NFL 2020Semaine 16

NFL 2020
NFL 2020 (Pickswise)
le 29/12/2020 à 17:33 par Blaise Collin

Pour ce qui restera officiellement comme « l’année du COVID-19 », FA examine la saison 2020 équipe par équipe.

AFC North

Pittsburgh Steelers (12-3)

Pittsburgh – Indianapolis : 28 - 24

Il aura fallu trois passes de touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de QB Ben Roethlisberger (34/49, 342 yards, 3 TD) en seconde mi-temps et comblé un retard de 17 points mais Pittsburgh est venu à bout d'Indianapolis pour empocher le titre de l'AFC North. La défense de fer des Steelers, qui avait connu un coup de mou ces trois et demi derniers matchs, n'a concédé que trois points aux Colts après la pause et permis cet improbable retour.

Baltimore Ravens (10-5)

Baltimore – New York Giants : 27 - 13

Baltimore et QB Lamar Jackson (17/26, 183 yards, 2 TD / 13 courses, 80 yards) n'ont pas perdu de temps contre les New York Giants en prenant une confortable avance à la mi-temps (20-3) puis en contrôlant après la pause. Les Ravens remportent leur quatrième rencontre d'affilée ne sont plus qu'à une victoire à Cincinnati en dernière semaine de se qualifier pour les playoffs. En cas de revers contre les Bengals, il faudrait compter sur une défaite de Cleveland (Steelers) ou Indianapolis (Jacksonville).

Cleveland Browns (10-5)

New York Jets – Cleveland : 23 - 16

QB Baker Mayfield (28/53, 285 yards) a perdu deux fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
contre les New York Jets et Cleveland, privé de nombreux receveurs, a sombré dans le New Jersey.  Les deux balles perdues ont indirectement coûté dix points aux Browns qui mettent en sérieux péril leurs chances de playoffs. Il faudra désormais gagner contre Pittsburgh ou compter soit sur une défaite d'Indianapolis contre Jacksonville soit sur une victoire de ces mêmes Colts combinée à des succès de Baltimore (à Cincinnati) et Miami (à Buffalo) et un revers de Tennessee (à Houston).

Cincinnati Bengals (4-10-1)

Houston – Cincinnati : 31 - 37

Première victoire à l'extérieur depuis 2018 pour Cincinnati qui s'est imposé dans un match offensif à Houston. Les Bengals ont mené plusieurs fois au score avant de perdre l'avantage au milieu du dernier quart temps (27-31) mais le second touchdown au sol de RB Samaje Perine (13 courses, 95 yards, 2 TD) les a remis devant à deux minutes du terme. La défense a alors forcé un fumble pour sceller la victoire.

AFC South

Tennessee Titans (10-5)

Green Bay – Tennessee : 40 - 14

Il faudra attendre une semaine supplémentaire pour voir Tennessee (vraisemblablement) remporter l'AFC South. À Green Bay, les Titans ont été totalement dépassés par les PackersQB Ryan Tannehill (11/24, 121 yards, 1 TD, 2 INT / 3 courses, 55 yards, 1 TD) a marqué par deux fois en moins de cinq minutes à cheval sur la mi-temps mais c'est à peu près tout ce qu'il y a eu de positif dans le match.  

Indianapolis Colts (10-5)

Pittsburgh – Indianapolis : 28 - 24

Indianapolis avait quasiment son ticket pour les playoffs en poche lorsque RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Jonathan Taylor (18 courses, 74 yards, 2 TD) et WR Zach Pascal (3 réceptions, 64 yards, 1 TD) ont donné quatorze points d'avance aux Colts à la mi-temps (21-7). L'avance a même grimpé à 17 points (24-7) en début de troisième quarte temps avant de fondre comme neige au soleil. Pittsburgh a fait son retard et pris l'avantage en une dizaine de minutes et une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de QB Philip Rivers (22/35, 270 yards, 1 TD, 1 INT) a sonné le glas pour Indy. Les Colts devront battre les Jaguars et compter sur une défaite de l'un de ses trois adversaires directs : Tennessee (à Houston), Baltimore (à Cincinnati), Cleveland (Pittsburgh) ou Miami (à Buffalo). Tout est donc encore largement jouable.

Houston Texans (4-11)

Houston – Cincinnati : 31 - 37

DE J.J. Watt (3 placages) n'était pas très content de la performance d'ensemble de Houston après la défaite contre Cincinnati. C'est peut-être les 540 yards et quatre touchdowns accordés par sa défense ou l'attaque qui, malgré trois TDs de QB Deshaun Watson (24/33, 324 yards, 3 TD / 5 courses, 38 yards), a perdu un fumble crucial en toute fin de match qui a précipité sa défaite.

Jacksonville Jaguars (1-14)

Jacksonville – Chicago : 17 - 41

Jacksonville a bien fait le boulot contre Chicago en se faisant piétiner pour assurer le premier choix de la draft d'avril. QB Mike Glennon (24/37, 211 yards, 2 TD, 2 INT) a laissé planer le doute jusqu'en fin de première mi-temps (10-10) mais sa première interception du match a permis aux Bears d'atteindre la pause avec une courte avance (10-13). Cette avance a gonflé en moins de 20 minutes au retour des vestiaires (10-41). Les Jaguars ont établi un record de franchise avec quatorze défaites de rang mais se consoleront dans quatre mois avec la future star des dimanches après-midi et le quarterback de Clemson Trevor Lawrence.

AFC East

Buffalo Bills (12-3)

New England – Buffalo : 9 - 38

Buffalo a frappé fort à New England à l'aube des playoffs. QB Josh Allen (27/36, 320 yards, 4 TD) et WR Stefon Diggs (9 réceptions, 145 yards, 3 TD) s'en sont donnés à coeur-joie contre la défense dépassée des Patriots. C'est la première fois depuis 1999 que les Bills remportent leurs deux rencontres de l'année contre les Pats (Semaine 8, 24-21).

Miami Dolphins (10-5)

Las Vegas – Miami : 25 - 26

Miami a sorti une fin de match incroyable pour s'imposer à Las Vegas et conserver toutes ses chances de playoffs. QB Tua Tagovailoa (17/22, 94 yards, 1 TD / 3 courses, 11 yards) a débuté la partie et gardé les Dolphins dans le match mais il a été remplacé par le vétéran QB Ryan Fitzpatrick (9/13, 182 yards, 1 TD) après trois drives infructueux. L'ancien QB nº1 de Miami a permis aux visiteurs de successivement égaliser sur FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
(16-16), de prendre l'avantage (23-22) sur une longue passe de touchdown pour RB Myles G
askin (14 courses, 87 yards / 5 réceptions, 82 yards, 1 TD) puis de mettre son équipe en position de FG gagnant après une passe miraculeuse bonifiée par une faute personnelle défensive. Les Dolphins ont leur destin entre les mains mais même une défaite à Buffalo en dernière semaine ne les éliminerait pas automatiquement.

New England Patriots (6-9)

New England – Buffalo : 9 - 38

New England a pris une gifle contre Buffalo et QB Cam Newton (5/10, 34 yards / 4 courses, 24 yards, 1 TD) a sombré avec la plus petite production aérienne d'un quarterback a NE depuis 1993. Il a été remplacé (un peu tard ?) par QB Jarrett Stidham (4/11, 44 yards) qui n'a guère été plus brillant. Les Patriots ont accordé 474 yards aux Bills, leur pire total de la saison, et la lourde défaite est la plus large de l'ère Belichick à Foxborough pour les Pats. Elle marque aussi la première saison à moins de 50% de victoires pour NE depuis l'an 2000 (5-11). 

New York Jets (2-13)

New York Jets – Cleveland : 23 - 16

On n'arrête plus les New York Jets ! Après treize défaites de rang, NYJ vient de remporter son second succès consécutif et, pour la deuxième fois, contre une équipe en course pour les playoffs. WR Jamison Crowder (1/1, 43 yards, 1 TD / 1 course, 14 yards / 7 réceptions, 92 yards, 1 TD) a largement contribué à donner une confortable avance aux Jets en début de seconde période (20-3) avec un touchdown à la passe et une réception pour TD. RB Frank Gore (14 courses, 48 yards) a profité d'une course de 4 yards pour devenir le troisième coureur de la NFL à atteindre 16000 yards au sol

AFC West

Kansas City Chiefs (14-1)

Kansas City – Atlanta : 17 - 14

Kansas City a assuré la première place de la conférence AFC en s'imposant d'un rien contre Atlanta. Les Chiefs ont dû attendre les deux dernières minutes du match pour récupérer l'avantage définitif sur une connexion entre QB Patrick Mahomes II (24/44, 278 yards, 2 TD, 1 INT) et WR Demarcus Robinson (2 réceptions, 29 yards, 1 TD). Ils ont aussi profité d'un FG manqué par les Falcons pour éviter la prolongation. Le vrai héros du match, néanmoins, est TE Travis Kelce (7 réceptions, 98 yards, 1 TD) : ses 1416 yards sur la saison établissent un nouveau record NFL pour un tight end et le classent premier de la ligue en yards sur réception (44 yards devant WR DeAndre Hopkins) avec la possibilité de faire de lui le premier tight end à remporter ce classement.

Las Vegas Raiders (7-8)

Las Vegas – Miami : 25 - 26

Battus sur le fil par Miami, Las Vegas a perdu son cinquième match en six semaines et les Raiders sont éliminés de la course aux playoffs pour la 17ème fois en 18 saisons. LV avait pourtant bien négocié le match, malgré un horrible 0/10 en troisième tentative. Par quatre fois, les Raiders ont pris l'avantage mais les Dolphins sont revenus deux fois au score (13-13 et 16-16) et même passé devant avec trois minutes à jouer (22-23). Un FG des Raiders à 19 secondes de la fin a semblé scellé le sort du match (25-23) mais les visiteurs avaient encore un tour de passe-passe dans leur sac pour eux aussi, taper un coup de pied à trois points, celui-là victorieux.  

Los Angeles Chargers (6-9)

Los Angeles Chargers – Denver : 19 - 16

Les Los Angeles Chargers ont signé leur troisième succès de rang en dominant Denver. Les Chargers ont creusé le trou en prem¡ère période (13-0) grâce notamment au 28ème touchdown de la saison de QB Justin Herbert (21/33, 253 yards, 1 TD / 4 courses, 26 yards), record NFL pour un rookie. Les Broncos sont revenus à la charge en seconde mi-temps pour égaliser avec un peu plus de deux minutes à jouer (16-16) mais un FG et une défense appliquée ont assuré la victoire. 

Denver Broncos (5-10)

Los Angeles Chargers – Denver : 19 - 16

Denver a perdu chez les Los Angeles Chargers par sa propre faute. QB Drew Lock (24/47, 264 yards, 2 INT / 2 courses, 15 yards, 1 TD) a été intercepté dans la zone rouge adverse sur son premier drive et le deuxième drive s'est terminé par un FG manqué. Menés de treize points à la mi-temps (0-13), les Broncos sont revenus à portée des Chargers en fin de quatrième quart temps mais Drew Lock a à nouveau été intercepté sur une dernière tentative désespérée.

NFC North

Green Bay Packers (12-3)

Green Bay – Tennessee : 40 - 14

À défaut de remporter la conférence NFC, Green Bay est en forme olympique à l'approche des playoffs. Les Packers ont corrigé Tennessee avec notamment Davante Adams (11 réceptions, 142 yards, 3 TD) à la réception de trois quarts des passes de touchdowns de QB Aaron Rodgers (21/25, 231 yards, 4 TD, 1 INT / 3 courses, 19 yards) et RB AJ Dillon (21 courses, 124 yards, 2 TD), le rookie de Boston College, qui a marqué ses deux premiers TDs en carrière. GB jouera à Chicago la première place de conférence NFC synonyme de semaine de repos lors du premier week-end des playoffs.

Chicago Bears (8-7)

Jacksonville – Chicago : 17 - 41

Chicago n'a pas fait dans le détail à Jacksonville en terrassant les Jaguars. QB Mitchell Trubisky (24/35, 265 yards, 2 TD, 1 INT / 2 courses, 10 yards, 1 TD) a marqué trois touchdowns pour signer la troisième victoire consécutive des Bears qui, après six défaites entre fin octobre et début décembre, voient s'entrouvrir la portes des playoffs. Chicago conservera la septième place qualificative en gagnant à Green Bay ou si les Atlanta Falcons s'imposent chez les Los Angeles Rams.

Minnesota Vikings (6-9)

New Orleans – Minnesota : 52 - 33

En s'inclinant lourdement à New Orleans, Minnesota est officiellement éliminé de la course aux playoffs. C'est une sortie par la petite porte pour les Vikings, ayant encaissé le plus grand nombre de points de la franchise depuis 1963 et accordé le plus grand nombre de yards de leur histoire (583).

Detroit Lions (5-10)

Detroit – Tampa Bay : 7 - 47

QB Matthew Stafford (2/3, 17 yards) est sorti sur blessure (jambe) sur la première série de Detroit et la suite du match, déjà entamée avec sept points de retard, a été un long calvaire pour l'attaque des Lions. Huit des douze drives de Detroit se sont soldés par des puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
, trois par des pertes de balles (fumble, downs et interception) et un par l'expiration de l'horloge avant la mi-temps. Les Lions, dont les seuls points ont été marqués par RB Jamal Agnew sur retour de punt (7-40), n'ont converti qu'une troisième tentative sur dix.

NFC South

New Orleans Saints (11-4)

New Orleans – Minnesota : 52 - 33

New Orleans a remporté son quatrième titre consécutif de la NFC South en dominant largement Minnesota. Dans un match où QB Drew Brees (19/26, 311 yards, 2 INT) s'est montré peu inspiré, RB Alvin Kamara (22 courses, 155 yards, 6 TD) s'est offert six touchdowns au sol, record NFL datant de 1929 égalé. Le coureur des Saints a atteint 21 TDs dans la saison, ce qui établit un record de franchise.

Tampa Bay Buccaneers (10-5)

Detroit – Tampa Bay : 7 - 47

QB Tom Brady (22/27, 348 yards, 4 TD) ne sera pas champion de division pour la première fois depuis onze ans mais, en annihilant Detroit, les Tampa Bay Buccaneers atteignent les playoffs pour la première fois depuis 2007. Toutes les stars des Bucs ont participé à la fête à commencer par Ted Rob Gronkowski (2 réceptions, 58 yards, 2 TD) que Tom Brady et son remplaçant QB Blaine Gabbert (9/15, 143 yards, 2 TD) ont visé une fois chacun dans le match pour autant de touchdowns. WR Mike Evans (10 réceptions, 181 yards, 2 TD) a lui aussi marqué à deux reprises et WR Chris Godwin (5 réceptions, 84 yards, 1 TD) et RB Leonard Fournette (9 courses, 34 yards, 1 TD / 3 réceptions, 32 yards) ont chacun rajouté une unité. 

Carolina Panthers (5-10)

Washington – Carolina : 13 - 20

Carolina a mis fin à trois défaites de rang en s'imposant à Washington. Malgré une interception et un fumble perdu par QB Teddy Bridgewater (19/28, 197 yards, 1 TD, 1 INT), les Panthers ont réussi à conserver l'avantage acquis en première mi-temps (20-0) grâce notamment à un fumble recouvert dans la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
adverse par WR Brandon Zylstra suite à un punt mal négocié par WFT.

Atlanta Falcons (4-11)

Kansas City – Atlanta : 17 - 14

Atlanta n'avait pas grand-chose à espérer de cette fin de saison mais taper le premier de conférence et champion sortant n'aurait pas juré sur le CV. Les Falcons sont passés à un rien de la prolongation à Kansas City avec un FG manqué à quatorze secondes de la fin du match. La défaite contre les Chiefs les place à nouveau en dernière place de la NFC South. 

NFC East

Washington Football Team (6-9)

Washington – Carolina : 13 - 20

Washington a manqué une opportunité de remporter la NFC East en s'inclinant à domicile face à Carolina. QB Dwayne Haskins (14/28, 154 yards, 2 INT) a perdu trois des quatre ballons (un fumble et deux interceptions) de WFT qui ne s'est pas remis d'un déficit de 20 points (0-20) à l'approche de la mi-temps. Après avoir été mis sur le banc en début de dernier quart temps, le quarterback a été remercié par la franchise le lendemain du match. Washington devrait enregistrer le retour de QB Alex Smith pour son déplacement à Philadelphia en dernière semaine. Une victoire à Philly offrirait le titre de division à WFT.

Dallas Cowboys (6-9)

Dallas – Philadelphia : 37 - 17

Dallas a conservé une maigre chance pour le titre de la NFC East en démolissant Philadelphia pour son troisième succès d'affilée. Les Cowboys ont remonté un déficit de onze points (3-14) au premier quart temps pour étouffer les Eagles avec quatre touchdowns lors des trois quarts temps suivants. QB Andy Dalton (22/30, 377 yards, 3 TD, 1 INT) a notamment trouvé WR Michael Gallup (6 réceptions, 105 yards, 2 TD) à deux reprises et RB Ezekiel Elliott (19 courses, 105 yards / 4 réceptions, 34 yards) a passé la barre des 100 yards pour la seconde fois de la saison. Dallas aura besoin d'une victoire chez les New York Giants et d'une défaite de Washington à Philadelphia pour remporter la division.

New York Giants (5-10)

Baltimore – New York Giants : 27 - 13

Troisième revers de rang pour les New York Giants dont les chances de playoffs se sont réduites à une peau de chagrin. QB Daniel Jones (24/41, 252 yards, 1 TD) était de retour aux affaires et a passé une sale soirée avec six sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
au total. Les Giants peuvent encore remporter la NFC East en battant les Cowboys et si Washington perd à Philadelphia.

Philadelphia Eagles (4-10-1)

Dallas – Philadelphia : 37 - 17

Philadelphia est officiellement éliminé de la course aux playoffs après sa lourde défaite à Dallas. Les Eagles avaient bien débuté la partie en marquant deux touchdowns sur leurs deux premiers drives du match (14-3). L'attaque s'est ensuite progressivement grippée pour terminer les trois derniers drives par trois pertes de balles de QB Jalen Hurst (21/39, 342 yards, 1 TD, 2 INT / 9 courses, 69 yards), deux interceptions en sandwich autour d'un fumble, dont deux dans la zone rouge des Cowboys.

NFC West

Seattle Seahawks (11-4) 

Seattle – Los Angeles Rams : 20 - 9

Seattle a remporté la NFC West en battant les Los Angeles Rams dans un match qui a mis longtemps à dessiner son vainqueur. La défense des Seahawks continue de faire des miracles avec une cinquième prestation de rang à moins de 20 points accordés. La septième attaque de la ligue n'a eu que trois petits FGs à se mettre sous la dent. C'est le premier titre de division de Seattle depuis 2016.

Los Angeles Rams (9-6)

Seattle – Los Angeles Rams : 20 - 9

Les Los Angeles Rams ne remporteront pas la NFC West pour la troisième fois en quatre ans après leur défaite à Seattle. L'attaque habituellement prolifique des Rams n'a pas réussi à marquer le moindre touchdown pour la première fois de la saison. La faute potentiellement à une blessure au pouce de QB Jared Goff (24/43, 234 yards, 1 INT / 7 courses, 23 yards) dans le troisième quart temps qui pourrait le priver de Semaine 17. LAR devra alors mettre son avenir immédiat dans les mains de QB John Wolford avec comme objectif une victoire contre Arizona, ou une défaite de Chicago contre Green Bay, pour décrocher une place en playoffs.

Arizona Cardinals (8-7)

Arizona – San Francisco : 12 - 20

Mauvaise opération pour Arizona dont le revers contre San Francisco met en péril les chances de playoffs. L’interception de QB Kyler Murray (31/50, 247 yards, 1 INT / 8 courses, 74 yards) lors du dernier drive du match, au cours duquel il s’est légèrement blessé, a précipité les Cardinals dans la défaite et met leur destin dans les gants de Chicago, en déplacement à Green Bay en Semaine 17, si tant est qu'ils parviennent à s'imposer chez les Los Angeles Rams.

San Francisco 49ers (6-9)

Arizona – San Francisco : 12 - 20

Dans un match sans grand intérêt au niveau comptable, les seconds couteaux de San Francisco ont joué leur chance à fond et surpris Arizona. Le troisième quarterback QB C.J. Beathard (13/22, 182 yards, 3 TD / 3 courses, 18 yards) a lancé trois touchdowns dont deux pour FB Kyle Juszczyk (2 courses, 10 yards, 2 TD) et un pour RB Jeff Wilson Jr. (22 courses, 183 yards / 1 réception, 21 yards, 1 TD), qui a aussi couru à loisir dans la défense des Cardinals. 

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si Marc Bulger lance une interception dans un stade Sun Devil vide de tout spectateur, est-ce encore une interception ?  – Jeff Gordon, journaliste au Saint-Louis Post suite à un match face aux Cardinals

En VO :  If Marc Bulger throws an interception in Sun Devil Stadium and nobody is there to see it, is it still an interception ? 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !