NFL 2017 - Ce qu'il faut retenir du week-end...Semaine 11

le 20/11/2017 à 17:30 par Blaise Collin
Mise à jour du 21/11/2017 à 06:00

Ce qu'il faut retenir du onzième week-end de la saison 2017 de NFL...

Quatre. C'est le nombre de TD lancés par Ben Roethlisberger et le nombre d'interceptions de Marcus Mariota lors de la facile victoire de Pittsburgh sur Tennessee (40-17). Les Titans sont restés dans le coup jusqu'au troisième quart temps avant que les Steelers ne prennent leurs distance. Antonio Brown a été à la réception de trois quarts des passes de TD de Big Ben.

Les Lions sont repartis de Chicago avec un court mais précieux succès (27-24). Matt Prater a offert la victoire aux Lions avec un FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
à 95 secondes de la fin du match. Son homologue des Bears, Connor Barth a eu l'occasion d'égaliser à huit secondes de la fin mais son FG est passé à droite des poteaux. C'est une petite revanche pour Matt Prater qui avait été coupé à Denver par John Fox, devenu depuis le Head Coach de Chicago...

La vie sans Aaron Rodgers n'est pas tout à fait rose... Green Bay s'est incliné à domicile contre Baltimore sans marquer le moindre point et en concédant cinq pertes de balles dont trois interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
sur Brett Hundley (0-23). La dernière telle pénurie de points à la maison pour les Packers remontait à 2006. De leurs côtés, les Ravens signent leur troisième "fanny" de l'année, la première fois depuis 2003 et les Patriots qu'une équipe en obtient autant en une saison.

Cleveland n'y arrive définitivement pas. Les Browns ont été battus à domicile par les Jaguars dont 16 des 19 points ont été marqués suite à des pertes de balles de DeShone Kizer, deux interceptions et un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
recouvert par Jacksonville dans la end-zone des Browns (7-19).

Les rookies étaient à l'honneur à Houston où les Texans ont dominé les Cardinals (31-21). Ricky Seals-Jones pour les visiteurs et D'Onta Foreman pour les locaux ont chacun marqué à deux reprises. Le second est sorti sur blessure après ses deux TD du dernier quart temps qui ont mis Houston devant au tableau d'affichage.

L'explosive attaque des Rams est tombée sur un os à Minneapolis. Les Vikings ont limité les visiteurs à un petit TD et remporté la partie (24-7). Case Keenum a gagné le duel des quarterbacks contre Jared Goff, qui lui avait piqué sa place de titulaire la saison passée.

New Orleans a remonté un déficit de 15 points pour finalement s'imposer contre Washington en prolongation (34-31). Les Redskins possédaient encore cette large avance avec moins de six minutes à jouer. Ils ont aussi bénéficié de la balle pour débuter la prolongation mais n'ont pas su profiter de l'aubaine.

Victoire surprise des Giants qui recevaient Kansas City, pourtant large favori. NYG l'a emporté en prolongation, déjouant ainsi les pronostics (12-9). Les Chiefs ont été incapable de produire offensivement, la faute notamment à un vent capricieux au MetLife Stadium et à un jeu au sol inefficace.

Dans la bataille de Floride du Sud, Tampa Bay s'est imposé à Miami (20-30). Les Buccaneers ont bien été aidés par les 17 pénalités des Dolphins et les trois interceptions lancées par Jay Cutler en première mi-temps. Une commotion cérébrale a laissé le quarterback de Miami sur le banc en seconde période et, malgré un TD de son remplaçant Matt Moore pour égaliser à trois minutes de la fin du match, les Dolphins ont laissé la victoire à leurs voisins.

Le coaching de Sean McDermott n'a pas été payant. Le HC de Buffalo a choisi de lancer Nathan Peterman dans le grand bain et le quarterback rookie a été intercepté à cinq reprises en première mi-temps, dont quatre fois en neuf passes sur les cinq premiers drives des Bills. Les Chargers ont profité des défaillances offensives de Buffalo pour atomiser leurs invités (54-24).

La dernière victoire de Cincinnati à Denver remontait à 1975. Andy Dalton s'est assuré qu'il ne faudrait pas attendre plus longtemps pour mettre fin à la série. Ses trois TD ont permis aux Bengals de battre les Broncos (20-17). Ces derniers ont enregistré leur sixième revers consécutifs, leur plus longue série depuis 27 ans.

A Mexico, Tom Brady a découpé la défense d'Oakland en finissant la rencontre avec 81% de complétions et 3 TD et les Patriots ont largement dominé les Raiders (33-8). Stephen Gostkowski a profité de l'air raréfié pour envoyer un FG de 62 yards entre les poteaux, signant un record de franchise et le sixième plus long de l'histoire de la NFL.

Philadelphia a pris une sérieuse option sur la NFC East en battant Dallas à Jerry's World (37-9). Les Cowboys ont pourtant mené à la pause (9-7) mais, sans Sean Lee blessé et Ezekiel Elliott suspendu, ils n'ont pas pu faire grand chose pour résister aux Eagles. Privés de leur kicker Jake Elliott en seconde période, ceux-ci ont du recourir à des transformations à deux points, en convertissant trois sur quatre. Philly compte désormais quatre matchs d'avance au classement de leur division à six journées de la fin de la saison régulière.

Lors du Monday Night, Atlanta a résisté au retour de Seattle pour s'imposer d'un rien (34-31). Il a manqué un petit yard au coup de pied de 52 yards de Blair Walsh pour forcer la prolongation. Les Falcons ont mené dès la troisième minute du match et ont compté jusqu'à 14 points d'avance mais ils n'ont jamais réussi à complètement enterrer des Seahawks qui auront cruellement souffert des absences sur blessure de Richard Sherman et Kam Chancellor

La perf de la semaine :

WR Antonio Brown (Pittsburgh Steelers) : 144 yds, 3 TD

La triple-menace de la semaine : Pittsburgh Steelers

QB Ben Roethlisberger : 299 yds, 4 TD

RB Le'Veon Bell : 46 yds (course) / 57 yds (réception)

WR Antonio Brown : 144 yds, 3 TD

... chargement de la zone de commentaire ...

 Lance moi cette fichue balle !  – Keyshawn Johnson

En VO :  Throw me the damn ball ! 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !