Annapolis une expérience à partFootball Roadtrip Saison 8 Episode 5

Go Navy
Go Navy (T.Savoja, FA.com)
le 12/11/2016 à 07:01 par Thomas Savoja

ANNAPOLIS, Md - J’ai eu la chance de vivre pas mal d’affiches NCAA dans les plus grandes facs du pays, de Notre Dame en passant par Penn State, LSU ou encore Florida State pour parler de celles qui m’ont le plus marquées, mais un passage par Annapolis a quelque chose de particulièrement savoureux pour qui aime les traditions et l’ambiance du College Football.

Annapolis
Annapolis
Cette petite ville du Maryland ouverte sur la mer fut brièvement la capitale des Etats-Unis entre 1784 et 1785. C’est également en ce lieu qu’un adolescent Africain du nom de Kunta Kinte fut vendu à un planteur de Virginie, devenant le premier maillon d’une chaine d’esclavage qui marqua dramatiquement l’humanité tout entière.

De la honte liée à la traite des noirs à l’élégance de la démission de George Washington comme commandant en chef qui eut lieu dans la Maryland State House, le passé n’est jamais bien loin à Annapolis. Si vous vous baladez downtown et que vous regarder au-delà des devantures chic, vous verrez pléthore d’édifices de brique rouge datant de l’époque coloniale. Tout le centre ville est en fait classé « National Historic District » et il y règne une ambiance absolument incroyables les jours de match avec les supporters des deux équipes qui se mêlent aux Midshipmen en uniforme. Car Annapolis est désormais aussi et surtout le siège de l’académie Navale de Marine où les jeunes recrues destinées à faire carrière dans la Navy sont formées à leurs missions futures. Qui dit formation de la jeunesse aux Etats-Unis dit nécessairement Football. C’est d’autant plus vrai pour une institution martiale comme Navy qui voit clairement dans ce sport une opportunité de développer et véhiculer des valeurs de solidarité, de sacrifice et de combat qui serviront à leurs cadets dans l’exercice de leur futur métier.

L'académie navale
L'académie navale
Mais avant d’aborder les aspects sportifs, continuons notre promenade le long des rangées de maisons centenaires. Certaines majestueuses demeures, propriété de l’élite politique de l’état restent néanmoins ouvertes à la visite. Je pousse alors ma ballade jusqu’à Dock City où s’alignent d’interminables Yachts tous plus impressionnant les uns que les autres. Il ne faut en effet pas oublier qu’Annapolis est avant tout une ville maritime et qu’environ 10 000 bateaux mouillent chaque année en son port. Royaume du Yatching, certains la considèrent même comme la capitale maritime pays.

Passé Randal Street, j’arrive désormais sur le Campus de la Naval Academy. C’est un endroit fort plaisant pour se promener sur ses verdoyantes pelouses. L’automne ajoute une touche d’émotion à l’ensemble. On a l’impression d’être dans l’un de ces collèges privés d’élite, entouré de spectaculaires édifices de style « Beaux Arts », mais nous sommes bien à l’académie Navale ! Je visite le « Lejeune Hall », centre sportif de l’Académie qui dispose d’une piscine olympique et d’une impressionnante salle des Trophée où j’ai l’opportunité d’admirer deux Heisman Trophy : celui gagné par Joseph Bellino et 1960 et bien sur celui de Roger Staubach en 1963.

Difficile de parler de Navy sans évoquer le nom de Roger Staubach. Celui qui a débuté sa scolarité à l’institut Militaire de Roswell au Nouveau-Mexique rejoint Navy en 1961 où il est enrôlé dans l’équipe de Football au poste de QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
. En seconde année, le 3ème classe obtient une première opportunité pour démontrer ses talents lors du 3ème match de la saison face à l’Université du Minnesota. Il remplace au pied levé le QB titulaire Ron Klemick véritablement martyrisé par le défense des Minutemen qui s’imposent 21-0 ne laissant que des miettes au pauvre Staubach qui termine avec un 0/2 et 24 yards de perdus ! Un début difficile pour mieux rebondir ?

Roger Staubach
Roger Staubach
Une semaine plus tard face à Cornell, alors que l’attaque ne tourne toujours pas rond, le coach « Hall of Famer » Wayne Hardin décide de faire rentrer Staubach pour voir s’il peut redynamiser le jeu des Midshipmen. Celui-ci mènera alors Navy à la victoire 41-0 avec 6 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à la passe pour 99 yards et deux touchdowns supplémentaires à la course pour 88 yards. La légende est en marche !

Lors du match suivant, Staubach est à nouveau titulaire pour le choc face à Army qui verra le président John F. Kennedy (lui-même ancien officier de la Marine), donner le coup d’envoie symbolique. Là encore il sera très performant et créera la surprise en menant les siens à la victoire 34-14.

Lors de son année de Junior en 1963, il gagnera donc le « Heisman Trophy » ainsi que le « Maxwell Award », et le « Walter Camp Memorial Trophy » menant les Midshipmen à une fiche de 9-1 en saison régulière ce qui leur permet de finir No. 2 du pays. Le jour du nouvel an, les Midshipmen sont battus pour le titre national face au N°1. Texas lors du Cotton Bowl. Plus tôt dans la saison, Staubach dirige Navy vers une remarquable victoire à l’extérieur face à Notre dame 35 à 14. Il faudra attendre 44 années en 2007 pour revoir une victoire de Navy face à Notre Dame !

Roger Staubach
Roger Staubach
Dans ses trois saisons avec Navy, il complétera 292 passes sur 463 pour 18 touchdowns et 19 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, des stats d’une autre époque dirons-nous ! Mais il gagnera au total 4253 yards soit le record de l’école. Staubach est le dernier joueur d’une académie militaire à avoir remporté un Heisman.

Dans son année de Sénior en 1964, il se blessera lors du premier match face à Penn State et manquera les 4 rencontres suivantes. Navy terminera la saison à un peu glorieux 3-6-1. L’Académie Navale retirera son maillot (le N° 12) lors de sa remise de diplôme. Sachez qu’ESPN l’a récemment classé parmi les 25 meilleurs joueurs de l’histoire du College Football. Pour nos plus jeunes lecteurs Staubach fit également une carrière NFL exceptionnelle dans les rangs des Cowboys de Dallas qu’il mena à deux Super Bowls avec un titre de MVP et 6 apparitions au Pro Bowl s’il vous plait !

Revenons à ma ballade à travers le campus. Je suis particulièrement impressionné par le Bancroft Hall qui n’est autre que le lieu de vie des Midshipmen avec des dortoirs qui abritent pas moins de 4400 aspirants : gigantesque ! On dit qu’il renferme plus de 7km de couloirs pour vous donner une idée de la démesure du lieu. On n’a pas le droit de le visiter mais juste d’entrer dans le lobby qui honore ses anciens résidents tels Jimmy Carter (1946), Ross Perot (1953) ou encore John McCain (1958). Me revoilà devant le « Maryland State House », qui date tout de même de 1772. C’est tout simplement le plus ancien Capitole encore en activité.

Mais revenons au Football, dans quelques heures, j’assisterais à la rencontre entre Navy (6-2 ) et Tulsa (7-2). C’est un match à enjeux entre deux équipes qui réalisent une excellente saison dans l’American Athletic Conference et le vainqueur pourrait tout bonnement décrocher une place en finale de conférence ! C’est la troisième fois que j’ai l’opportunité de voir évoluer Navy. Les deux premières fois c’était face à Notre Dame. C’est vrai que leur style de jeu en triple option essentiellement basé sur le jeu de course n’est pas ce que j’apprécie le plus mais il faut admettre que le coach Ken Niumatalolo fait un excellent travail depuis qu’il a pris les reines de Navy en 2007 amenant son équipe à un Bowl à 8 occasions sur 9 !

Bref j'ai hâte d'être sur la pelouse du Marine Corps Memorial Stadium !

 

Quizz "Football Roadtrip 2016" :

Comment s'appelle la mascotte de l'équipe de Football de Navy ?

Les 3 premières bonnes réponses postées sous forme de commentaires marquent 5, 3 et 1 point.

 

Suivez mon Roadtrip sur Twitter @tomasino22, Instagram tomasino22 ou Facebook Footballamericain.com

 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Si Marc Bulger lance une interception dans un stade Sun Devil vide de tout spectateur, est-ce encore une interception ?  – Jeff Gordon, journaliste au Saint-Louis Post suite à un match face aux Cardinals

En VO :  If Marc Bulger throws an interception in Sun Devil Stadium and nobody is there to see it, is it still an interception ? 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !