps. Les mauvaises séries ont pris fin pour les Bucs avec la visite de San Francisco, qui s'est incliné à Tampa sans avoir jamais vraiment été dans le coup (9-27).

Si le quarterback de TB a sorti un match de bonne facture, l'apprentissage continue pour QB Nick Mullens (18/32, 221 yards, 1 TD, 2 INT) qui n'a, à nouveau, pas eu la réussite de ses débuts professionnels. Avec deux interceptions et quatre sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, c'est la moitié des drives des 49ers qui a été avortée prématurément.

Au premier TD de Jameis Winston  pour TE Cam Brate (3 réceptions, 26 yards, 1 TD) en début de match, les Niners ont répondu par celui de WR Dante Pettis (4 réceptions, 77 yards, 1 TD) une dizaine de minutes plus tard mais la transformation de PK Robbie Gould a atterri sur le poteau [6-7]. 

En l'absence de WR Pierre Garcon et WR Marquise Goodwin, le rookie receveur a pris un rôle plus important dans l'attaque de SF, toujours également privée de RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Alfred Morris mais ce sont toujours TE George Kittle (1 course, 10 yards / 6 réceptions, 48 yards) et RB Matt Breida (14 courses, 106 yards / 3 réceptions, 34 yards) qui font la majorité du boulot offensif.

Les Niners étaient également privés de LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Reuben Foster, suspendu par la franchise pour une accusation de violence domestique. Cette absence n'a sûrement pas aidé les visiteurs, qui ont concédé deux FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
pour atteindre la mi-temps avec un retard de sept points [6-13].

De retour des vestiaires, San Francisco a entretenu l'espoir grâce à un FG sur son premier drive mais RB Peyton Barber (18 courses, 47 yards, 1 TD) a redonné de l'air aux siens dans la foulée avant que Jameis Winston n'enfonce le clou sur le drive suivant de Tampa Bay en trouvant WR Adam Humphries (6 réceptions, 54 yards, 1 TD) [9-27].

Avec presque tout un quart temps pour tenter un retour, les Niners n'ont pas pu faire mieux qu'un puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
après sack et deux interceptions pour terminer la partie. Et ils sont repartis de Floride avec une neuvième défaite dans la musette. 

Oakland, comme d'habitude

Il est presque ironique que ce soit WR Michael Crabtree (3 réceptions, 21 yards, 1 TD) qui ait enterré les Raiders  avec son TD pour les Baltimore Ravens lors de leur victoire à l'Oakland Coliseum, son ancien stade (17-34).

Mais au-delà de l'anecdote, la prestation des Oakland Raiders a été à l'image du reste de leur saison : une première mi-temps où les Raiders ont fait jeu égal avec leurs adversaires, suivi d'une seconde mi-temps où ils se sont fait distancer.

Les hôtes n'ont pas réussi à limiter le jeu au sol des Ravens (242 yards) et notamment les courses de QB Lamar Jackson (14/25, 178 yards, 1 TD, 2 INT / 11 courses, 71 yards, 1 TD). Pour ne rien arranger, le quarterback de Baltimore ne s'est pas montré maladroit dans les airs, malgré deux interceptions, au final sans conséquence.

De leur côtés, les Raiders n'ont pas connu la même efficacité offensive (seulement 67 yards au sol) et si QB Derek Carr (16/34, 196 yards, 1 TD) n'a pas commis l'irréparable à la passe, il a lancé en-deçà de 50% et a été sacké trois fois. 

Mais ce sont surtout un TD de CB Cyrus Jones sur retour de punt en début de deuxième quart temps et un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Derek Carr retourné pour TD par LB Terrell Suggs en milieu de dernier quart temps qui ont plombé les Raiders.

Les Raiders avaient pourtant bien commencé avec un TD de RB Doug Martin (11 courses, 51 yards, 1 TD) sur leur premier drive auquel les Ravens n'ont répondu que par un FG [7-3].

Mais ce retour de punt assassin de Cyrus Jones a permis aux visiteurs d'atteindre la pause avec une petite avance après un échange de FG [10-13].

Lamar Jackson a alors fait parler ses jambes et la poudre pour marquer au sol et donner une plus large avance à Baltimore mais Oakland est immédiatement revenu au score grâce à une connexion entre Derek Carr et TE Jared Cook (2 réceptions, 32 yards, 1 TD) sur un drive d'à peine trois minutes [17-20].

Les Ravens ont alors remis le bleu de chauffe et tenu le ballon près de neuf minutes pour aller marquer par Michael Crabtree en début de dernier quart temps [17-27].

Et, alors que, pressés par le temps, les Raiders ont été obligés de jouer une quatrième tentative dans leur propre camp, le fumble concédé sur sack et retourné pour TD les a définitivement achevé [17-34].

Bilan

San Francisco 49ers : 2V - 9D

Prochain match : à Seattle Seahawks

Oakland Raiders : 2V - 9D

Prochain match : Kansas City Chiefs

... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous jouez pour un Titre de Champion National, ce n'est pas la vie ou la mort, c'est encore plus important que ça.  – Duffy Daugherty, coach, Michigan State

En VO :  When you're playing for the National Championship, it's not a matter of life and death. It's more important than that. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !