NFL 2021Semaine 18

le 10/01/2022 à 02:21 par Blaise Collin

Semaine 18 de la saison 2021 de NFL – Résumé des matchs

New Orleans Saints (9-8) - Atlanta Falcons (7-10) : 30 - 20

Malgré sa victoire à Atlanta, New Orleans n'ira pas en playoffs, la faute à la victoire des 49ers chez les Rams (27-24, OT). Après la blessure au pied gauche de QB Taysom Hill (7/9, 107 yards, 1 TD / 5 courses, 18 yards) en fin de première mi-temps, c'est QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Trevor Siemian (9/15, 71 yards, 2 TD) qui a repris les rênes de l'attaque des Saints. Le troisième quarterback de NO a conduit deux drives gagnants consécutifs (FG et TD) suite à deux pertes de balles de QB Matt Ryan (20/33, 216 yards, 1 TD, 1 INT) et RB Mike Davis (6 courses, 30 yards). À la pause, les Falcons se sont retrouvés largement menés (6-24) et deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
en seconde mi-temps n'ont pas inversé la tendance, d'autant plus qu'un second fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Mike Davis a permis aux Saints de marquer un autre field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
.

Pittsburgh Steelers (9-7-1) - Baltimore Ravens (8-9) : 16 - 13 (OT)

Pittsburgh n'est pas passé loin d'un second match nul cette saison mais un field goal de PK Chris Boswell (3/3 FG / 1/1 PATExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
) en prolongation a offert à QB Ben Roethlisberger (30/44, 244 yards, 1 TD, 1 INT) sa 165ème victoire en carrière, bon pour 5ème de l'histoire de la NFL. Big Ben a été intercepté en fin de premier quart temps mais sa performance moyenne n'a rien eu à envier à celle de QB Tyler Huntley (16/31, 141 yards, 2 INT / 12 courses, 72 yards), victime de deux interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et d'un fumble perdu au cours du match. Fort heureusement pour Baltimore, les Steelers n'ont marqué que trois points suite à ces trois erreurs. Mais les Ravens n'ont pas été suffisamment tranchants en attaque (3 sur 14 en troisième down) pour aller chercher la victoire et une potentielle qualification en playoffs. Au contraire, grâce au non-match nul entre Raiders et Chargers, ce sont les Steelers qui verront la post-saison. Le match a permis à T.J. Watt (5 placages, 1 sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
) d'égaler le nombre de sacks sur une saison de Michael Strahan (22.5) avec, il est vrai, une journée de plus dans la saison mais en ayant manqué deux matchs pleins et une bonne partie d'un troisième.

New York Jets (4-13) - Buffalo Bills (11-6) : 10 - 27

QB Josh Allen (24/45, 239 yards, 2 TD / 5 courses, 63 yards) n'a pas eu besoin de forcer son talent pour offrir à Buffalo son second titre de l'AFC East consécutif, même s'il a fallu attendre le dernier quart temps pour que les Bills prennent leurs distances grâce à deux touchdowns de Devin Singletary (19 courses, 88 yards, 1 TD / 2 réceptions, 24 yards, 1 TD). Buffalo a totalement éteint l'attaque des New York Jets qui n'ont produit que 53 yards offensifs, le plus faible total de l'histoire de la franchise. Les Jets ont perdu 82 yards sur 9 sacks et converti un calamiteux 1 sur 14 en troisième down.

Cincinnati Bengals (10-7) - Cleveland Browns (8-9) : 16 - 21

QB Joe Burrow est resté au repos pour la rencontre entre les deux voisins de l'Ohio et Cleveland en a profité pour réaliser le doublé après sa victoire à Cincinnati (41-16) en Semaine 9. Privés de leur quarterback nº1, les Bengals n'ont produit que 182 yards en attaque, deux fois moins que les Browns (376). Ces derniers avaient laissé QB Baker Mayfield soigner une épaule blessé et c'est QB Case Keenum (17/24, 2 TD, 1 INT / 5 courses, 15 yards) qui était aux commandes. Malgré deux ballons perdus (un fumble retourné pour TD et une interception), le remplaçant a fait le nécessaire pour tuer le match en milieu de dernier quart temps (21-10) en trouvant WR Demetric Felton (2 réceptions, 18 yards, 1 TD), le rookie de UCLA, sur sa seconde passe de touchdown du match.

Green Bay Packers (13-4) - Detroit Lions (3-13-1) : 30 - 37

QB Aaron Rodgers (14/18, 138 yards, 2 TD) a trouvé WR Allen Lazard (5 réceptions, 75 yards, 2 TD) à deux reprises en première mi-temps et puis et allé rejoindre le banc de touche pour céder la place à QB Jordan Love (10/17, 134 yards, 1 TD, 2 INT). Le premier tour de la Draft NFL 2020 de Green Bay n'a pas eu autant de réussite que son illustre ainé, étant intercepté sur les deux derniers drives des Packers alors que ces derniers couraient après le score (30-34). Un fumble de WR Juwann Winfree (3 réceptions, 16 yards) sur le premier drive de GB après la pause n'a pas non plus aidé le leader de la NFC. Sur le jeu suivant, QB Jared Goff a trouvé TE Brock Wright (2 réceptions, 561 yards, 1 TD) sur un "reverse flea flicker" (24-13). Les Lions avaient déjà utilisé un tour de passe-passe pour un touchdown de 75 yards entre WR Tom Kennedy (1/1, 75 yards, 1 TD / 2 réceptions, 16 yards) et WR Kalif Raymond (1 course, 13 yards / 4 réceptions, 101 yards, 1 TD) pour égaliser en fin de premier quart temps (7-7). GB est parvenu à passer devant au score avec un peu moins de cinq minutes à jouer (30-27) sur un touchdown de 62 yards de TE Josiah Deguara (3 réceptions, 66 yards, 1 TD) mais RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
D'Andre Swift (7 courses, 30 yards, 1 TD / 4 réceptions, 16 yards) a redonné l'avantage aux Lions (34-30) avant les deux interceptions fatales de Jordan Love.

Tennessee Titans (12-5) - Houston Texans (4-13) : 28 - 25

Tennessee s'est assuré la tête de série nº1 dans la conférence AFC en s'imposant à Houston. Les Titans se sont donné des sueurs froides en se faisant remonter au score en début de dernier quart temps (21-18) après avoir mené de 21 points. QB Ryan Tannehill (23/32, 287 yards, 4 TD) s'est offert trois touchdowns en l'espace de 7 minutes 30 au deuxième quart temps et le score à la pause aurait pu être plus lourd si Tennessee n'avait pas manqué un field goal. Au retour des vestaires, les Texans ont sonné la charge et QB David Mills (23/33, 301 yards, 3 TD / 4 courses, 12 yards) a ramené son équipe dans la course. Finalement, WR Julio Jones (5 réceptions, 58 yards, 1 TD) a redonné suffisamment d'air aux siens (28-18) pour préserver une courte victoire malgré un troisième touchdown de Houston, et le second du dernier quart temps de WR Danny Amendola (7 réceptions, 113 yards, 2 TD), à un peu plus de quatre minutes de la fin du match.

Indianapolis Colts (9-8) - Jacksonville Jaguars (3-14) : 11 - 26

Indianapolis a dit adieu aux playoffs en s'inclinant à Jacksonville. RB Jonathan Taylor (15 courses, 77 yards / 3 réceptions, 18 yards) a été limité à moins de 100 yards pour la première fois depuis Thanksgiving et QB Carson Wentz (17/29, 185 yards, 1 TD, 1 INT / 3 courses, 17 yards) s'est rendu coupable de deux pertes de balles (une interception et un fumble) qui ont mené à 10 points pour les Jaguars. Le touchdown de WR Michael Pittman (6 réceptions, 64 yards, 1 TD) à moins de cinq minutes du terme du match a rendu la correction moins sévère tout comme deux field goals des Jags alors que ces derniers n'étaient qu'à moins de 5 yards de l'en-but des Colts. Cerise sur la gâteau, Jacksonville préserve la premier choix de la Draft NFL 2022, probablement DE Kayvon Thibodeaux (Oregon) ou DE Aidan Hutchinson (Michigan).

New England Patriots (10-7) - Miami Dolphins (9-8) : 24 - 33

WR Jaylen Waddle (5 réceptions, 27 yards, 1 TD) a battu le record NFL du nombre de réceptions pour un rookie (104) et Miami a battu une équipe de New England qui ne pouvait plus remporter l'AFC East après la victoire des Bills contre les Jets (27-10). Les Dolphins ont mené tout le match, ouvrant le score sur un touchdown de Jaylen Waddle et doublant la mise par CB Xavier Howard (3 placages, 1 INT, 1 TD) sur une interception sur QB Mac Jones (20/30, 261 yards, 1 TD, 1 INT). RB Brandon Bolden (7 courses, 46 yards, 1 TD / 2 réceptions, 20 yards, 1 TD) a ramené les Patriots au score (7-14) sur une course avant la pause et en milieu de dernier quart temps sur une passe de Mac Jones (17-27). RB Damien Harris (11 courses, 37 yards, 1 TD / 4 réceptions, 36 yards) a même donné une lueur d'espoir aux Pats (24-27) mais Miami a ensuite mangé près des trois minutes restantes pour repousser NE loin dans son camp. Un ballon perdu par WR Jakobi Meyers (4 réceptions, 70 yards) a été récupéré par LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Sam Eguavoen pour clore le score après expiration de l'horloge. Ce succès, qui donne aux Dolphins un bilan victoires-défaites tout juste au-dessus de 50%, n'aura néanmoins pas suffi à Brian Flores pour sauver sa tête d'entraineur en chef...

Chicago Bears (6-11) - Minnesota Vikings (8-9) : 17 - 31

Dans un match sans enjeu, Minnesota a pris le meilleur sur Chicago en remontant un déficit de 14 points (0-14) et en profitant de deux interceptions sur QB Andy Dalton (33/48, 325 yards, 1 TD, 1 INT) pour asseoir leur victoire. La première de ces deux interceptions a permis à CB Patrick Peterson (7 placages, 1 INT, 1 TD) de remonter 66 yards de terrain pour aller marquer un touchdown décisif (31-17). Avec alors un peu moins de cinq minutes à jouer, les Bears ont échoué à deux reprises pour revenir au score. Avant ces interceptions, QB Kirk Cousins (14/22, 250 yards, 3 TD) a conclu trois des quatre premiers drives des Vikings après la mi-temps en touchdowns pour renverser le scénario du match, de 3-14 à 24-17. Malgré cette victoire au dernier match de la saison régulière, les Vikes manquent las playoffs pour la seconde année consécutive et le Head Coach, Mike Zimmer, ne passera pas la fin de l'hiver dans le froid polaire de Minneapolis... Pas de jaloux, cela dit, puisque Matt Nagy ne sera plus le HC des Bears en 2022.

Washington Football Team (7-10) - New York Giants (4-13) : 22 - 7

Dans un autre match sans enjeu, Washington, qui devrait enfin hériter d'un nouveau nom et d'un nouveau logo le 2 février, s'est imposé sans sourciller sur le terrain des New York Giants. WTF n'a rien fait d'exceptionnel en attaque mais sa défense a martyrisé QB Jake Fromm (15/31, 103 yards, 1 TD, 2 INT / 5 courses, 53 yard), en retournant notamment une de ses deux interceptions pour touchdown (12-0), et en limitant l'impact de RB Saquon Barkley (11 courses, 30 yards / 3 réceptions, 19 yards). L'un des trois sacks sur Jake Fromm en milieu de dernier quart temps a également résulté en un fumble dans la propre zone rouge de NYG, menant à un field goal des visiteurs (22-7) qui a clos le score.

Dallas Cowboys (12-5) - Philadelphia Eagles (9-8) : 51 - 26

Déjà qualifié pour les playoffs, Philadelphia avait choisi de reposer une partie de ses titulaires, inclus QB Tua Tagovailoa. Dallas avait opté pour une approche différente er QB Dak Prescott (21/27, 295 yards, 5 TD) s'est fait un plaisir de détruire son grand rival de la NFC East. WR Cedrick Wilson (5 réceptions, 119 yards, 2 TD) et TE Dalton Schultz (3 réceptions, 21 yards, 2 TD) ont été les grands bénéficiaires du match, avec deux réceptions de touchdown chacun en première mi-temps. Les Eagles sont restés dans la partie pendant 25 minutes (17-17) avant de lâcher prise. QB Gardner Minschew (19/33, 186 yards, 2 TD, 1 INT / 5 courses, 10 yards) a marqué le premier (7-0) et le dernier (26-51) touchdowns du match mais s'est fait intercepter en début de dernier quart temps, permettant aux Cowboys d'augmenter leur avance (51-20) sur trois courses de RB Jaquan Hardy (3 courses, 26 yards, 1 TD), le rookie de Tiffin. 

Carolina Panthers (5-12) - Tampa Bay Buccaneers (13-4) : 41 - 17

WR Mike Evans (6 réceptions, 89 yards, 2 TD) a conclu sa huitième saison à Tampa Bay avec plus de 1000 yards au compteur pour la huitième fois. Il aura fallu un 17ème match pour franchir la barre mais aucun autre receveur dans l'histoire de la NFL n'a débuté sa carrière avec plus de six saisons consécutives à 1000 yards. QB Tom Brady (29/37, 326 yards, 3 TD) n'a pas été en reste, rejoignant QB Drew Brees comme les deux seuls quarterbacks de la ligue à dépasser 5000 yards sur une saison à deux reprises. Sans surprise, les Buccaneers n'ont fait qu'une bouchée des Carolina Panthers qui ont pourtant ouvert le score sur une connexion entre QB Sam Darnold (29/42, 219 yards, 2 TD, 1 INT / 8 courses, 19 yards) et RB Chuba Hubbard (9 courses, 48 yards / 2 réceptions, 8 yards, 1 TD), le rookie d'Oklahoma State.

Seattle Seahawks (7-10) - Arizona Cardinals (11-6) : 38 - 30

Arizona n'a pas profité de la défaite des Rams contre les 49ers (24-27, OT) pour s'emparer du titre de la NFC West. Les Cardinals se sont inclinés à domicile contre Seattle, terminant la saison par 4-6 après avoir débuté 7-0. La défense des Cards n'a pas su contenir RB Rashaad Penny (23 courses, 190 yards, 1 TD) ni QB Russell Wilson (15/26, 238 yards, 3 TD, 1 INT / 4 courses, 5 yards, 1 TD) qui a trouvé WR Tyler Lockett (5 réceptions, 98 yards, 2 TD) sur les deux tiers de ses passes de touchdown. Arizona a ouvert le score sur un fumble perdu par Russell Wilson et retourné dans l'en-but des Seahawks par DE Zach Allen (3 placages, 1 TD) mais Seattle a égalisé dans la foulée (7-7). Les deux équipes ont chacune pris l'avantage à deux reprises (10-7 Arizona, 17-10 Seattle, 24-17 Arizona, 31-24 Seattle), les deux dernières fois sur des pertes de balles respectives, puis Rashaad Penny a donné le coup de grâce (38-27) avec moins de cinq minutes à jouer.

Kansas City Chiefs (12-5) - Denver Broncos (7-10) : 28 - 24

Denver a mené contre Kansas City jusqu'au milieu du dernier quart temps (21-20) et n'était qu'à 9 yards de peut-être créer la surprise mais RB Melvin Gordon (12 courses, 110 yards, 1 TD) a perdu le ballon et LB Nick Bolton (6 placages, 1 TD), le rookie de Missouri, a récupéré le cuir et remonté 86 yards pour redonner l'avantage aux Chiefs (28-21). Les Broncos n'ont pu faire mieux que de réduire le score sur field goal avant que KC ne monopolise la balle pendant 4 minutes et 37 secondes pour épuiser l'horloge. Après trois saisons et aucune participation aux playoffs, le Head Coach, Vic Fangio, a été remercié.

San Francisco 49ers (10-7) - Los Angeles Rams (12-5) : 27 - 24 (OT)

San Francisco avait son avenir en playoffs entre les mains et les 49ers se sont assurés que personne d'autres qu'eux-mêmes ne déciderait de leur sort. Les choses ont pourtant mal débuté puisque les Los Angeles Rams ont pris 17 points d'avance grâce notamment à deux connexions entre QB Matthew Stafford (21/32, 238 yards, 3 TD, 2 INT) et TE Tyler Higbee (6 réceptions, 55 yards, 2 TD). Mais le vent a tourné après la pause et WR Deebo Samuel (1/1, 24 yards, 1 TD / 8 courses, 45 yards, 1 TD / 4 réceptions, 95 yards) a permis aux Niners d'égaliser (17-17) sur... une course et une passe de touchdown pour WR Jauan Jennings (6 réceptions, 94 yards, 2 TD). Pas mal pour un receveur... Les Rams ont repris l'avantage par WR Cooper Kupp (1 course, 18 yards / 7 réceptions,118 yards, 1 TD) après la seconde interception de QB Jimmy Garoppolo (23/32, 316 yards, 1 TD, 2 INT), qui jouait avec un pouce blessé. Mais Jauan Jennings a remis les pendules à l'heure (24-24) pour envoyer les deux équipes en prolongation. Les 49ers ont marqué sur field goal et c'est Matthew Stafford qui a, lui aussi, lancé sa seconde interception du match pour laisser la victoire à SF.

Los Angeles Chargers (9-8) - Las Vegas Raiders (10-7) : 32 - 35 (OT)

Un match nul suffisait aux deux équipes pour se qualifier pour les playoffs et envoyer les Steelers en vacances mais les Los Angeles Chargers et les Las Vegas Raiders ont joué pour la gagne pendant 70 minutes. Pénalisés notamment par deux pertes de balles et un field goal manqué, les Chargers se sont retrouvés menés de 15 points (14-29) en milieu de dernier quart temps. À ce moment-là, on voyait mal comment la triplette gagnante QB Derek Carr (20/36, 186 yards, 2 TD) - RB Josh Jacobs (26 courses, 132 yards, 1 TD / 2 réceptions, 12 yards) - WR Hunter Renfrow (4 réceptions, 13 yards, 2 TD) pourraient perdre le match. Mais QB Justin Herbert (34/64, 383 yards, 3 TD, 1 INT) et LAC sont revenus à égalité (29-29) avec un dernier drive dément conclu par un touchdown à la dernière seconde de WR Mike Williams (9 réceptions, 119 yards, 1 TD) après que les Chargers aient été confrontés à trois situations de 4&10 (deux passes complétées et une pénalité défensive). En prolongation, les deux équipes ont échangé les field goals sur leurs premières possessions. Et, alors que LV aurait pu se contenter d'un match nul pour atteindre les playoffs, les Raiders ont fait le forcing sur leur seconde possession pour aller chercher le field goal de la gagne et envoyer les Chargers en vacances.

Le tableau des playoffs

AFC

#1 Titans - Bye

#7 Steelers @ #2 Chiefs

#6 Patriots @ #3 Bills

#5 Raiders @ #4 Bengals

NFC

#1 Packers - Bye

#7 Eagles @ #2 Patriots

#6 49ers @ #3 Cowboys

#5 Cardinals @ #4 Rams

Les nº1 (Green Bay et Tennessee) recevront les vainqueurs les moins bien classés, les deuxièmes mieux classés de chaque conférence recevront les deuxièmes moins bien classés et ainsi de suite.

 

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Il était si dur de travailler pour Lombardi que gagner les matchs était facile.  – Willie Davis, Packers lineman

En VO :  Vince Lombardi was so tough to work for that winning was the easy way out. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !