Flag/CM2016 : 3 questions à Meryl Dubertrand

Meryl Dubertrand
Meryl Dubertrand (FFFA)
le 10/09/2016 à 12:24 par François-Noël Martin

Après deux journées de compétitions, l'équipe de France féminine présente un bilan d'une victoire pour deux défaites. Championne de France avec les Sphinx de Pau, Meryl Dubertrand honore sa troisième sélection en Bleue et a accepté hier soir de revenir pour nous sur le parcours de son équipe dans ce Championnat du Monde en répondant à quelques questions :

Quel bilan tires-tu de ces deux premières journées de compétition ? 
Nous savions que le premier match contre les Championnes du Monde en titre, le Canada, serait difficile, même si nous pensions faire mieux. Aujourd'hui, nous comptions nous rattraper après cette première défaite. Le match contre le Guatemala nous a permis de rouler nos jeux. Mais cela n'a pas suffit pour battre le Panama. Cette équipe est devenue plus athlétique qu'il y a deux ans. Nous n'avons pas su nous démarquer en attaque et nous avons fait trop d'erreurs en défense. Nous sommes toutez très déçues de notre performance.   

Comment se porte le groupe, une semaine après votre arrivée à Miami et après deux journées de compétition ?
Arriver cinq jours avant la compétition nous a vraiment aidé à nous acclimater à la chaleur et à l'humidité. Nous retrouver avant cette épreuve était indispensable pour récupérer les automatismes un an après notre dernière compétition internationale.
En arrivant à Miami nous connaissions toutes le cahier de jeu, ce qui nous a permis de travailler sur les petits détails. Cependant, nous n'avons pu faire qu'une petite opposition contre des étudiants américains, ce qui ne suffit pas pour préparer une Coupe du Monde.
Clémence COQUELLE s'est blessée au genou contre le Canada. Cela nous handicape en défense, car elle est une joueuse d'expérience au poste de safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".

Demain sera une journée cruciale pour l'équipe de France, avec un match important contre le Japon et une belle affiche contre les Etats-Unis. Comment allez-vous aborder ces matchs ?
Nous avons eu une défaite très amer contre le Panama...Si nous voulons prétendre à une médaille, nous devons absolument faire nos preuves face à ces deux nations. Qu'importe leur niveau. Nous sommes conscientes du chemin qu'il reste à parcourir et nous allons donner le meilleure de nous même ! 
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne peux pas penser que Dieu nous a mis sur terre pour être aussi moyen.  – Lou Holtz

En VO :  I can't believe that God put us on this earth to be ordinary. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !