Samedi soir dans la "Death Valley"« Lone Star » Football Tour Episode 5 : Rien n'égale un match de College Football dans la SEC

Le DE de LSU Sam Montgomery
Le DE de LSU Sam Montgomery (Thomas Savoja, FA.com)
le 30/10/2012 à 20:37 par Thomas Savoja

Tiger Stadium
Tiger Stadium (Thomas Savoja, FA.com)
Une intense odeur de friture remplie l’atmosphère. Je reconnais les effluves épicés de la cuisine Cajun. Les ballons volent dans le ciel du parking et les fus à bières débitent comme jamais. Une incroyable électricité flotte dans l’air en cette fin d’après midi. Nous sommes un jour de match samedi à Baton Rouge et tout semble possible.

Cela fait une bonne heure que je déambule parmi le peuple « Purple and Gold » et le soleil brulant commence à décliner. On entend dans le lointain monter les notes du LSU Marching Band comme une litanie qui galvanise la foule. Les Tailgates ont envahi les moindres carrés de pelouses et il est parfois difficile de croire que nous nous trouvons au cœur d’un campus.

Ces avant-matchs intenses font partie de la tradition du « SEC football ». Nulle part ailleurs on ne retrouve autant de ferveur, de passion et d’intensité que dans ces terres du Sud où le College Football représente autant. Baton Rouge ne déroge pas à la règle. Petits et grands festoient depuis maintenant 3 heures en attendant de prendre possession des gradins du Tigers Stadium et ses 100 000 places pour le transformer en l’une des places les plus intimidantes de la NCAA.

Tailgate
Tailgate (Thomas Savoja, FA.com)
Les visiteurs du jour, les Gamecocks de South Carolina n’ont qu’à bien se tenir. Invaincus dans la SEC, ils comptent sur leur trio magique, le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Connor Shaw, le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Marcus Lattimore et le DE Jadeveon Clowney pour conserver cette invincibilité. « Welcome to Death Valley » messieurs, l’endroit où vos rêves de victoire se transforment en cauchemar.

Les Tigers n’ont pas le choix, ils doivent laver l’affront de la semaine dernière subie au cœur « du marécage » devant des Gators surmotivés. Le coach Miles les a remontés à bloc mais les Cocks sont prêts au combat.

J'ai gagné la pelouse 1h30 avant le coup d’envoi. Le phénomène de South Carolina Jadeveon Clowney, l’un des meilleur « pass rusher » du pays est présent en éclaireur. Il plaisante avec des coéquipiers, un casque sur les oreilles. De l’autre côté du terrain le QB des Tigers Zach Mettenberger s’échauffe le bras en survêtement.

Student section ;-)
Student section ;-) (Thomas Savoja, FA.com)
Le « student corner » a déjà fait le plein. Une brochette de « southern beauties » y plébiscite les tenues légères. Il faut dire qu’il fait bougrement chaud malgré l’heure avancée. L’ambiance monte petit à petit jusqu’au moment où les Tigers sortent du Tunnel, Coach Miles en tête sous les grondements du public. Je suis accroupi à la sortie des joueurs pour immortaliser l’évènement. Le chaudron est prêt à exploser. Assurément un grand moment. Le Tiger Band à pris possession de la pelouse pour jouer l’hymne national et celui de la fac : « We are ready for Football !»

Le match est intense, âpre et défensif. Ca sent la sueur et le sang. J’aime le son des casques qui s’entrecroisent, les grognements des linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
, les hurlements des coachs sur la sidelineSideline
ligne de touche.
. Steve Spurrier est particulièrement démonstratif et le début de rencontre est d’ailleurs à mettre au crédit de South Carolina. Le QB des Tigers Zach Mettenberger est malheureusement trop inconsistant pour tirer les siens vers l’avant.

LSU s’en remet donc aux fondamentaux : défense et jeu au sol, avec une certaine réussite il faut bien l’admettre. On comprend alors mieux pourquoi les Tigers étaient #1 au ranking de présaison. Ils ont un "front seven" ultra agressif qui réussi a totalement museler le pourtant très talentueux RB de South Carolina Marcus Lattimore. Je suis particulièrement impressionné par le duo Mingo / Montgomerry dont l’avenir NFL me parait assuré.

Geaux Tigers !
Geaux Tigers ! (Thomas Savoja, FA.com)
South Carolina a néanmoins également des arguments à faire valoir. Les Gamecocks sont toujours devant en début de 4éme quart temps 14-13. La fin de rencontre s’annonce irrespirable ! Par trois fois LSU a atteint les 10 yards adverses mais a du se contenter de 3 Field GoalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
.

Je n’ai jamais vu une telle ambiance dans une enceinte sportive. Lors des huddle de South Carolina, les fans grondent pour perturber les consignes offensives et je suis presque obligé de me boucher les oreilles. Et le pire c’est que cela a l’air de fonctionner car le QB Shaw déboussolé lancera deux interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
cruciales.

Le RB freshman Jeremy Hill va alors faire parler la poudre avec une course de 50 yards où il se débarrasse tout en puissance de deux plaqueurs. Quel joueur prometteur ! LSU est désormais devant il faut que leur défense réalise un « stop » pour annihiler les dernières velléitées des Cocks. Comptez sur Sam Montgomery pour chasser le pauvre Connor Shaw qui finira le nez dans la pelouse avec les derniers espoirs des Gamecocks.

Il est 23h au Tiger Stadium et les Boys ont redressé la tête. Je suis comme groggy, un genou à terre sur la pelouse. Fourbu mais heureux.

 

LSU baby !
LSU baby ! (Thomas Savoja, FA.com)
C’est un panthéon de béton et d’acier

C’est une ville qui se dresse défiant le delta

Le long du fleuve père de toutes les eaux

C’est la moiteur des soirées d’automne

Qui drape les chênes centenaires et les majestueux magnolias

C’est un lieu hanté et sourd

C’est la nuit d’halloween et le grondement des canons

C’est un gombo de Louisiane pour l’humanité

Qui supporte ses Tigres au bout de la victoire

Et détruit les rêves de ses ennemis intimes

LSU !
LSU ! (Thomas Savoja, FA.com)
Ici la pluie ne tombe … jamais !

C’est la cathédrale du College Football

Où le culte est bien vivant

Lorsque le soleil retrouve sa place dans le ciel du sud

C’est un champ d’honneur bien sur

Mais bien plus que cela c’est un lieu sacré

C’est samedi soir dans la « Death Valley »

 

 

 

le Freshman RB Jeremy Hill
le Freshman RB Jeremy Hill (Thomas Savoja, FA.com)
Ma nuit sera courte, bercée par les rytmes jazzy des tripots de Baton Rouge.

 

Toutes les photos du match c’est ici :

http://www.flickr.com/photos/tsavoja/sets/72157631869979445/

... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !